[#IOT] Les #ObjetsConnectés sont-ils un échec ? via @Capucine_Cousin @Challenges

Les objets connectés sont-ils un échec ?

Challenges prend le parti d’être plus tranché puisque l’article original titre « La vérité sur…l’échec des objets connectés », pour eux pas de doute là-dessus, les objets connectés sont donc un échec. Les arguments avancés sont tout à fait pertinents et les exemples français de Withings et Netatmo viennent appuyer la démonstration. Pour autant, je ne suis pas du tout d’accord avec cette analyse. Certes, la plupart des objets qui ont émergé depuis quelques années n’ont pas révolutionnés la vie de tout un chacun, beaucoup de gadgets high-tech, peu de produits vraiment utiles. Bien sûr il y a pas mal de choses à revoir, en particulier la sécurité des appareils qui laisse plus qu’à désirer, mais il me semble qu’il ne s’agit que d’une étape transitoire avant de voir des choses « impressionnantes » venir bouleverser notre quotidien. S’il n’y avait qu’un exemple à retenir, pour moi ce sera celui des voitures connectées, et il s’agit déjà de choses qui existent, l’étape d’après étant la voiture autonome. L’exemple de Tesla est tout simplement bluffant, le constructeur a toute la latitude pour faire un diagnostic à distance, voire dans certains cas corriger le problème à distance par des actions qui se matérialisent par un impact physique sur le véhicule, sans que le propriétaire ou un garagiste n’ait à agir. Et ce n’est que le début.

__________________________________
Sponsor du blog
Paris&Co
__________________________________

Dans l’univers des objets connectés, la créativité est sans limites. Pour s’en rendre compte, il suffisait de déambuler dans les allées du Consumers Electronic Show (CES), la grand-messe annuelle de l’électronique grand public, qui a réuni à Las Vegas, du 5 au 8 janvier, des geeks venus du monde entier. Ici, Energysquare qui propose un chargeur sans fil pour mobile, là, Hydrao qui a mis au point le premier pommeau de douche. Il y a aussi Eugène, la poubelle qui aide au tri sélectif, Octopus, une montre pour tout-petits, ou encore Rool’in, une roue de vélo électrique… Ce sont les trouvailles de quelques-unes des 28 start-up spécialisées dans les objets connectés, sélectionnées lors d’un concours organisé par Business France. Certaines portent des innovations ingénieuses, d’autres d’aimables gadgets. Comme naguère la brosse à dents, la fourchette, les chaussures, le tee-shirt ou le sextoy connectés.

https://goo.gl/kWsW8h

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes
___________________________________ 
Rappel mon Article sur Siècle Digital : Blockchain, mais qui sont les mineurs ?
___________________________________
___________________________________
Rappel mon Article sur Le Cercle Les Echos : Le comble des startups françaises
___________________________________
___________________________________
Rappel mon Article sur Siècle Digital : Quelle utilité au consensus dans la blockchain ?
___________________________________

Laisser un commentaire