#PortraitDeStartuper – Arts Design Africa – Julie Abisségué – Justine Balsan @Mossane76 @ArtsDesign_54 #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – Arts Design Africa – Julie Abisségué – Justine Balsan

Comment décririez-vous votre entreprise ?
ArtsDesignAfrica.com est la première galerie en ligne dédiée à la promotion des artistes et à la vente des œuvres contemporaines africaines.

Fondée en 2016 par Julie Abisségué et Justine Balsan, deux parisiennes passionnées par la richesse artistique et créative de l’Afrique. Arts Design Africa est née d’une vision :

L’Afrique : une galerie d’art à ciel ouvert.

Notre démarche s’inscrit dans une volonté de sensibiliser un public plus large d’amateurs d’art au bouillonnement créatif des talents du continent africain, avec la volonté de révolutionner le rôle et l’impact des arts visuels et du design en offrant une galerie iconoclaste, multidisciplinaire, reflet d’une Afrique créative et contemporaine.

A travers cette galerie, nous voulons rendre les œuvres contemporaines africaines accsibles au plus grand nombre :  professionnels du monde de l’art, collectionneurs, amateurs d’art, grand public, tout en permettant aux artistes de professionnaliser leur démarche artistique, pour mieux pénétrer le marché international de l’art contemporain et vivre ainsi de leur passion.

Notre positionnement en ligne contribue à réduire la distance, entre amateurs et artistes, où qu’ils soient dans le monde.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
L’arrivée du digital est une véritable opportunité pour le marché de l’art, qui n’a que peu évolué depuis des siècles. Aujourd’hui le marché de l’art en ligne enregistre une croissance de 20% par an. Il existe donc une vraie demande pour démocratiser et faciliter l’achat d’oeuvres d’art. Cette transition s’avère être une vraie chance pour nous, car au delà des clichés, l’art contemporain africain ne se résume pas aux seules œuvres des arts premiers. Il existe une scène contemporaine sur tout le continent africain avec des artistes prolifiques et débordant de créativité.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Notre ambition est d’être un référent dans le monde des oeuvres contemporaines africaines en collaborant avec des artistes, mais aussi des fondations, des foires, des maisons d’enchères, des galeries et des collectionneurs. Nous nous positionnons au centre de cet écosystème.

Arts Design Africa exposera fin 2017 une trentaine d’artistes sélectionnés par notre comité d’experts.

Depuis le début nous avons une ambition mondiale en nous implantant dans les pays anglophones et sur le continent africain.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk
__________________________________

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneure ?
Julie : Think of of the box, créative, intuitive et les pieds sur terre. J’aime les nouveaux défis et challenges. Je suis empathique et curieuse de nature et j’aime apprendre et me fixer de nouveaux objectifs. Pour les atteindre je procède avec méthode et j’apprécie de m’entourer de talents au service du projet. Je suis par ailleurs une entrepreneure exigeante avec moi, et j’aime qu’on se dépasse. Je pratique aussi depuis 2 ans, la méditation qui me permet de prendre du recul dans des phases de décisions capitales.

Justine : J’ai toujours voulu être entrepreneuse et fonder ma start-up. Je suis plutôt pragmatique, enthousiaste et tenace, et j’aime me fixer des objectifs ambitieux. Je reste une adepte de l’apprentissage continu et de l’expérimentation. Je cherche toujours à être entouré de talents qui portent notre projet et nous apportent une bonne synergie.

Quelle est votre formation initiale ?
Julie : Diplômée d’un DUT en communication d’entreprise obtenu en 1995 à Bordeaux, et d’un master en marketing & publicité au CELSA en 2007, d’un master management-entrepreneuriat à l’IÉSEG School en 2015, j’ai acquis 20 ans d’expérience en communication marketing stratégique et digital auprès des grands comptes, Start-Up et agences de communication.

Justine : Après mon diplôme d’école de commerce avec une spécialisation en marketing, j’ai occupé le poste de chef de produits dans le secteur de l’agroalimentaire et de la grande distribution. Trois ans plus tard, j’ai décidé de me tourner vers l’entrepreneuriat.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Notre passion commune est de donner enfin un visage positif et créatif à la Nouvelle Afrique, encore méconnue d’un public du nord. Redonner les lettres de noblesse à l’art Africain aux techniques ancestrales et aux artistes qui s’inscrivent la plupart du temps dans une lignée d’artistes, créateurs et artisans trop peu représentés sur le marché international.

