#PortraitDeStartuper – NovaBricks – Christophe Batilliot #Startup #Entreprenariat @Nova_Bricks

#PortraitDeStartuper – NovaBricks – Christophe Batilliot

Comment décririez-vous votre entreprise ?
NOVABRICKS édite une plateforme aPaaS qui permet de créer des applications métiers sans code, simplement en assemblant de manière graphique des briques visuelles et fonctionnelles.

Nous sommes une petite équipe aux profils complémentaires tous issus du monde de l’IT : éditeur, intégrateur, SSII ou sécurité. A notre niveau nous souhaitons participer à la révolution actuelle en permettant à tous les membres de l’entreprise d’être acteurs de la « transformation digitale ».

Notre plateforme s’adresse d’une part aux DSI qui, dans leur souci d’aligner l’IT aux besoins des Métiers, recherchent des solutions pour leur livrer plus vite et à moindre coût des applications. D’autre part, elle s’adresse à tous les acteurs de l’entreprise qui souhaitent des applications pour répondre à leurs besoins quotidiens non couverts par le SI traditionnel.

Après une formation, nos clients peuvent construire en ligne eux-mêmes leurs applications, sans connaitre de langage de programmation. Nous pouvons également créer leurs solutions IT sur-mesure.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Dans ma carrière, j’ai fréquemment été confronté au fait que les logiciels « standards » manquent de flexibilité alors que les développements sur-mesure sont moins rigides mais compliquent parfois les projets.

Faute d’outils de développement agiles, il est très difficile de répondre facilement et rapidement aux besoins du moment des utilisateurs finaux : le fameux Quickwin auquel de nombreuses DSI aspirent. Les méthodes Agiles ne suffisent pas à gommer la complexité des projets IT.

Je voulais apporter une réponse innovante et bousculer les habitudes en proposant un outil qui supprimerait toutes les problématiques associées au code : limiter le recours aux profils techniques, alléger les phases d’analyse et les écrits, supprimer les tunnels de développement et favoriser l’itération, supprimer les délais liés au déploiement des applications…

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nous avons pour ambition que NOVABRICKS soit un outil incontournable pour la création des applications IT en ligne.

Nous voulons que notre plateforme soit, au niveau mondial, identifiée comme la solution qui, quel que soit le cas métier, permet de construire de manière itérative, seul ou avec l’appui de la DSI, son application métier pour collecter, gérer et partager ses données en ligne.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je suis quelqu’un qui remet en cause les choses établies notamment quand elles impliquent des contraintes fortes.

Je suis visionnaire : je me projette facilement dans l’avenir et je cherche à bâtir un pont entre maintenant et le futur en inventant des solutions.

A côté de ce côté visionnaire, en tant qu’entrepreneur je me dois d’être très pragmatique, car la réalité économique d’une start-up me ramène très vite au concret du quotidien.

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai arrêté mes études universitaires et ai repris des années plus tard un cycle managérial à l’EDHEC (Ecole de commerce).

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Dans mon métier, j’aime relever des défis et surmonter des obstacles jugés insurmontables. Je me plais à trouver des solutions de contournement innovantes dès que je suis confronté à une difficulté.

C’est une qualité indispensable que j’applique à une autre passion : le Ninjustu, un art martial japonais qui, en parallèle de techniques et de stratégies connues et enseignées, incite à trouver des solutions créatives et inédites dans le cadre de situations de combat, et ce dans le respect de la philosophie de cet art martial, garante de la bonne utilisation de ces techniques.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Etre entrepreneur, c’est créer et construire au sens large du terme, même à l’extérieur de l’entreprise.

Mon premier rôle d’entrepreneur a été de créer et piloter une association sportive dédiée au Ninjustu qui est devenue un des plus gros clubs sportifs dans sa discipline en France.

Plus tard, en tant que manager dans différentes entreprises, j’ai eu à construire de nouveaux services ou nouvelles organisations.

Puis il y a 5 ans, j’ai décidé de voler de mes propres ailes. Avec mon associé, Olivier, nous avons mené presque 2 ans de R&D sur notre plateforme avant de créer la société NOVABRICKS.

