#PortraitDeStartuper – Wssel – Abdulaziz Alkhorayef @wsselksa @AHAlkhorayef #Startup

#PortraitDeStartuper – Wssel – Abdulaziz Alkhorayef

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Wssel est la première plateforme de livraison de produits alimentaires à la demande en Arabie saoudite créée en 2015, pour connecter les clients, les chauffeurs et les commerçants sur une même plateforme afin de fournir un service avec des étapes simples.

  • Wssel est une plateforme de livraison de nourriture qui permet aux clients de faire leurs commandes dans une variété de restaurants et de supermarchés.
  • La plate-forme de Wssel a trois cycles de fonctionnement principaux :
    1. Clientèle
    2. Partenaires (Restaurants, hypermarchés, etc.)
    3. Pilotes
  • Chacun des cycles d’opération ci-dessus est relié aux autres et tous ensemble contribuent à notre excellent taux de service.
  • Classé dans le top 5 des applications de livraison en Arabie saoudite, Wssel a pour objectif d’accéder au classement mondial des portails de livraison.

_______________________
Sponsors du blog

Paris&Co
_______________________

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Plongeant profondément dans les besoins du marché en 2015, nous avons été témoins d’un écart important sur le marché, comme le montre la diapositive suivante.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
L’équipe de Wssel sont actuellement purement concentrés sur l’objectif de proposer la meilleure expérience de livraison en ville en fournissant la plus grande variété de nourriture qu’elle provienne de restaurants, de confiseries, de boulangeries ou de supermarchés.

Nous croyons et prévoyons que Wssel deviendra un acteur mondial dans la livraison du dernier kilomètre avec une technologie de pointe dans l’optimisation de ses routages et livraisons.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je crois que le moteur principal qui me pousse à travailler est la passion, car je me pose souvent la même question : que voudrais-je faire si c’était le dernier jour de ma vie ? Cette question m’a toujours conduit à faire ce qui me passionne. Je pense que la créativité est principalement animée par la passion.

J’ai toujours travaillé dur et persévéré. Entreprendre est un combat et lorsque vous combattez, il arrive que vous vous fassiez renverser. Dans ce combat, celui qui gagne n’est pas celui qui évite les coups, mais celui qui se relève et se bat encore. Il s’agit d’apprendre de chaque fois que l’on se fait démolir. On devient plus intelligent et on s’adapte aux prochains coups. En continuant à avancer, vous finissez par atteindre votre objectif.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Ce qui m’a conduit vers la livraison de nourriture, ce sont les défis complexes auxquels étaient confrontés les consommateurs et les marchands à l’époque. Pour les clients, c’était le nombre réduit de commerçants (seuls les grands commerçants peuvent financer une flotte de livraison) et les délais de livraison. Pour les marchands, c’était les CAPEX et OPEX pour démarrer une flotte de livraison.

Aujourd’hui, cela peut sembler évident d’utiliser une plateforme de livraison qui relie un client à un commerçant via un chauffeur. Mais en 2015, aucun business model ou solution solide n’ont été introduits.

Je suis également passionné par « la fragmentation de la complexité » : j’aime construire des choses à partir de petits morceaux. La manière la plus simple d’accomplir une tâche complexe est de la briser en petites tâches pour atteindre le sommet.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
J’ai commencé très jeune (10 ans) avec mon partenaire (Turki) dans de nombreuses petites entreprises. En achetant des bonbons des grands magasins de gros et en les revendant à nos amis et à nos camarades d’école à des prix de détail ou même plus élevés.

Plus tard, à l’âge de (19 ans), nous nous sommes associés pour établir la première marque saoudienne de cosmétique et parfumerie. Nous avons travaillé pendant 6 ans et avons ouvert 3 magasins, puis nous avons réduit la point de vente à une seule boutique lorsque le marché s’est effondré. J’ai alors décidé d’arrêter le commerce des cosmétiques car c’était une expérience douloureuse.

Chacun de son côté a démarré sa propre entreprise. J’ai investi dans le gaz de soudage et la vente de générateurs. J’ai réussi à obtenir un grand projet pour la compagnie Riyadh Railway. Mon ancien partenaire (Turki) a démarré sa propre entreprise informatique avec d’autres partenaires.

Après avoir mené à bien mon projet avec Riyadh Railway, j’ai décidé de mettre un terme à cette activité parce que je n’étais toujours pas passionné par ce que je faisais. Nous nous sommes retrouvés, Turki et moi-même, et avons décidé de nous lancer dans ce l’aventure Wssel.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis l’âge de 10 ans.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Tout entrepreneur devra relever de nombreux défis.

Le premier défi auquel nous avons dû faire face chez Wssel a été de trouver un business model. Au regard de la complexité des opérations, nous avions besoin de nous assurer que le business model et le cycle de trésorerie étaient solides. Il nous a fallu environ 5 mois de réflexion pour définir notre modèle économique.

Un autre défi a consisté à faire adhérer aux commerçants à l’idée et au service que nous leur offrions.

Le quatrième s’est présenté en cours de route avec des concurrents qui sont entrés sur le marché. Mais les prix très bas qu’ils pratiquaient sur le marché a fini par nuire à leur réputation. Et cela s’est résolu par nature. Il convient de mentionner que la concurrence nous a rendus beaucoup plus forts que ce que nous étions auparavant.

D’autres défis se profilent à l’horizon, et plus votre entreprise grandira, plus ces défis seront grands. Cette année, par exemple, pour faire face aux mauvaises conformités de paiements – un problème auxquels plusieurs marchés sont confrontés – nous avons introduit un système plus intelligent pour notre plateforme afin de surmonter les défis de trésorerie. Ce système et cette solution prête à l’emploi nous ont permis d’évoluer beaucoup plus rapidement en utilisant de l’argent liquide sans aucun défaut de recouvrement de la part de tous les utilisateurs du service.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Passion : Un entrepreneur a besoin de passion comme d’un moteur pour nourrir son âme. En tant qu’homme d’affaires, vous devez être enthousiasmé par ce que vous faites chaque jour pour aller de l’avant.

Persévérance :  Il s’agit d’apprendre de chaque fois que l’on se fait démolir.

Valeurs :  Comprendre les valeurs qui sont importantes pour vous vous aidera à rester fort quand les choses deviennent difficiles.

Travailler dur : travailler dur et travailler intelligemment est la base de l’entreprenariat. Dans ce monde, nous avons la chance qu’il soit parfois difficile d’accomplir de grandes choses.

Engagement : assurez-vous de ne pas avoir de plan B ou de possibilité retour en arrière.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Compte de résultat et prévisions de trésorerie pour 3 ans, qui ont été modifiés et améliorés sur une base mensuelle.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Le business model.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Soyez toujours prêt pour le travail, assurez-vous que vous n’avez pas de plan B ou de possibilité de revenir en arrière. Ayez à l’œil le cygne noir, pas seulement le cygne blanc. Prévoyez toujours qu’il y aura un nouveau concurrent avec des prix plus compétitifs que vous ou une meilleure qualité de service et ayez un coup d’avance.

Site internet
www.Wssel.com

Linkedin
https://www.linkedin.com/in/abdulaziz-alkhorayef-1048a116

Twitter
https://twitter.com/ahalkhorayef


_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous : logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook  _____________________________________________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #69 – Wssel – Abdulaziz Alkhorayef par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


Rappel des précédents #PortraitDeStartuper

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #68 – Unifonic – Ahmed Hamdan par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #67 – Noon Academy – Mohammed Aldhalaan & Aziz Alsaeed par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #66 – Foodics – Ahmad AlZaini par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #65 – Deepomatic – Aloïs Brunel par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________