#PortraitDeStartuper – Captain Contrat – Philippe Wagner #Startup #Entreprenariat @phwagner @CaptainContrat

#PortraitDeStartuper – Captain Contrat – Philippe Wagner

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Captain Contrat est un site web qui propose des documents juridiques pour la création et le développement de start up/TPE/PME. Notre mission est de faciliter l’accès au droit à tous les entrepreneurs et l’obtention des documents juridiques rédigés par des avocats à des prix 3 à 4 fois moins chers.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Quand nous étions plus jeunes, mon frère Maxime et moi avons monté notre première entreprise. Lorsque nous nous sommes lancés dans les démarches juridiques et administratives pour créer notre société, nous avons connu toutes les galères. Cette expérience a été déterminante car c’est ce qui nous a donné l’idée de creuser et voir comment nous pouvions rendre ces démarches juridiques et administratives plus facile d’accès aux entrepreneurs comme nous.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Notre vision est de devenir le Airbnb de la relation entreprises-avocats. Nous voulons favoriser l’émergence et le développement de l’entrepreneuriat en France et en Europe, en faisant tomber la barrière du juridique. Nous visons 100 000 entreprises clientes sur la France avant de dupliquer le modèle et être présent dans 10 pays européens sous 3 ans.

Nous pensons que le marché du juridique est poussiéreux et suscite la défiance de bon nombre d’entrepreneurs et chefs d’entreprises. Nous sommes là pour disrupter ce marché, mais pas n’importe comment ou à n’importe quel prix. On ne remplace pas les acteurs existants = les avocats, on leur apporte des technologies et des processus qui leur permettent de révolutionner leur façon de travailler, et ainsi mieux répondre aux attentes de millions de TPE/PME.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je crois que j’ai toujours été intéressé par le monde des affaires. Dès mon plus jeune âge, j’ai cherché à monter des sites web, j’ai appris à coder et j’ai voulu passer à l’étape supérieure en créant ma société 10 ans plus tard. L’entrepreneuriat pour moi ce n’est pas un choix de vie, c’est beaucoup plus que cela, c’est une raison d’être. Au quotidien, je regarde toujours la prochaine étape, je sais que pour y arriver, il faut savoir se prendre des portes, tomber mais surtout se relever. Beaucoup d’entrepreneurs sont des fonceurs, et parfois ils prennent des décisions en perdant leur sang froid. Pour ma part, je considère qu’il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, nous privilégions la stratégie de long terme et construisons notre entreprise en tâchant de maîtriser ce que nous faisons.

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai fait le cursus grande école à HEC Paris avec une dernière année dans le programme HEC Entrepreneurs. C’est une formation très complète car elle permet d’appréhender les différentes facettes de l’entrepreneuriat (création, croissance rapide, reprise d’entreprises et même redressement d’entreprises en difficultés…)

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis passionné par les enjeux de transition numérique, ou comment l’internet ne vient pas toujours remplacer des acteurs par des algorithmes mais plutôt les aider à transformer leur métier en leur permettant de se repositionner sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. C’est d’ailleurs ce qui nous motive au quotidien avec Captain Contrat et notre action auprès des avocats.

Dans ma vie perso, je pratique le triathlon et la natation en compétition avec autant d’assiduité que possible mais conjuguer sport et entrepreneuriat c’est souvent compliqué.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
J’ai monté une première entreprise à 15 ans dont l’objet était d’éditer des sites de jeux en ligne. Puis après plusieurs années d’études et d’expériences professionnelles diverses au contact de startups, notamment en tant que bras droit de Gilles Babinet en 2011, c’est en 2012 que l’aventure de Captain Contrat commence avec mes deux associés Maxime Wagner et Pierre Gielen.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Faire comprendre aux avocats qu’il existe une autre manière de travailler, les aider à travailler plus efficacement et à se concentrer sur leur valeur ajoutée première qui est le conseil juridique. Tout cela faisait partie des difficultés au lancement de Captain Contrat. Désormais, les avocats sont de plus en plus nombreux à nous contacter pour rejoindre la plateforme.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Selon moi, avant toutes choses, il convient de bien définir les bases du projet. Bon nombre d’entrepreneurs ont tendance à se précipiter pour lancer leur produit/service avant de se poser la question : « est ce que les gens seront prêts à payer la valeur de mon produit/service ? ». Il faut sonder les personnes autour de soi, famille, amis, entrepreneurs etc… Un des autres facteurs est justement d’échanger avec d’autres entrepreneurs et investisseurs qui sont passés par la réussite ou par l’échec et qui sauront vous guider pour bien débuter votre projet. Ces mêmes personnes joueront un rôle plus ou moins important tout au long du processus de création et de développement de la société au travers de leurs conseils et de leur réseau.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons mis très peu d’argent dans la société et avons compté dès le départ sur le premier mode de financement d’une entreprise : le chiffre d’affaires. Avec le logiciel que nous avons développé, nous sommes capables de faire gagner beaucoup de temps aux avocats, et de leur facturer son utilisation en contrepartie. C’est ce même logiciel qui nous permet de proposer des documents juridiques de qualité 3 à 4 fois moins chers qu’un avocat traditionnel.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Une fois la startup lancée, il y a beaucoup d’opportunités pour se développer. La difficulté est de savoir refuser des propositions, car faute de pouvoir tout faire, vous ferez les choses à moitié. Une fois que vous maitrisez les domaines de compétences liés à votre activité et les ressources nécessaires (financières et humaines), vous pouvez alors penser à saisir d’autres opportunités, voire développer d’autres projets.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Bien établir les bases de son projet et par là j’entends passer beaucoup de temps à faire son étude de marché. La valeur que je propose à mes futurs clients est-elle suffisante pour permettre à l’entreprise de faire du chiffre d’affaires et de rémunérer l’équipe ? Aujourd’hui, trop d’études de marché se cantonnent à des discussions de salons et ne débouchent pas sur des vraies réponses chiffrées et mesurées. A côté de cela, il faut bien entendu savoir s’entourer des bonnes personnes (associé, entrepreneurs, investisseurs qui ont l’expérience de l’entrepreneuriat).

Site internet :
https://captaincontrat.com/

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/philippe-wagner-0b810413/en
https://www.linkedin.com/company/captaincontrat

Twitter :
https://twitter.com/phwagner
https://twitter.com/captaincontrat

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #13 – Captain Contrat – Philippe Wagner – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :
_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #12 – Your Data Consulting – Simon Pioche – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #11 – The Keys – Arnaud Decherf – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #10 – Axiome – Mathieu Noiville – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________