#PortraitDeStartuper – AlloMarcel – Solenne Xavier #Startup #Entreprenariat @Solenne_X @Allo_Marcel

#PortraitDeStartuper – AlloMarcel – Solenne Xavier

Comment décririez-vous votre entreprise ?
AlloMarcel.com est un service en ligne permettant d’avoir accès facilement à des artisans de confiance, recommandés par les habitants du quartier, pour des dépannages en urgence comme pour des travaux de rénovation. Notre service repose sur un réseau d’artisans qui partagent la vision et les valeurs AlloMarcel : passion du travail bien fait, bienveillance et honnêteté vis-à-vis des clients, intégrité. AlloMarcel se charge de les rendre accessibles aux consommateurs au meilleur prix. Tous sont recommandés, testés, sélectionnés : c’est du bouche-à-oreille sur le web pour trouver les meilleurs artisans !

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Le projet est né d’une expérience personnelle. J’ai dû faire appel à un plombier pour changer le joint de mon chauffe-eau. Premier constat : je ne sais pas qui appeler. Je me perds alors dans les annuaires en lignes et autres sites de dépannage en urgence. Second constat : je ne sais pas à qui je peux faire confiance dans cette profusion de contacts. Très peu de dépanneurs acceptent d’annoncer une estimation tarifaire, et on a vraiment peur de se faire avoir…c’est ce qui m’est finalement arrivé puisque la personne qui est venue m’a demandé plus de 300 euros pour ¼ d’heure de travail, en m’expliquant que le joint en plastique était facturé 200 euros ! Je ne pense pas être la seule parisienne à qui cela est arrivé !

J’ai alors réalisé qu’il y avait quelque chose à faire pour rendre les artisans honnêtes et compétents plus facilement accessibles. C’est ainsi que AlloMarcel est né : une marque de référence, qui sélectionne les artisans et offre un service réactif et la transparence sur les prix.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
AlloMarcel se développe de jour en jour et les premiers mois d’activité ont prouvé que le concept est pertinent et répond aux attentes des consommateurs. Le défi d’aujourd’hui est de se faire connaitre encore et encore, afin de devenir la marque de référence pour les projets de rénovation comme pour les dépannages, avec toujours ce gage de qualité et d’intégrité et le sens du service.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Enthousiaste et intègre. Je suis ambitieuse dans tout ce que j’entreprends, je n’aime pas échouer et je suis prête à me donner les moyens de la réussite. Pour autant je reste fondamentalement attachée à mes valeurs : la compétition et le besoin de gagner sa vie ne justifient pas de se comporter en escroc (….même si dans l’univers des travaux, cela peut sembler monnaie courante !)

Quelle est votre formation initiale ?
Je suis ingénieure Supélec, avec un master à Georgia Tech aux États-Unis. J’ai débuté ma carrière dans le conseil en stratégie et organisation au sein d’un grand cabinet, Accenture.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
J’adore rencontrer de nouvelles personnes, découvrir leur histoire, leur parcours… Croiser des chemins très différents du mien. Toute rencontre est l’occasion d’ouvrir de nouvelles fenêtres, de nouvelles opportunités.

À titre personnel, je suis engagée auprès de deux associations en faveur de l’éducation (Passerelles Numériques en Asie et Frateli). L’accès à l’éducation est un enjeu primordial à mes yeux.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
J’ai créé AlloMarcel en 2013, alors que j’étais encore salariée dans un cabinet de conseil. J’ai décidé de sauter le pas en juin 2014, pour me consacrer à temps plein à AlloMarcel : structurer et mettre en place une entreprise nécessite un engagement conséquent, du temps et une liberté d’action qui ne sont pas compatibles avec le monde du conseil, même si j’adorais mon métier. Me lancer dans l’entrepreneuriat, c’était à la fois un saut dans l’inconnu et un défi personnel, en quelques sortes « la chose à faire avant d’avoir 35 ans », car je suis consciente qu’il faut une certaine disponibilité et une certaine énergie qu’on n’a pas à n’importe quel moment de sa vie.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Créer sa boite, c’est partir de zéro : tout est à inventer, à structurer. C’est très stimulant sur le plan de la créativité et de la liberté… mais aussi frustrant parfois car cela englobe aussi beaucoup de tâches administratives ou très opérationnelles. Il faut accepter de passer du temps et de l’énergie dans des tâches qui ne sont pas forcément valorisantes en tant que telles.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Croire en son projet, bien s’entourer, chaque jour se poser la question de la valeur ajoutée que l’on offre à son client… et avoir beaucoup, beaucoup de résilience.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Financement sur fonds propres.

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
La question à se poser : ai-je les moyens et la volonté de tenir dans la durée ? Le plan initial est toujours très optimiste, mais la réalité, c’est qu’il faut du temps et beaucoup de travail pour que ça marche. On oublie toujours que les grands succès d’aujourd’hui ne se sont pas faits en quelques semaines : Uber a été créé en 2009, AirBnB en 2008…

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Bien se préparer avant de se lancer, mais ne pas hésiter trop longtemps : la confrontation au marché, même avec une offre imparfaite, est bien plus riche en apprentissage que des mois de benchmark et d’études de marché.

Compte Twitter :
https://twitter.com/Solenne_X

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/pub/solenne-xavier-bastie/65/53a/94/en

Blog ou sites :
http://www.allomarcel.com

_______________________________________________

Portrait de startuper #36 – AlloMarcel – Solenne Xavier par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #35 – Yoobo – Solenne Xavier par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #34 – Lucky Cart – Cyril Marchal par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #33 – monkeyevent – Gilles Marec – Jennifer Emery – Sandy Blanchet par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire