#PortraitDeStartuper – CustomMyArt – Léo Péna #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – CustomMyArt – Léo Péna

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Custom My Art est la 1ère plateforme consacrée exclusivement à la création d’œuvres d’art urbain sur mesure et à la vente d’œuvres d’art urbain en ligne. Cette marketplace a pour ambition de faciliter la mise en relation des street artistes et des particuliers sensibles à l’art urbain.

Le fonctionnement est très simple : chaque artiste bénéficie gratuitement d’un profil présentant son univers ainsi qu’un espace spécialement dédié à la mise en vente directe de ses œuvres.

Un amateur d’art urbain a une idée, une envie, qu’il exprime directement sur la plateforme via un formulaire de commande et l’envoie à l’ensemble de la communauté d’artiste ou vers un artiste qu’il aura pré choisi. Il reçoit alors des propositions personnalisées, en discute avec les artistes via notre messagerie interne, il choisit celui qui lui correspond le mieux et la création de son œuvre commence !

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Il m’a toujours fasciné de voir ces artistes s’exprimer pleinement, librement, en réalisant aussi bien une simple signature stylisée que de véritables chef d’œuvres. Il y a quelques années, j’ai commencé par m’intéresser de plus près à ce secteur tout en réalisant mes premières œuvres.

Puis, voyant l’engouement énorme de cet art auprès des publics et la difficulté pour ceux-ci à démarcher des artistes, j’ai eu l’idée de développer cette activité : centraliser à la fois l’offre et la demande.

De plus, l’art urbain a un potentiel énorme dû à la multiplicité de ses supports. Vous pouvez très bien demander de faire customiser un mur directement chez vous, une chaise, une table, une toile ou encore votre instrument de musique ! C’est ainsi qu’un service d' »Art urbain sur-mesure » prend tout son sens.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
La mission principale de Custom Mye Art est de promouvoir l’art urbain et valoriser ses artistes, tout en répondant à une demande majoritairement insatisfaite. Nous souhaitons répondre à ce double objectif en proposant un outil de mise en relation le plus simple et le plus ergonomique possible.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneurs ?
Créatif. Je suis vraiment porté sur la création et l’innovation. J’ai un besoin incessant de développer chaque jour de nouvelles choses. Je m’inspire beaucoup de ce que je vois, des gens que je rencontre afin de créer mon propre univers.

Quelle est votre formation initiale ?
Je suis en 5ème année de l’ISEG, l’Institut Supérieur Européen de gestion.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Au-delà de mes « hobbies » que sont le rugby et le street art, je crois que je suis réellement passionné par la réalisation de projets personnels et professionnels. J’aime à sentir que j’ai participé d’une manière ou d’une autre à l’élaboration, l’évolution et la concrétisation d’un projet.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Légalement je suis entrepreneur depuis Septembre 2015.

J’ai vraiment su que j’allais créer ma structure lorsque je suis arrivé en école de commerce. A partir de ce moment, j’ai utilisé le temps réservé aux stages en entreprise pour réaliser des projets que j’avais en tête. Par exemple, j’ai créé il y a maintenant 4 ans un parcours de flashcodes au sein de la Promenade du Paillon, le plus grand parc de la ville de Nice. Cela consiste à flasher des QR codes présents au pied des arbres exotiques du jardin afin de découvrir toutes les caractéristiques extra ordinaires de ces espèces.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Pour moi, les principales difficultés lorsqu’on lance son projet sont les doutes permanents sur le concept qui nous hantent nuit et jour. Un jour on peut être très confiant sur le potentiel de notre idée et le lendemain être sur le point de tout arrêté. C’est à ce moment là où les gens qui croient en vous ont beaucoup d’importance.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Je ne sais pas s’il existe vraiment des facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat. Je ne sais même pas ce que signifie « réussir » dans l’entreprenariat. En fait, je pense simplement que l’aventure entrepreneuriale est une succession de réussites et d’échecs, et que ces deux entités vont de toute façon de paire. Le véritable aboutissement est lorsque l’on arrive à tirer les leçons d’une expérience, bonne ou mauvaise.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Tout d’abord j’ai eu la chance de participer et d’être le lauréat d’un concours qui m’a financé mon projet à hauteur de 10 000€. Ensuite, un apport personnel et love money ont comblé le budget pour la mise en ligne la plateforme. Dans un second temps, je ferais appel à des investisseurs, business agnels, etc.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Il est très important, voire vital pour son entreprise, de réussir à prendre du recul à chaque étape de la réalisation de ses projets. Il y a trop de startupers qui se voient trop loin, trop vite. S’accorder du temps pour prendre un peu de distance par rapport à son business afin de rester bien les pieds sur terre me paraît indispensable.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
De ne pas essayer de suivre à la lettre les recommandations et les dires des créateurs d’entreprise. Il est important que sa startup porte l’identité du créateur. C’est le facteur de différenciation le plus simple à mettre en place !

Site internet :
https://www.facebook.com/custommyart/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/léo-péna-19433aa2/en

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #58 – MyCustomArt – Léo Péna – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :
_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #57 – MyRezapp – Maëlla Degras & Romain Hillairet  – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #56 – Mobi Rider – Cécile Morel – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #55 – WeTask – Benjamin Schafier – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________

Laisser un commentaire