Si depuis de nombreuses années et de manière individuelle, lancer notre propre start-up a toujours été un objectif, nous voulons lier ce projet à une de nos passions. Nous prenons un vrai plaisir à rencontrer tous ces talentueux artistes et les aider dans leurs carrières.

Quel a été votre parcours d’entrepreneure ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Julie : Mon parcours d’entrepreneure a débuté début 2009, en tant qu’auto-entrepreneur / salarié. J’ai toujours eu un pied dans l’entreprenariat. Chez moi au Cameroun et partout en Afrique ce sont les femmes qui souvent tiennent les cordons de la bourse. Vous connaissez les Nana Benz du Togo non ?

En 2014, après 20 passés dans le corporate, mon âme d’entrepreneure s’est réveillée et j’ai fait de belles rencontres : C’était le “Momentum” et les choses se sont accélérées avec une première startup dans le domaine du textile ; J’ai aussi relancé mes activités de consultante en communication évènementielle.

Pour finir lors de l’année dernière lors du premier Hackathon 2016 organisé par Led By HER un incubateur solidaire au féminin, J’ai eu l’opportunité de pouvoir pitcher le projet #DesigniseverywhereinAfrica, qui en septembre 2016 est devenue une réalité – la Startup Arts Design Africa avec un modèle économique inédit.

Justine : Mon parcours d’entrepreneure a débuté début 2016, juste après mes expériences dans des grands groupes. Ma réflexion initiale se tournait vers l’Afrique du Sud pour montrer la richesse créative de ce pays en Europe. J’ai eu la chance de rapidement rencontrer Julie, avec qui j’avais une vision commune. Nous avons associé nos expériences, nos personnalités et nos compétences pour travailler sur le concept de Arts Design Africa et son modèle économique. Le lancement de la galerie est prévu pour mi-mars 2017.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Lorsqu’on est pionnière dans un domaine, je parle de la création d’une marketplace- galerie d’un nouveau genre, il faut s’attendre à relever les défis à la hauteur de la vision que vous avez eu. Rien n’est facile, ce qui est excitant dans cette aventure c’est de se rendre compte de l’immensité des opportunités.

La question de trouver son business model est une difficulté que nous avons rencontrée mais qui est inhérente à toutes les startups qui souhaitent « disrupter » une industrie. Nous sommes en amélioration constante de notre offre en prenant en compte le marché et les conseils de notre comité d’expert, qui nous entoure.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Le regard nouveau et la bi-culturalité est une force. Être un duo est déjà un véritable avantage à nos yeux, au delà d’avoir des compétences complémentaires, nous discutons beaucoup et nous gardons une énergie positive qui nous permet de rebondir et de toujours avancer. Nous avons beaucoup travaillé sur notre vision et sur nos objectifs. Nous avons déjà effectué un pivot pour trouver notre business model, mais notre vision est toujours restée la même. Ce point nous semble essentiel pour réussir et rester concentrer sur notre objectif. Rester attentif au marché et à ses acteurs est indispensable pour être une startup agile.

Depuis le début, nous nous sommes entourées d’experts, qui complètent nos compétences nous aident à comprendre un marché souvent complexe.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons lancé la société sur nos fonds propres, et nous serons bientôt en levée de fond.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Il faut toujours tester son idée. La technologie actuelle nous permet de le faire. Il nous est apparu essentiel de s’assurer qu’il existe un marché avec une réelle demande. Avant de lancer le site artsdesignafrica.com, nous avons testé notre idée dans un groupe Facebook fermé en mixant des artistes africains, ceux s’inspirant de l’Afrique et les amateurs d’art et là nous avons observé leur dialogue. Il en est rapidement ressorti qu’il y avait une cible amateur de cet art africain contemporain, mais qui ne savait pas où le trouver. Ça a été pour nous l’opportunité d’offrir à cette communauté naissante une tribune d’expression : Une galerie numérique pour les œuvres africaines contemporaines d’Art et le design

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
L’entourage est essentiel pour lancer sa propre startup, un entourage bienveillant qui vous soutiendra et qui saura vous donner des conseils pertinents.

Site internet
https://artsdesignafrica.com

Linkedin
http://www.linkedin.com/in/julieabissegue
http://www.linkedin.com/in/justine-balsan-68b20088

Twitter
https://twitter.com/Mossane76

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #31 – Arts Design Africa – Julie Abisségué – Justine Balsan – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #28 – Viemonjob – Celina Rocquet – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #29 – Altagile – Marion Pageot – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #30 – Yemanja – Marie Vaillant – Xavier du Tertre – Quentin Audrain – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Laisser un commentaire