#PortraitDeStartuper – Kowffice – Gabriel Roucel @kowffice #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – Kowffice – Gabriel Roucel

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Il s’agit d’une startup dans sa définition pure et précise. Créée et développée très rapidement, nous avons décidé de disrupter le marché de l’immobilier professionnel. Kowffice est là pour simplifier l’accès à un bureau pour une heure ou pour la vie. Nous sommes comme disent certains le Airbnb des bureaux. Une plateforme à rayonnement international (en Europe uniquement pour le moment), nous sommes présents en France dans plusieurs villes, mais également à Bruxelles et à Barcelone. Notre vision est simple : les locataires payent des honoraires injustifiés entre 15 et 30% du montant du loyer annuel avec les acteurs actuels. Avec Kowffice c’est fini. Plus d’honoraires du côté des locataires, le service est entièrement gratuit. Notre business plan réside dans le fait que chaque propriétaire de bureaux que ce soit un particulier, un professionnel, ou une foncière doit payer 10% de commission au succès lors d’une transaction. Le deuxième axe important est la diversité de nos produits sur le site. Bureaux à l’heure, salles de réunion, espaces de coworking, plateau entier de 500 m2 pour 9 ans, tout est possible et chacun peut trouver son bonheur par rapport à son budget et ses critères.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Tout à commencer il y a 1 an, mon associé et moi-même recherchions des locaux pour une autre entreprise dans l’import export. Après des mois de recherches, nous avons trouvé cela quasiment impossible pour de trouver des locaux (quelles agences ? quels acteurs ?) et inacceptable de devoir payer 20% d’un loyer annuel pour que l’on nous présente un catalogue de produits sans même nous guider, nous conseiller. Nous ne remettons pas en cause les agents traditionnels du marché mais nous proposons une alternative pour les locataires et les propriétaires désireux de trouver des locataires. Avec nous tout est en ligne de A à Z, de la recherche à la facturation.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nos ambitions sont claires. Devenir l’agent immobilier professionnel indispensable de poche (disponible sur internet ou sur mobile) de référence en France. Puis par la suite un acteur majeur en Europe. Nous souhaitons également uberiser la profession d’agent immobilier, et permettre à tous les agents indépendants de pouvoir utiliser notre plateforme en réalisant des visites de nos bureaux en travaillant à leur compte et en étant commissionnés sur la location. Ce service nous permet d’être scalable rapidement partout en France et en Europe.

__________________________________
Sponsor du blog
Paris&Co
__________________________________

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je suis un individu ambitieux de base et qui a eu du mal à trouver une voie classique pendant et après mes études. J’ai commencé très jeune (18 ans) à entreprendre et à vouloir construire mon propre chemin. J’estime être devenu très polyvalent et rigoureux. Je suis quelque part un sérial entrepreneur car je suis très opportuniste et j’aime ce que je fais. Je suis un passionné de l’entrepreneuriat. Mes modèles ne sont pas des stars ou des chanteurs, mais des entrepreneurs de talent comme Elon Musk, Richard Branson ou encore d’autres modèles comme Nelson Mandela. 

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai eu beaucoup de mal à trouver ma voie. J’ai fini par avoir mon bac et un BTS. Désireux d’en apprendre bien plus sans me bloquer dans une case, j’ai rejoins une école de commerce ou je me suis spécialisé en stratégie d’entreprise puis en marketing digitale.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
J’ai plusieurs passions. La première c’est les voyages. J’attache beaucoup d’importance à découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles cultures. La deuxième c’est le surf. Un sport qui est une véritable soupape de décompression ou je me trouve en paix et je ne pense à rien lors de mes sessions. Enfin l’entrepreneuriat sous toutes ses formes est une passion. Je suis un homme d’action. Je déteste l’ennui j’aime avoir beaucoup d’occupations.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
J’ai commencé à 18 ans avec un de mes meilleurs amis, Matthieu. Nous avions crée un premier site internet qui permettait aux produits novateurs et luxueux d’être mis en avant. Une véritable vitrine publicitaire. Puis désireux de vouloir entreprendre d’autres choses nous avons voulu ouvrir un restaurant. Un projet avec beaucoup d’ambition qui n’a pas pu se concrétiser. Nous avons donc rebondi et lors de vacances au Monténégro, nous avons décidé d’importer du vin français dans les Balkans. Cette activité a durée jusqu’à la création de Kowffice sur laquelle nous nous sommes concentrés à 100%, et nous avons ainsi décidé d’arrêter toutes les autres activités. Bien évidemment ces activités ont été développées durant mes études ce qui n’a pas été forcément évident. 

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Depuis tout jeune. J’ai toujours été attiré par l’entrepreneuriat sous toutes ses formes, j’ai toujours été plus ou moins solitaire et tenté de prendre des chemins hors des sentiers battus. 

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
J’en ai rencontré beaucoup. Des moments de doutes sur mes choix, des problèmes d’argent, des échecs où il a fallu rebondir et de longs moments de solitude. Entreprendre ce n’est pas une chose facile. Un bon entrepreneur selon moi sait s’entourer, n’a pas peur de l’échec, ne recule devant rien même face aux problèmes d’argent, sait accepter un statut précaire (oublions le salaire) et sait où trouver de l’argent. Parfois j’ai eu des doutes sur ma vie, mes choix et peu de gens nous comprennent mais heureusement que j’ai des proches qui me soutiennent. 

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Selon moi, les facteurs clés de succès sont diverses en fonction du domaine d’activité. Mais il y a toutefois certains facteurs qui sont indispensables. A commencer par le courage. Entreprendre n’est pas facile, encore moins en France. Je pense à tous les domaines de l’artisanat au web. Il est facile de créer une société mais difficile de la conserver. Lorsque vous sortez un produit/service innovant ou un processus innovant il faut oser le soutenir face à des acteurs habitués à d’anciens modèles. Le réseau joue un rôle majeur également. Savoir s’entourer est une véritable force. Avoir diverses ressources à tout moment est un atout incroyable qui vous permet de rebondir. L’ambition. Il faut y croire à 300% sinon ce n’est pas la peine. Il faut concevoir ce que vous faites en pensant au lendemain. Si possible être vous même utilisateur/consommateur de ce que vous proposez. Votre équipe, s’entourer de gens ambitieux et passionnés est un facteur clé de succès. Et enfin je dirais, une certaine polyvalence. Maîtriser beaucoup d’aptitudes car au début on est seul et il faut savoir tout faire.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Pour commencer nous avons tout fait en fond propre. Puis lorsqu’il a fallu enclencher la seconde, nous avons utilisé le Love Money. Aujourd’hui nous préparons notre première levée de fonds pour accroître notre développement.

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Votre équipe. Veillez à ce que tout le monde se sentent bien est l’une des conditions pour réussir. Vous ne pourrez jamais faire tout tout seul. Il faut une équipe d’exception pour réussir dans cette aventure.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
D’essayer de faire un maximum de chose seul, et de veillez dès le début à ses dépenses.

Site internet
https://www.kowffice.com

Linkedin
https://fr.linkedin.com/in/gabrielroucel/en

Twitter
https://twitter.com/kowffice

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #10 – Kowffice – Gabriel Roucel – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #7 – Sélectra – Aurian de Maupeou – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #8 – Bonne Gueule – Geoffrey Bruyère – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #9 – Mon Spécialiste Auto – Sacha Sardo – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire