[#Management] Le #ChiefFreelanceOfficer, fausse bonne idée ? via @bertrandmoine @bymaddyness

Le Chief Freelance Officer, fausse bonne idée ?

Dans la longue famille des CxO, je vous présente le Chief Freelance Officer futur responsable des relations avec les freelances ces professionnels indépendants qui seraient demain de plus en plus nombreux à occuper des rôles dans l’entreprise. J’ai vu ce titre apparaître dans une infographie la semaine dernière présentant les 10 jobs qui n’existent pas encore et qui devraient apparaître dans les 10 prochaines années. Et pour le coup, je suis perplexe ! Pourquoi un patron des freelances ? Ce n’est pas déjà le job des acheteurs que de s’occuper des relations avec les fournisseurs, les assistants techniques comme on les appelle dans les entreprise ?

Arrêtons un peu avec l’hypocrisie de l’expert des relations humaines avec des professionnels indépendants, qui auraient comme objectif de créer des liens privilégiés avec eux pour les fidéliser, voir les retenir s’il s’agit de perles rares ! Et à coté continueront de travailler avec ces indépendants des salariés en CDI qui eux par contre seront gérés par le DRH. Les freelances pullulent déjà dans les entreprises et n’ont jamais eu besoin d’un professionnel autre que l’acheteur en face d’eux pour les faire travailler ou négocier les tarifs. Pourquoi en serait-il autrement demain ? En tout cas cet article ne m’apporte pas de matière suffisante pour me faire dire que c’est un job révolutionnaire dont les sociétés doivent absolument se saisir dans les mois et années à venir.

Le salariat est sûrement voué à disparaître ou à évoluer très fortement, je suis convaincu, tout comme les propos tenus dans cet article, qu’il y aura dans les années à venir de plus en plus de professionnels indépendants dans les entreprises. Mais pour le coup, le Chief Freelance Officer reste pour moi de l’ordre de la fausse bonne idée.

__________________________________
Sponsor du blog
Paris&Co
__________________________________

Ces prochaines années, qu’elles le veuillent ou non, les entreprises feront face à l’explosion du travail indépendant et devront gérer ces freelances, en plus de leurs propres salariés.

En parallèle du traditionnel DRH qui continuera à s’occuper de la gestion des salariés, pourrait émerger un nouveau poste dans les moyennes ou grosses entreprises : « le chief freelance officer ». Alors que les chiffres aux États-Unis laissent prévoir plus d’un actif sur deux sous forme de travail indépendant, et qu’en Europe il y a eu une augmentation de  45% des freelances de 2000 à 2013, la confrontation entre les entreprises et la multitude d’indépendants spécialisés dans un métier est alors inévitable.

https://goo.gl/A5xhLy

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________

Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________

___________________________________
Rappel mon Article sur Siècle Digital : La blockchain pour les nuls
___________________________________
___________________________________
Rappel mon Article sur Siècle Digital : Blockchain, mais qui sont les mineurs ?
___________________________________
___________________________________
Rappel mon Article sur Le Cercle Les Echos : Le comble des startups françaises
___________________________________

Laisser un commentaire