#PortraitDeStartuper – RogerVoice – Olivier Jeannel de Thiersant @OJeannel @iwantroger #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – RogerVoice – Olivier Jeannel de Thiersant

Ce portrait rentre dans une mini série réalisée en partenariat avec le ACT 574 l’accélérateur du travel de Voyages-SNCF.com. Voyages-sncf.com met ainsi son expertise au service du développement des start-ups et de l’attractivité de la destination France. Un grand merci à Franck Gervais Directeur général at Voyages-sncf.com de m’avoir mis en relations avec avec les startupers que vous découvrirez dans cette galerie et de m’avoir fait découvrir cette excellente initiative qu’est ACT 574.

Comment décririez-vous votre entreprise ?
C’est un pont entre les entendants et les malentendants. RogerVoice est la première application qui permet aux sourds de pouvoir suivre un échange téléphonique en toute autonomie.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Il vient d’une situation vécue personnellement. Je suis en effet sourd profond, j’ai donc des difficultés pour suivre une conversation uniquement avec l’audition. Mais je peux oraliser, c’est-à-dire parler. Dans la vie quotidienne, énormément de démarches se font par téléphone et celui-ci ne m’est pas accessible ! Il manquait un outil capable de m’aider à communiquer facilement avec n’importe qui, capable de retranscrire une conversation en temps réel et me permettre d’y répondre.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Permettre à tous les personnes sourdes et malentendantes d’être joignables par téléphone, 24h/24, en toute autonomie, partout dans le monde 🙂

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk
__________________________________

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Dans un article Challenges 100 Startups où il faut investir (y compris RogerVoice !) une phrase me semblait bien coller : “… ils apparaissent encore comme des crazy ones, des troublemakers ou encore des square pegs in a round hole, littéralement des chevilles carrées dans un trou rond. » by Guillaume Grallet. Et c’est exactement comme cela que je me vois.

Quelle est votre formation initiale ?
Je dirais que les US ont été ma première formation, j’ai grandi à Los Angeles. J’ai fait UC Berkeley en 2002 puis Sciences Po en 2004, initialement en affaires internationales puis j’ai switché pour le secteur privé et l’entrepreneuriat.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Le défi, avant tout ! Peu importe le domaine.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
J’ai voulu lancer des smoothies en France, en 2004. A l’époque on me disait “ça ne marchera jamais, il fait trop froid en France, c’est imprononçable comme mot, les trucs healthy à emporter ce n’est pas dans la culture, etc.” Et bien je n’aurai pas dû les écouter :-).

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Depuis tout jeune, je me sens entrepreneur depuis que j’ai commencé à participer à la vie associative et à promouvoir des projets étudiants. Mais au fait, c’est quoi un entrepreneur ? Suffit-il d’avoir le sens de l’initiative ?

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Le scepticisme et le rationalisme, les fléaux numéros 1 de l’entrepreneuriat en France. Casser les schémas et se convaincre qu’on peut le faire, c’est dur quand l’entourage n’est pas aussi encourageant. Et la perception du handicap est handicapante. Heureusement que cela change pour le mieux en France. Continuons !

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Etre un peu tête brulée pour se lancer, avoir le goût de l’aventure, et avoir une vraie vision pour tenir la route.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
J’ai commencé par une campagne de crowdfunding sur Kickstarter. Notre objectif de 20 000 dollars a été atteint en 1 semaine, et on a continué jusqu’à 35 000 dollars. Pour nous ça été le meilleur moyen de nous lancer !

Ensuite j’ai fait un prêt, j’ai participé à des concours BPI France, et surtout réussi une levée de fonds participative de 500 000 euros.

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Gardez l’œil sur vos propres ressources ! Temps, argent, santé, moral… vous êtes la première ressource de votre startup !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Ne perdez pas de temps, faite le minimum pour prouver l’appétence de votre produit ou solution (product-market fit). Si vous n’y arrivez pas, ne le prenez pas mal, il y a plein de raisons à cela, et continuez sur un autre projet. J’avais tenté 4 ou 5 projets différents avant de lancer RogerVoice.

Site internet
https://rogervoice.com/fr/

Linkedin
http://www.linkedin.com/in/olivierjeannel

Twitter
https://twitter.com/OJeannel

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #42 – RogerVoice – Olivier Jeannel de Thiersant – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #38 – Julie Desk – Julien Hobeika – Guillaume Michiels – Nicolas Marlier – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #39 – MorningCroissant – Alix Tafflé – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #40 – Toucan Toco – Charles Miglietti – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #41 – Ector – Manoel Roy – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire