#PortraitDeStartuper – Invenis – Benjamin Quétier & Grégory Serrano & Pascal Chevrot #Startup #FrenchTech

#PortraitDeStartuper – Invenis – Benjamin Quétier & Grégory Serrano & Pascal Chevrot

Comment décririez-vous votre entreprise ?
PC : Invenis est une startup, éditeur de logiciel en SaaS. Nous proposons un logiciel de Business Intelligence augmentée qui repose sur des technologies de Big Data et de Machine Learning.

Nous bouleversons l’analyse de données en entreprises en démocratisant l’accès à ces technologies aux équipes métiers, via un logiciel performant et très simple d’utilisation.

Nous leur mettons à disposition la performance du Big Data et l’Intelligence Artificielle afin de révéler les informations importantes dans leurs données, simplement et sans compétence en Data Science.

GS : Invenis est incubé par Télécom ParisTech et nous sommes présents à Station F depuis juillet 2017. Nous sommes aujourd’hui 8 au sein de l’entreprise et nous bénéficions d’un écosystème dynamique autour de nous.

Pourquoi ce choix de service ?
GS : L’analyse et le traitement de données, plus communément appelé Business Intelligence existe depuis plus de 30 ans. Les équipes qui utilisent la Business Intelligence n’ont pas accès à ces technologies modernes que sont le Big Data et l’Intelligence Artificielle. Et donc à tous les bénéfices que peuvent apporter ces technologies : traiter de grands volumes de données, faire des analyses prédictives, des recommandations. Nous proposons une solution qui est accessible à tous et prête à l’emploi pour offrir aux entreprises les analyses de données construites avec les technologies les plus modernes.

__________________________________
Sponsors du blog

Paris&Co      julie desk      hush
__________________________________

Quels sont vos ambitions et vos objectifs pour votre entreprise ?
GS : La plupart des entreprises dans le monde ont une problématique d’analyse de données.

Celles qui exploiteront leurs données en utilisant des technologies de pointe telles que le Big Data et l’Intelligence Artificielle deviendront les leaders de demain.

Nous avons comme objectif d’aider et d’accompagner un maximum d’entreprises dans cette transition vers l’analyse de données moderne, en leur permettant de tirer toute la valeur de leurs données et d’en apprendre des choses incroyables, le plus simplement possible.

PC : Notre mission est de devenir un leader mondial de la Business Intelligence moderne.

L’entreprise existe depuis 2 ans, nous avons plusieurs clients, nous générons un chiffre d’affaires et nous sommes profitables. Afin d’accélérer nos ambitions et pouvoir servir un maximum de clients, nous sommes actuellement dans un processus de levée de fonds.

BQ : La problématique actuelle dans l’analyse de données c’est la démocratisation des technologies modernes que sont le Big Data et l’Intelligence Artificielle. Notre ambition est vraiment de rendre ces technologies accessibles à tous pour un usage encore plus performant de l’analyse de données dans les entreprises, au service des métiers.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
PC : Je suis un entrepreneur passionné, curieux, déterminé et résilient. En tant qu’entrepreneurs, notre leitmotiv est de rendre nos clients heureux, donc nous mettons toute notre énergie à leurs services !

BQ : Je suis par nature quelqu’un qui aime transmettre. Je me sens un entrepreneur à la croisée des chemins, porté par les challenges autant que par le fait de partager des connaissances techniques avec notre équipe.

GS : Je suis enthousiaste et heureux de me lever le matin pour porter ce projet avec l’équipe.

Quelle est votre formation initiale ?
PC : Je suis ingénieur en Chef du Corps des Mines, diplômé de l’Ecole Polytechnique (X94) et de Telecom ParisTech.

BQ : Je suis diplômé d’un Doctorat en Informatique de l’Université Paris Sud / Paris-Saclay. J’ai réalisé ma thèse de doctorat dans le domaine du Calcul Haute Performance (HPC) et de la virtualisation pour tester des applications distribuées sur plusieurs dizaines de milliers de machines virtuelles.

GS : Je suis diplômé de l’Iscom et d’HEC.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
BQ : Ce qui me passionne dans notre projet, c’est le défi technologique qu’il représente.

GS : Rendre accessible à tous et au quotidien des technologies de pointe, par l’usage, sans complexité. Dans mon quotidien également, je suis ravi des rencontres que cette aventure nous permet de faire et du partage de connaissances qu’offre l’écosystème des startups. PC : Je suis ingénieur de vocation, j’adore comprendre et savoir comment ça marche. J’adore construire et tester, comme un Lego, pour arriver à un résultat concret qui fonctionne devant mes yeux. C’est exactement ce que je veux faire avec notre startup : comprendre comment ça marche et en faire une belle entreprise.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
BQ : Il y a 4 ans et demi (2 ans avant de monter Invenis), j’ai commencé à avoir envie de monter mon entreprise sur un produit de traitement de données en Big Data. C’est ma rencontre avec Pascal qui m’a poussé à me lancer !

PC : L’entreprenariat a commencé à me trotter dans la tête il y a 10 ans environ. J’avais envie de monter ma boite mais cela me paraissait inaccessible ! Avant de lancer Invenis, j’ai été autoentrepreneur en parallèle de mon travail. J’ai compris avec cette première expérience, l’importance de savoir s’entourer quand on lance un projet entrepreneurial. Pour monter Invenis, la rencontre avec Benjamin et Grégory a été déterminante. Et chaque jour avec l’équipe, je réalise qu’on n’est pas entrepreneur tout seul.

GS : Pour moi, être entrepreneur, c’est un état d’esprit. Et depuis que je suis étudiant, j’ai envie de monter un projet. J’avais même fait une majeure « Entreprenariat » pendant mes études et monté plusieurs associations pour répondre à ma soif d’entreprendre. Dans mon précédent job, j’ai fait de l’intraprenariat avec cette idée en tête de participer à une nouvelle aventure. C’est la raison pour laquelle j’ai rejoint Pascal et Benjamin pour participer à ce projet.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées lors de cette aventure ?
PC : J’ai d’abord eu peur de ne jamais réussir à commencer. J’ai aussi réalisé à quel point le temps était une ressource rare et qu’au final, malgré l’énergie dépensée, on faisait toujours moins que ce que l’on avait prévu. Enfin, il faut réussir à ne pas toujours écouter les avis externes car ils ne nous portent pas toujours.

Aujourd’hui, j’ai conscience de tout ce que j’apprends chaque jour et je crois que la vraie force d’une aventure entrepreneuriale c’est découvrir sa capacité à rebondir, à surmonter l’imprévu et à prendre des décisions importantes !

BQ : Le travail est important avant de pouvoir se mettre en route. Il faut devenir un vrai couteau-suisse et savoir toucher à des disciplines qui ne sont pas forcément celles que l’on maitrise le mieux à la base. Nos clients sont exigeants et nous le sommes aussi avec nous-mêmes pour leur rendre un service de qualité.

D’après vous quels sont les FCS pour réussir dans l’entreprenariat ?
PC-GS : L’équipe, l’humain et la complémentarité entre les profils sont des éléments primordiaux. Et le fait d’avoir une vision claire et commune qui nous guide dans les décisions et nos avancées, pour garder le cap même lorsque nous traversons des difficultés.

Quel mode de financement avez-vous choisi pour monter votre société ?
PC : Nous avons monté Invenis avec des fonds propres et nous avons rapidement eu de premiers clients, ce qui nous a aidé à nous autofinancer, avec l’appui de partenaires externes (BPI, banques …). Aujourd’hui, nous préparons une levée de fonds de plusieurs millions en série A, après deux ans d’existence.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsque l’on se lance dans l’aventure startup ?
PC-BQ-GS : Penser collectif, pour aller plus loin !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
PC : Se documenter un maximum, suivre des formations sur l’entreprenariat et rencontrer des entrepreneurs.

GS : S’écouter, écouter les clients et foncer.

BQ : Eclatez-vous !

Site internet
https://invenis.co/

Linkedin
https://www.linkedin.com/in/gregoryserrano/
https://www.linkedin.com/in/pascal-chevrot-7a706043/

Twitter
https://twitter.com/GregSerrano

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous : logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook  _____________________________________________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #3 – Invenis – Benjamin Quétier & Grégory Serrano & Pascal Chevrot par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des derniers portraits

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #1 – Teeps – Fabrice Berger-Duquene & Sonia Zarowsky par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #2 – DivineBox – Côme Besse par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Laisser un commentaire