#PortraitDeStartuper – Bankin’ – Joan Burkovic @joanlive @Bankin #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – Bankin’ – Joan Burkovic

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Bankin’ est une application mobile qui simplifie et clarifie la gestion d’argent au quotidien. Nous accompagnons nos utilisateurs en leur apportant une vue intelligente sur leurs comptes bancaires, leurs postes de dépenses, leurs budgets mensuels, leur épargne… Bankin’ prévoit également les soldes des comptes en fin de mois et les risques de découvert grâce à de puissants algorithmes.

Notre application permet donc de mieux piloter son argent et d’éviter les situations à risque.

C’est également une aventure entrepreneuriale et humaine passionnante qui relève tous les jours de nouveaux défis.

Notre entreprise est une réelle boule d’innovation Fintech composée d’une équipe extrêmement talentueuse et passionnée, qui place constamment l’utilisateur au centre et partage les mêmes valeurs.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Avec Robin Dauzon, nous avons créé Bankin’ quand nous étions encore étudiant car nous avions des difficultés à gérer notre argent. Nous souhaitions simplement créer une innovation qui nous facilite la vie.

Et le succès a été immédiat car cette difficulté est partagée par nous tous. Tout le monde éprouve plus ou moins de difficultés à bien gérer son argent, et notre application répond parfaitement à ce besoin.

L’essor des nouvelles technologies (big data, intelligence artificielle, algorithmes notamment), nous permet d’innover toujours plus en ayant un véritable impact dans le quotidien de nos utilisateurs. Aujourd’hui, 1,5 M d’utilisateurs nous remercient chaque jour pour notre travail et c’est extrêmement gratifiant.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nous visons 10 millions d’utilisateurs d’ici 3 ans en Europe (1,5M aujourd’hui).

Nous sommes aujourd’hui le leader européen et souhaitons conforter cette place.

Nous voulons également faire évoluer notre application vers un véritable rôle de conseiller personnel et digital capable de proposer des actions pertinentes et intelligentes, dans l’intérêt de nos utilisateurs. Par exemple, la capacité à suggérer des virements intelligents pour éviter le découvert et booster l’épargne, de suggérer des renégociations de crédits immobilier pour faire des économies importantes, etc.

Nous avons déjà débuté la R&D dans ce sens avec la fonctionnalité virement en version beta.

__________________________________
Sponsor du blog
Paris&Co
__________________________________

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je suis pugnace, ambitieux et agile avec des convictions très fortes sur l’avenir de Bankin’ et de notre secteur en général.

Quelle est votre formation initiale ?
Je suis issu d’une formation en management et entrepreneuriat à HEC Lausanne et l’ESSEC. Nous avons créé Bankin’ à l’Essec, c’est donc ma 1ère expérience professionnelle.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Ce qui me passionne est le fait de ressentir l’impact réel et extrêmement positif qu’apporte notre travail à des millions de personnes au quotidien. Mais aussi l’absence de limite à l’innovation que nous pouvons encore apporter à nos utilisateurs, ainsi que le potentiel gigantesque de Bankin’ en Europe.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
Mon parcours d’entrepreneur débute avec quelques initiatives associatives à l’Essec puis avec ma rencontre décisive en cours de chinois avec Robin Dauzon. Nous avions les mêmes ambitions entrepreneuriales, des compétences complémentaires (lui est ingénieur informatique EPITA) et on s’entendait bien.

L’idée de Bankin’ a germé durant l’été 2010 et nous avons réalisé un prototype sur notre propre compte bancaire au sein de l’incubateur Essec. Avec cette idée et ce prototype, nous avons intégré l’accélérateur LeCamping (maintenant le Numa Accelerate) en Janvier 2011.

Puis nous avons sorti la 1ère version de Bankin’ sur iPhone en octobre 2011. Le succès a été immédiat et Bankin’ compte aujourd’hui 1,5M d’utilisateurs, 2 millions de comptes bancaires synchronisés et plus de 300 millions de transactions synchronisées. Nous sommes connectés avec plus de 350 établissements bancaires en Europe et présents dans 4 pays (France, Grande-Bretagne, Allemagne et Espagne).

Entre temps, j’ai également co-fondé France Fintech et suis actuellement le porte-parole du groupement des services d’information sur les comptes Européens auprès des institutions Européennes

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Depuis juin 2010.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Depuis le 1er jour, tout le monde nous dit que c’est impossible. Impossible de se connecter aux banques, impossible que des utilisateurs utilisent une application qui n’est pas celle de leur banque. Nous étions vraiment perçus comme des fous. D’ailleurs, le mot « Fintech » n’existait pas encore en 2011.

Mais nous étions persuadés de notre projet, et nous avons persévéré.

Je crois que nous avons eu raison 🙂

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Bien s’entourer.
Savoir se remettre en question
Ne pas avoir de limite, car rien n’est impossible.
Etre pragmatique, agile et ambitieux.
Etre combatif.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Jusqu’à maintenant (entre 2011 et 2017), nous n’avions quasiment pas levé de fonds.

Nous avons fait un prêt personnel pour vivre les deux premières années (payer le logement et se nourrir), puis nous avons commencé à générer du chiffre.

En 2013, nous avons levé 400 000 euros auprès de Business Angel puis 1M d’euros auprès de Génération NewTech en 2015 

Et enfin en 2016, nous avons bouclé une nouvelle levée de 7M€ auprès des fonds Generation NewTech, Omnes Capital, CommerzVentures et de business angels qui partagent notre vision. (soit un total de 8,4M€)

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Bien choisir ces associés.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Tu n’as rien à perdre. Tout à gagner. Mais ça ne va pas être facile au quotidien.

N’hésitez pas 😉

Site internet
https://bankin.com

Linkedin
https://fr.linkedin.com/in/joanburkovic/en

Twitter
https://twitter.com/joanlive

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #1 – Bankin’ – Joan Burkovic – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire