[100 #PortraitDeStartuper] Extrait – Paul-François Fournier – BPI France

100 #PortraitDeStartuper – Extrait – Paul-François Fournier – BPI France

Depuis sa création, Bpifrance se mobilise pour accompagner et accélérer la transformation de notre pays en une véritable ‘’Startup Nation’’. L’entrepreneur doit être le héros du XXIe siècle. C’est notre objectif et c’est pourquoi nous mettons à disposition des entrepreneurs un panel d’outils de financement et d’accompagnement adaptés à toutes les étapes de développement de leur projet.

La mobilisation sans précédent de tous les acteurs de l’écosystème français de l’innovation, a permis à la France de rattraper son retard pour devenir aujourd’hui l’une des scènes start-up les plus dynamiques au monde.

Certains signent ne trompent pas. Près de 3000 jeunes pousses sont implantées dans la capitale et 9000 sont réparties dans toute la France, selon l’observatoire MyFrenchStartup. En 2016, les start-ups françaises occupaient pas moins de 30% de la présence mondiale dans l’Eureka Park du CES, le rendez-vous incontournable de la tech mondiale, faisant ainsi de la France la deuxième nation la plus représentée après les Etats-Unis.  L’année dernière encore, John Chambers, Patron de Cisco, s’enthousiasmait pour la French Tech et annonçait au passage doubler son investissement en France.

Les atouts de l’écosystème entrepreneurial français sont aujourd’hui indéniables et sont de plus en plus reconnus mais de nouveaux enjeux apparaissent.

L’innovation ne se résume plus aux seules problématiques technologiques. Marketing, produit, organisationnelle ou sociale, une approche multidimensionnelle de l’innovation est désormais primordiale. Je prends comme exemple l’une de nos licornes françaises, Blablacar, dont le concept repose sur une innovation d’usage basée sur le partage et la convivialité. De plus en plus de champions ne naîtront pas d’innovations exclusivement technologiques.  Forts de ce constat nous avons identifié six formes d’innovations : l’innovation marketing et commerciale, de produit, de service et d’usage, de procédé et d’organisation de modèle d’affaires ou encore sociale, et évidemment l’innovation technologique. Ce nouveau référentiel nous permet d’identifier et de mieux financer des entreprises innovantes à fort potentiel qui s’inscrivent sur un marché souvent nouveau et mondialisé.

Pour contribuer à faire émerger toujours plus d’innovations et leur assurer un succès durable sur son marché d’abord, puis le marché mondial, la France doit également disposer d’un écosystème de financement plus robuste encore et capable d’accompagner les start-ups qui souhaitent consolider leur développement et lever plusieurs dizaines de millions d’euros. Bien que notre écosystème soit de plus en plus dynamique – il y a eu par exemple 6 fois plus de levées de fonds de plus de 100 millions d’euros en 2015 qu’en 2013 – nous manquons encore de grands fonds de venture capital. C’est pour répondre à ce défi que nous avons créé un véhicule d’investissement dédié au Large Venture et que nous finançons également des fonds comme Partech, Sofinnova ou encore Idinvest. Nous encourageons également la création de grands fonds d’investissement paneuropéens pour mieux rivaliser avec la concurrence mondiale et notamment américaine.

J’ajouterais enfin la nécessité de décloisonner l’innovation et de rapprocher les start-ups et les grandes entreprises françaises. Aux États-Unis, Google a racheté 70 start-up ces dernières années, pour seulement 40, dans le même temps, pour l’ensemble du SBF 120. Or, en intégrant ou en se rapprochant de ces start-up et donc en adoptant une véritable démarche d’open innovation, les grands groupes français peuvent acquérir des technologies, mais aussi des compétences, des savoir-faire d’entrepreneurs qu’ils n’arrivent pas à développer en interne. C’est dans cet esprit que Bpifrance a créé le Hub, une plateforme de mise en relation entre start-ups et grands groupes, pour accompagner les démarches d’open innovation des entreprises françaises.

D’autres défis encore nous attendent mais je suis aujourd’hui convaincu que nous avons toutes les cartes en main pour réussir et assurer une place de choix à la scène start-up française sur le plan mondial. Bpifrance y consacre toute son énergie.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk      
__________________________________

Paul-François Fournier est, depuis avril 2013, Directeur de l’Innovation et membre du Comité Exécutif de la Banque Publique d’Investissement (Bpifrance). La Direction de l’Innovation de Bpifrance rassemble, d’une part, l’activité de  financement de projets innovants portés par des start-ups ou des PME ainsi que le soutien financier à des projets collaboratifs de développement ou d’acquisition de technologies,  permettant à de grandes et moyennes entreprises de gagner en  productivité ou d’ouvrir de nouveaux marchés ; et d’autre part, l’investissement direct en fonds propres et quasi-fonds propres au capital d’entreprises innovantes pour leur fournir les capacités financières de leur développement en France ou à l’international, sous la formes de fonds thématiques autour du numérique, des biotech et des technologies de l’environnement. Le pôle Innovation est ainsi positionné à la fois comme un partenaire privilégié de l’écosystème du capital-risque et un acteur clé de l’accompagnement aux entrepreneurs innovants tout au long de la vie de leur projet.

Paul-François Fournier, 47 ans, X-Télécom, a rejoint le Groupe France Télécom Orange en 1994 en tant qu’ingénieur d’affaires sur le segment Entreprises France. Après un parcours de sept ans dédié au développement des services aux Entreprises, il devient, en 2001, directeur du Business Haut-Débit de Wanadoo, où il a assuré le décollage en France des offres ADSL qui sont passées de quelques milliers de clients en 2001 à 3 millions fin 2004, puis à l’international en tant que membre du Comité Exécutif du Groupe Wanadoo. Il a ainsi mené des projets stratégiques comme le lancement de la Livebox, et de la voix sur IP, en partenariat avec Inventel et Netcentrex, des start-up Françaises.

Au-delà de son expérience dans le domaine des services Internet et des partenariats (il a notamment été l’artisan de l’acquisition de Dailymotion et de Cityvox par Orange, ainsi que des partenariats avec Microsoft, Google et Facebook), Paul-François Fournier a une excellente connaissance opérationnelle du marketing de l’innovation. Il a été, à partir de 2011, le Directeur Exécutif du Technocentre d’Orange, en charge de l’innovation produit (Boxs, Cloud, …), ou il a profondément transformé l’organisation dans une approche plus régionale et décentralisée (Création du Technocentre d’Amman et d’Abidjan).

Site internet : http://www.bpifrance.fr
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/paulfrancoisfournier/en
Twitter : https://twitter.com/Paul_F_Fournier

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook 
_____________________________________________________________________________

Laisser un commentaire