#PortraitDeStartuper – Morning – Eric Charpentier #Startup #Entreprenariat @EricCharpentier @payname

#PortraitDeStartuper – Morning – Eric Charpentier

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Morning, c’est l’alternative à la banque, simple, transparente et plus collaborative. La volonté est de revenir à la banque originelle tout en apportant des innovations qui répondent aux nouveaux usages numériques et collaboratifs. Cette année, avec le lancement de la carte de paiement, nous allons concrètement nous positionner face aux banques en ligne et neo-banques.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Au départ, Morning proposait une plateforme pour simplifier et sécuriser les paiements de services à la personne. Le site s’est ensuite enrichi pour offrir la possibilité de réaliser tous types de paiement entre particuliers dans la mouvance de l’économie collaborative : cagnotte, achat d’objets d’occasion, remboursement entre amis, … En parallèle, nous avons développé une page de paiement personnalisable et clé-en-main pour les small business, les associations et les collectivités.

2016 sera l’année du lancement de la néo-banque, à la fois pour les particuliers et les professionnels, avec l’introduction d’un compte de paiement, de la carte de paiement (modulable) et de moyens d’encaissement. Notre objectif est de proposer une offre bancaire alternative, apportant des solutions adaptées aux nouveaux usages peer-to-peer, aux associations, à l’évolution du statut de travailleur indépendants ou encore à la croissance du e-commerce et l’augmentation du nombre de petites boutiques en ligne.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nos ambitions sont élevées et affichées : nous souhaitons devenir, dès cette année, le 1er acteur de la banque en ligne indépendant, non issu du secteur de la banque, à lancer un nouveau modèle réellement innovant.

Avec une équipe qui a plus que triplé en 2015, après notre 4ème levée de fonds, nous recruterons un talent supplémentaire par semaine pour arriver à 100 en 2017. Fin 2016, l’objectif est d’atteindre les 100 000 utilisateurs et d’émettre 15 000 cartes de paiement.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Entrepreneur depuis plus de 10 ans, je me décrirais comme pragmatique, conscient des enjeux sociétaux, qui souhaite porter haut et fort les couleurs d’une entreprise libérée où les collaborateurs s’engagent avec autonomie et transparence. J’ai beaucoup appris des mes dernières boites, j’ai gagné en confiance et en maturité ce qui me permet d’entrainer talents, investisseurs, collectivités locales et partenaires dans un projet ambitieux comme Morning.

Quelle est votre formation initiale ?
Chimiste de formation, j’ai complété mon parcours par un Master en sociologie.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis un passionné quand je m’engage sur des projets qui aujourd’hui vont au delà d’une entreprise pour s’engager dans le développement territorial (Campus Morning) ou bien encore la création d’une équipe cycliste.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis plus de 10 ans, notamment dans les secteurs du service à la personne et de l’économie collaborative. Lancé à 26 ans dans le bain de l’entrepreneuriat, j’ai créé avec enthousiasme l’agence de services à la personne Vitali à Muret, au sud de Toulouse. En 2007, je commence une nouvelle aventure avec Dwého, une place de marché numérique, toujours autour du service à la personne. En 2009, le site se recentre sur la recherche de personnel de ménage et réalise alors un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros. Un an plus tard, après une mésaventure avec des investisseurs peu en phase avec mon projet, je quitte mon entreprise fin 2011. A partir de là, je passe deux années à définir un nouveau projet, ajusté par itérations, qui aboutira à la création de Morning pour passer des besoins très concrets de paiement entre particuliers sur internet au développement d’une nouvelle banque en ligne.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Ce projet est original en ce sens, que j’ai mis les pieds, par hasard, dans un environnement régulé qu’est le secteur bancaire. En passant du paiement de service à la personne entre particuliers, à la banque en ligne, j’ai découvert les agréments bancaires. Et bien plus que les agréments bancaires, c’est la construction d’un modèle original et ambitieux qui nécessite des moyens colossaux. On aura réussi à construire une néo banque en ligne en moins de deux ans avec besoins financiers et humains très importants. En deux ans, nous aurons obtenu un agrément bancaire, construit un Campus, et créé une équipe de 50 personnes. Finalement, je n’ai pas le sentiment d’avoir rencontré de grandes difficultés, mais plutôt une série de challenges et de défis.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Une idée qui tue – du bon sens – bien s’entourer – le timing – la vision – l’ambition –  l’équipe.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Je peux dire que l’on suit le parcours idéal en matière de financement avec des business agnels au démarrage, du crowdfunding, un industriel, du média for equity et des aides publiques comme pour le financement de notre Campus.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Se donner les moyens !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Aucun ! Il y a déjà bien assez de donneurs de conseils autour des startups. Plutôt que des conseils, là aussi je suis pragmatique auprès de jeunes entrepreneurs en apportant tout simplement de l’aide et du temps.

Site internet :
https://morning.com

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/charpentiereric/en

Twitter :
https://twitter.com/EricCharpentier

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #36 – Morning – Eric Charpentier – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :
_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #35 – Carion – Marie-Pierre Desbois – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #34 – Nu – Aude Camus – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #33 – LogoStudio – Camilla Masetti – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire