[100 #PortraitDeStartuper] Extrait – Alban Jarry

100 #PortraitDeStartuper – Extrait – Alban Jarry

Pourquoi une start-up devrait utiliser le système de l’advisory board ?

Les créateurs d’une start-up sont souvent confrontés à un manque de ressources à la fois financières et humaines. Portés par l’idée de développer leur idée initiale, ils manquent parfois de recul pour la transformer en un business rentable ou pour faire face à des problématiques récurrentes. Savoir s’entourer, et surtout savoir se faire conseiller, devient un des enjeux de la réussite. Venu des Etats Unis, le système de l’advisory board est un technique assez simple pour renforcer la force collective qui permet d’aller plus loin.

Qu’est-ce qu’un advisory board ?

Un advisory board est une sorte de « conseil des sages » composé de personnes qui acceptent d’aider les fondateurs d’une société en leur apportant ponctuellement leurs expertises. Pour qu’il soit efficace, l’entrepreneur doit, de préférence, sélectionner des personnes qui sont complémentaires par rapport à ses propres compétences et qui vont l’aider par leurs conseils à combler ses lacunes. Qu’ils soient des spécialistes du droit, de la communication, de la vente, par des réunions régulières avec le dirigeant, ils vont lui apporter un regard externe et différent pour l’éclairer sur le chemin à prendre. Souvent, une start-up n’a pas les moyens financiers de recruter ces spécialistes. Elle doit donc les associer par un contrat clair au développement de l’entreprise. Cette formalisation les motivera à participer à l’aventure.

Pourquoi mettre en place un advisory board ?

Quand une entreprise commence à émerger, elle doit faire face à un nombre croissant de problématiques. En mettant en place des réunions régulières avec son advisory board, le dirigeant pourra se doter d’une structure complémentaire à celle habituellement mise en place avec ses éventuels actionnaires. En anticipant les sujets auxquels il sera confronté, le dirigeant peut sélectionner de nouveaux experts qui l’aideront. L’advisory board doit être vu comme une ressource additionnelle quel le dirigeant pourra utiliser selon ses besoins. Afin qu’il soit efficace, il faudra dès le départ définir clairement les règles du jeu afin que chaque partie puisse en appréhender les bénéfices. Ce concept qui a fait ses preuves aux Etats Unis reste pourtant embryonnaire en France.

Quand l’advisory board est-il efficace ?

Dans les périodes de surcharges ou de difficultés, au moment où la vie de l’entreprise s’accélère et qu’elle traverse des épreuves, le dirigeant a souvent des difficultés à trouver les idées qui vont lui permettre de pérenniser son activité. L’aide d’un advisory board permet dans le cadre d’une réflexion collective de sortir de bien des impasses et d’ouvrir de nouveaux horizons. Bénéficier de retours d’expérience est primordial dans la réussite d’une entreprise.

De même, lorsqu’une entreprise a besoin de lever des fonds propres, le réseau des membres de son advisory board se révèle parfois être une mine d’or. Certains de ses membres facilitent l’accès aux investisseurs et élargissent les cercles de relations de l’entrepreneur.

Pourquoi ne faut-il pas sur solliciter ou sous solliciter les membres de l’advisory board ?

Les membres d’un advisory board ont souvent des emplois du temps particulièrement chargés. Ils sont une ressource précieuse qu’il faut pérenniser. L’entrepreneur doit donc à la fois choisir les thèmes et les moments où il va solliciter ce réseau bienveillant. En maintenant un lien régulier, il va ainsi faire fonctionner ce comité. En montrant que l’apport est réciproque, il entrediendra la flamme qui guide souvent les membres de ce conseil.

Un modèle collaboratif

Il est acquis que les modèles collaboratifs sont des accélérateurs d’innovations et des réservoirs de nouvelles idées. Tout au long de la vie de son entreprise, un entrepreneur doit trouver la méthode la plus équilibrée possible qui va lui permettre de passer les obstacles et d’éviter les pièges qui peuvent survenir à n’importe quel moment dans la vie de son entreprise. En France, plus de 40% des startup ne parviennent pas à survivre plus de 3 ans. En se dotant des nouveaux atouts et de nouvelles compétences, l’entrepreneur augmente ses chances de passer ce cap fatidique et dans ce cadre la mise en place d’un advisory board est souvent source d’opportunités.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk      
__________________________________

Alban Jarry, spécialiste du numérique, des stratégies de marques, de la communication, de l’influence et des réseaux sociaux. Président Délégué et membre du comité scientifique sur le numérique et le big data de l’Ecole Polytechnique d’Assurances. Intervenant à HEC.

Site : http://albanjarry.com
Twitter : https://twitter.com/Alban_Jarry
LinkedIn : http://www.linkedin.com/in/albanjarry

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook 
_____________________________________________________________________________

Laisser un commentaire