#PortraitDeStartuper – HelloArtisan – François Sorbier #Startup #Entreprenariat @HelloArtisan

#PortraitDeStartuper – HelloArtisan – François Sorbier

Comment décririez-vous votre entreprise ?
HelloArtisan est spécialisée dans la mise en relation entre particuliers et professionnels.

Notre objectif est de valoriser l’image de l’artisanat du bâtiment en France qui est un métier de savoir-faire et de transmission qui a malheureusement été mis à mal ces dernières années.

Nous voulons faciliter les rencontres dans ce milieu grâce à la digitalisation. Pour cela nous faisons en sorte de décloisonner ce marché qui est fragmenté.

Contrairement aux sites concurrents nous ne vendons pas de devis, nous créons des pages professionnelles pour les artisans de type « Advisor ». Les particuliers ont accès à plusieurs informations : nom de l’entreprise, numéro SIRET, assurance, label, téléphone, contacts, tarifs, avis…  Nous sommes convaincus que pour donner une importance accrue et améliorer les relations dans l’artisanat du bâtiment, le particulier doit avoir le choix de son prestataire. Les solutions alternatives comme sur les autres sites web qui envoient 5 devis d’artisans au particulier sans que celui-ci ait les moyens d’accéder au préalable au profil de l’artisan. Je fais souvent cette comparaison, ce serait comme partir en vacances et être obligé de choisir entre 5 destinations sans avoir d’autre choix.

Les supports Internet, réseaux de communication, permettent aujourd’hui d’accéder à des informations élargies. Plus nous disposons d’informations précises, mieux les choix peuvent être opérés. Ainsi le particulier qui doit faire appel à un artisan, disposera d’un éventail plus vaste, lui permettant d’arrêter sa préférence aux autres selon ses critères personnels.

Si notre objectif est donc d’offrir une plus grande diversité de choix auprès du particulier, il a pour but également d’offrir une meilleure visibilité concernant les artisans, faciliter la mise en relation entre professionnels et particuliers.

Par ailleurs, notre ambition est également d’accompagner les artisans dans les démarches relatives aux coûts d’approvisionnement. En effet, les artisans ont souvent de fortes avances financières à faire en équipements et matériaux pour se lancer ou pour débuter un chantier. C’est pourquoi nous sommes en constantes recherches de fournisseurs qui seraient favorables à concéder des réductions pour nos artisans membres.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
J’ai eu l’idée de lancer ce projet lorsque j’étais en colocation avec Charles Coatalem, l’un de mes associés actuels. Nous avons eu un gros dégât des eaux dans la cuisine. Nous avions besoin d’appeler un artisan pour le faire venir en urgence.  Nous nous sommes rendu compte qu’aucun service n’existait pour cela, impossible de trouver un artisan et d’avoir des échos/feedback consommateurs pour être certifiés de la qualité de son travail.

Nous avons alors décidé de lancer une plateforme web pour faciliter la rencontre entre les particuliers et des artisans de confiance.

Notre service est en opposition à ce qui se fait dans le secteur du web/bâtiment. Nous ne vendons pas de lead. Selon nous, ce segment est source de frustration et restrictif que ce soit tant pour les particuliers que tant pour les artisans.

Néanmoins nous disposons d’un espace où les particuliers peuvent publier leur demande de travaux. Cependant ce service n’est qu’un extra pour les artisans. A l’inverse des concurrents la réponse y est illimitée pour les artisans experts, nous l’appelons le Smart Lead. Après inscription de l’artisan en qualité d’Expert moyennant 79,90€/an, il dispose d’un libre accès à l’ensemble des fonctionnalités de notre plateforme chaque fois qu’il lui est nécessaire et sans surcoût.