Aussi même si je n’ai la « casquette officielle d’entrepreneur » que depuis 3 ans, j’ai le sentiment que mes précédentes expériences m’ont beaucoup appris.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Créer et pérenniser une entreprise qui a inventé une solution innovante et unique oblige à relever de grands et nombreux défis. Comment concilier notre vision avec la réalité ? Comment et avec qui avancer dans cette entreprise ? Comment trouver les moyens financiers pour se développer ? Que faut-il prioriser alors que tout est à inventer et à mettre en œuvre ?

La difficulté est surtout de prioriser les actions en fonction des moyens dont on dispose. Quand on arrive à lever des fonds au départ, ils sont souvent consommés plus vite que prévu. Alors il faut constamment réévaluer la priorité donnée à chaque action.

Dans une start-up on a réussi quand on a su répondre à la question : «  Comment construire et pérenniser quelque chose de complexe avec des moyens limités tout en faisant face aux nombreuses surprises ou obstacles qui viennent bousculer les priorités ? »

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Le premier facteur clé de réussite est d’avoir une âme de bâtisseur. Il faut savoir partir d’une page blanche.

Ensuite cela suppose d’être curieux car les domaines sur lesquels il faut intervenir sont très variés.

Puis il faut accepter de se remettre en question car bien souvent nos habitudes, nos aprioris et nos certitudes sont balayés par la réalité.

Enfin, il faut constamment garder à l’esprit la notion de « business first » : la priorité doit être la vente, la capacité à séduire des clients. Car seul le chiffre d’affaire généré permettra de poursuivre l’aventure.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Olivier et moi avons mis des fonds personnels et nous avons également obtenu des prêts d’honneur, un prêt de circuit d’accompagnement, et un prêt bancaire. Cela nous a permis de lancer l’entreprise dont notamment la R&D qui est le domaine le plus consommateur de ressources qu’elles soient financières ou humaines.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Dans le cadre de NOVABRICKS, nous sommes sur une solution innovante qui n’a pas d’équivalent : difficile de déterminer par avance les points prioritaires à surveiller, si ce n’est de trouver vite un business model scalable et profitable, ce qui multiplie à l’infini tous les points à surveiller !

L’idée d’un produit, son développement est une chose, définir sa cible, la stratégie commerciale, savoir communiquer, définir les outils marketing et répartir les moyens à bon escient entre la R&D et le reste de l’entreprise, c’est autre chose ! Aucun de vos concurrents directs ou indirects ne peut servir de modèle.

Il faut prendre rapidement la mesure de tout ce qu’il y a à accomplir afin de se mettre à la tâche pour pérenniser l’entreprise et de ne pas avoir à se dire : « j’ai dû fermer l’entreprise mais au moins je sais ce que j’aurais dû faire ». Les erreurs sont profitables si et seulement si elles permettent de rebondir rapidement et de repartir dans la quête du business model qui pérennisera la société !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Plus le projet est innovant, plus il est difficile : il faut d’une part avoir de très grandes ressources personnelles et d’autre part il est primordial d’avoir une vision juste de ses forces et ses faiblesses. Il faut rester lucide sur ses faiblesses et admettre qu’à tout vouloir gérer seul la réussite du projet est compromise. Il faut donc accepter de déléguer auprès de profils experts et complémentaires à ses compétences.

Ensuite il faut savoir s’entourer de bons conseillers. Et les bons conseillers ne sont pas toujours ce qu’on croit : l’aventure start-up est différente des expériences menées en entreprise par des personnes expertes par ailleurs dans leur domaine. Il faut privilégier ceux qui ont vécu cette expérience unique et qui ont passé un à un les obstacles liés à la création d’entreprise, à la levée de fonds, à la recherche d’un business model… Certains auront peut-être échoué, peu importe, c’est ce partage d’expériences qu’il faut privilégier.

Site internet :
http://www.novabricks.com

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/christophebatilliot/en

Twitter :
https://twitter.com/Nova_Bricks

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #78 – NovaBricks – Christophe Batilliot – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :
_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #77 – Kyump – Louis-Gabriel de Causans – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #76 – Lengow – Mickael Froger – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #75 – MonHôtesse – Alexandre Berland – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire