#PortraitDeStartuper – MorningCroissant – Alix Tafflé @ataffle @MCroissant #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – MorningCroissant – Alix Tafflé

Comment décririez-vous votre entreprise ?
MorningCroissant est une place de marché de location meublée pour des séjours d’une nuit à un an.

Notre mission est de simplifier, digitaliser et sécuriser l’expérience de location tant pour le locataire que pour le loueur.

Nous aidons d’une part les gens à trouver des logements au bon prix, et d’autre part les loueurs à optimiser leur logement inoccupé.

Nous agissons comme un véritable tiers de confiance : nous mettons en relation locataires et loueurs, gérons le paiement en ligne, émettons facture et contrat de location et enfin nous garantissons gratuitement les loyers et offrons une assurance habitation Axa pour chaque location effectuée sur notre site.

En bref, on simplifie la vie de nos utilisateurs en leur faisant gagner du temps, de l’argent et en remettant de la confiance dans un processus de location qui est aujourd’hui complexe et peu transparent.

D’un point de vue humain MorningCroissant est une jeune entreprise composée de membres talentueux. On bosse dur, mais sans se prendre trop au sérieux. La bonne ambiance, le respect et l’efficacité font partie de notre quotidien !

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Avant de lancer MorningCroissant je travaillais pour Gumtree à Londres (filiale d’ebay). Je connaissais donc bien les places de marché en ligne. J’ai toujours utilisé les locations meublées pour mes déplacements personnels et professionnels. J’en connaissais donc bien le fonctionnement et notamment les limites. Je voulais aussi lancer un produit avec une véritable profondeur de marché et surtout, proposer une solution qui rend un véritable service aux gens.

La combinaison de tous ces facteurs m’a amené assez naturellement à développer une place de marché de locations meublées, initialement pour des courts séjours, puis progressivement nous avons fait évoluer la plateforme pour intégrer des séjours de plus en plus longs allant jusqu’à un an.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Notre ambition est de dépoussiérer le marché de la location !

Nous nous attaquons aux locations meublées de moins d’un an dans un premier temps et intégrerons ensuite les locations de plus d’un an. Aujourd’hui c’est vraiment compliqué de trouver un logement pour moins d’un an à un prix raisonnable et sans s’embarrasser de tout un lot administratif. Notre but est vraiment de simplifier tout ce processus pour permettre aux locataires et aussi aux loueurs de louer un logement simplement, en ligne et de façon sécurisée :

  • grâce aux photos HD & visites virtuelles, plus besoin de visiter et pas de mauvaise surprise,
  • grâce à la réservation en ligne, plus de paperasse, tous les documents sont dématérialisés,
  • grâce à notre système automatique de paiement sécurisé et aux assurances offertes, plus de tracasseries sur les paiements et une vraie sécurité pour les loueurs et locataires.

Notre objectif est de devenir la plateforme de référence pour la location en ligne en France et aussi à terme dans les plus grandes villes européennes.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk
__________________________________

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Pas simple de répondre à ce genre de questions, je trouve ça toujours difficile de parler de soi… On va dire : pragmatique et humain.

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai fait un MBA à l’INSEAD pour compléter ma formation en management quelques années après être sorti de l’ESCP Europe.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Beaucoup de choses !

  • d’une façon générale apprendre : langue étrangère (ex : espagnol), nouveau sport (ex : stand-up paddle), à coder, …
  • comprendre l’impact des nouvelles technologies sur la vie quotidienne des gens (nourriture, santé, éducation, logement,…) avec son lot d’opportunités et de défis
  • voir mon fils de 2 ans grandir
  • l’entreprenariat

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
J’ai toujours eu envie d’entreprendre mais je ne me suis pas lancé tout de suite. J’ai d’abord « roulé ma bosse » dans des grands groupes internationaux. Finalement quand je me suis lancé j’étais déjà un « vieil » entrepreneur, enfin… tout est relatif, je n’avais pas encore 40 ans ! C’est ma première entreprise et c’est fantastique car même si évidemment mon expérience dans les grands groupes m’aide, j’apprends également en permanence. Ce n’est pas simple, ce n’est pas linéaire mais avec de la persévérance on y arrive. On a bâti une plateforme qui répond à de vrais besoins, une équipe solide et une activité rentable au bout de 3 ans.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis la création de MorningCroissant en 2011.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?Difficile d’être concis sur une telle question, il y en a eu tellement ! Si je devais en retenir 3, je dirais :

  • 1/ Trouver le bon positionnement et le bon mix produit/marché face à des concurrents puissants,
  • 2/ Trouver les premiers financements,
  • 3/ Devoir s’adapter sans cesse aux contraintes légales croissantes.

D’après vous, quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Selon moi, vouloir et aimer résoudre des problèmes est un bon point de départ. Ensuite, il faut pratiquer un bon dosage entre ambition et humilité. Il faut savoir écouter. Ecouter ses utilisateurs, ses équipes, ses investisseurs. Et enfin, il faut persévérer !

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
J’ai lancé la société en 2011 sur mes fonds propres. Au bout d’un an, en 2012, nous avons levé 400 000€ auprès de business angels et d’un fonds d’amorçage, Vivacto Développement. Puis en 2014, nous avons effectué une deuxième levée de fonds de 350 000€ auprès de nos investisseurs et de nos salariés. J’en ai effectivement profité pour ouvrir le capital de MorningCroissant à 3 de nos dirigeants salariés qui m’avaient exprimé leur souhait de participer à l’aventure en investissant.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Je dirais qu’il faut se méfier de ses propres certitudes, bien identifier ce qui relève des hypothèses (et non des faits avérés) et bien se confronter au marché en testant ses hypothèses.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?  

  1. Foncez ! Vous avez tout à gagner !
  2. Identifiez bien un problème à résoudre qui vous parle, qui vous tient à cœur. Ne le faites pas pour la gloire et l’argent
  3. C’est un marathon et non un sprint : réfléchissez à long terme et ménagez la monture
  4. Parlez à vos utilisateurs, écoutez-les
  5. Testez vos hypothèses

Site internet
https://www.morningcroissant.fr

Linkedin
http://www.linkedin.com/in/ataffle

Twitter
https://twitter.com/ataffle

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #39 – MorningCroissant – Alix Tafflé – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #35 – Seeqle – Jean Eudes Yahouedeou – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #36 – Aircall – Olivier Pailhes & Jonathan Anguelov – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #37 – Beyond the Void – Eric – Maxence – Manon – Rémi Burgel – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #38 – Julie Desk – Julien Hobeika – Guillaume Michiels – Nicolas Marlier – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Laisser un commentaire