HelloArtisan est une plateforme ouverte et communautaire.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Notre objectif principal est de valoriser l’image de l’artisanat en France et de tirer vers le haut les artisans qui ont des compétences et un large/solide savoir-faire. Nous souhaitons devenir plus que leur partenaire web, mais leur partenaire de tous les jours en ce qui concerne les coûts d’approvisionnement, la gestion des paiements, la gestion de la trésorerie etc…

Nous voulons créer une communauté d’artisans de confiances où le savoir-faire et la rencontre sera au centre des prises de décisions. L’artisanat est un métier humain et relationnel. C’est pour cela que nous facilitons la rencontre et la prise de contacts à travers une plateforme digitale qui met à disposition de multiples renseignements tels que les numéros de tel, avis, tarifs, description.). Nous souhaitons décloisonner ce marché en établissant une relation de confiance.

Nous espérons réunir plus de 10 000 artisans d’ici décembre 2017 afin de disposer d’une communauté solide et compétente pour répondre aux demandes des clients. Par ailleurs, plus notre communauté aura d’envergure, plus HelloArtisan sera capable d’obtenir des partenariats pour simplifier la vie des professionnels et des particuliers.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je répondrais créatif, imaginatif, travailleur et persévérant.

J’ai souvent de nombreuses idées pour développer HelloArtisan et/ou des idées pour développer d’autres entreprises annexes. Cette créativité est aussi très stimulante voire distrayante. Il est important d’être focus, ne pas s’éloigner des objectifs fixés et en même temps je suis constamment à la recherche de nouvelles technologies, fonctionnements qui amélioreraient notre service. Il est indispensable d’étudier ce qui est proposé autour de nous et à l’étranger afin de se perfectionner et faire grandir nos projets

Les idées ne viennent pas seules selon moi mais naissent des rencontres avec des personnes expertes en leur domaine (web, digital, journalistes, artisans…).

Quelle est votre formation initiale ?
Je dispose d’un Master 2 en entreprenariat et commerce international de l’ESCE (école supérieure du commerce extérieur).

Qu’est-ce qui vous passionne ?

  • Les nouvelles technologies, que ce soit dans l’équipement ou le domaine médical.
  • Le web,
  • Les nouveaux moyens de communication
  • L’écosystème des startups

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Cela fait maintenant plus de 7 mois que je travaille activement sur HelloArtisan.

HelloArtisan a été crée en 2014 par Frédéric et Florent Barthelemy. C’est au cours de recherches que nous faisions avec mon associé actuel, Charles Coatalem que nous avons découvert qu’une entreprise nommée HelloArtisan faisait à 80 % ce que nous souhaitions créer. Cette société était gérée par ces deux entrepreneurs ayant comme fonction développeur web et designer. Nous les avons contactés. De cette rencontre est née la volonté réciproque de nous associer pour mettre nos compétences complémentaires en commun.

Ainsi que je l’ai précisé cela fait 7 mois que je travaille sur HelloArtisan, cependant je dirais avoir la fibre et l’expérience entrepreneuriale depuis 3 ans, entre mon expérience en tant que sales manager d’une startup et la formation en Master entrepreneurial que j’ai suivie.

Avant de me lancer dans HelloArtisan j’ai eu plusieurs expériences professionnelles, notamment au sein d’une startup de développement web. J’ai été sales manager de cette startup pendant 1 an et demi sans être associé. L’ambiance et l’énergie qui se dégageaient de ce projet m’ont fortement donné l’envie de lancer ma propre Startup d’où Hello Artisan aujourd’hui.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
L’une des plus grandes difficultés fût de comprendre les problématiques de chacun que ce soit côté artisan ou côté particulier afin de créer un service fiable.

Il a fallu recueillir de nombreux témoignages d’expériences afin de créer un service s’adaptant à la demande et surtout un service résolvant un problème.

Par la suite la difficulté fut de créer le site internet avec les fonctionnalités adaptées, sachant que nous sommes constamment dans une stratégie d’amélioration.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Selon moi, il est très important initialement de penser son projet, d’étudier sa pertinence, sa viabilité. On ne peut pas lancer un projet sans avoir fait une analyse du marché sur lequel il doit porter et sans savoir s’il répond à une nécessité. Il est aussi nécessaire d’analyser les besoins pour trouver les solutions qui répondront aux attentes et il est impératif en conséquence d’adapter son offre d’autant que s’agissant d’une toute jeune création d’entreprise les fonds sont précieux pour faire connaître son entreprise.

Par ailleurs, il est très important de passer du temps à la réalisation d’un business plan solide. Nous avons travaillé plus de 6 mois à réaliser de nombreuses versions différentes avant d’arrêter la version finale. Ce business plan est la ligne de conduite et la ligne d’objectif que le projet doit suivre, il permet également de délimiter les besoins et la capacité financière. Un bon business plan doit essentiellement analyser 3 aspects essentiels, le marché/la cible, le plan de communication et le plan de financement, ces 3 éléments sont liés et fonctionnent sous forme de vase communiquant où chacun a un impact sur l’autre.

Il est selon moi très important d’être persévérant. Nous devons savoir également retenir les critiques, conseils qui peuvent nous être prodigués. Les avis de telle ou telle personne sont-ils déterminés par sa formation, son âge, ses expériences (échec, réussite, jalousie ?) ou son manque de connaissance du milieu. Sont-ils déterminés par des tendances ou des facteurs économiques ? De nombreux projets sont maintenant devenus des « suces story » alors que tout le monde en pensait le contraire. Selon moi il faut être sûr de son projet et de son idée mais être capable de le remettre en question si nécessaire et de faire pivoter la société de façon adaptée.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons tout d’abord apporté nos fonds propres et du love money ;

Nous sommes actuellement en plein processus de levée de fonds afin de financer l’aspect communication et développement commercial. Nous disposons d’ores et déjà de plusieurs accords d’acteurs clés du monde du bâtiment. Nous sommes sur un secteur très large, il y a 456 000 entreprises artisanales en France. Il n’’n’est donc pas évident de toucher toutes ces personnes sans consacrer un budget conséquent à la communication surtout lorsqu’il faut également toucher 33 millions de foyers.

Il n’est pas évident de construire une connaissance de marque forte envers les particuliers. En effet, les particuliers ont une demande sporadique pour les travaux, tout au mieux une fois par an. Nous ne disposons donc pas de l’avantage d’utilisation récurrente, il est donc difficile de rester dans l’esprit des particuliers. C’est pourquoi la levée de fonds est apparue comme la solution la plus appropriée pour développer notre Enterprise

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Le marché et la demande. Il est plus qu’important de s’assurer que le projet que l’on souhaite lancer aura de l’intérêt auprès de sa cible. Surtout lorsqu’on connait l’énergie et le temps déployé à développer une startup. Il serait très décourageant de se rendre compte après une année de travail de développement, d’investissement personnel et financier que le projet ne répond pas à une demande.

Cela serait bien évidemment corrigeable en faisant pivoter l’offre, mais cela prendrait à nouveau du temps qui aurait pu être utilisé pour développer la startup.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Il faut savoir être persévérant et patient, comme je le précisais la persévérance concernant l’établissement d’un projet d’ampleur est fondamentale. De nombreuses entreprises ont dû se lancer « et pivoter » de nombreuses fois avant de fonctionner, je pense notamment à Airbnb qui s’est lancée 5 fois avant de devenir ce qu’est Airbnb aujourd’hui.

Il est rare de voir un projet qui génère plusieurs millions d’euros en moins d’1 an, c’est pourquoi il faut faire preuve de patience et se fixer des objectifs réalisables en développant son entreprise étape par étape.  Le danger est de vouloir devenir trop gros trop vite ; beaucoup d’entreprises notamment dans le secteur des produits sont victimes de leur croissance, ne disposant pas d’assez de fonds pour soutenir leur production.

Une étape doit correspondre à un développement, une fois que l’objectif a atteint maturité il est possible de viser un autre objectif. Comme attaquer un nouveau marché étranger, lancer de nouvelles fonctionnalités, diversifier l’offre etc.

Site internet :
http://www.helloartisan.com

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/françois-sorbier-3b595652/en

Twitter :
https://twitter.com/HelloArtisan

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #51 – HelloArtisan – François Sorbier – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :
_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #50 – Or Du Monde – Sacha Pavan – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #49 – Digifood – Ronald Gautruche  – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #48 – WeFoot – Armand d’Harcourt – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________

Laisser un commentaire