#PortraitDeStartuper – Hesus – Emmanuel Cazeneuve #Startup #Entreprenariat @EmmanuelCazeneu @hesuscorp

#PortraitDeStartuper – Hesus – Emmanuel Cazeneuve

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Hesus est une entreprise pionnière, éthique et axée sur le service.

Pour nous décrire, j’aime utiliser le terme de « disruption » parce que nous cassons les codes, c’est à la fois ce qui nous a permis d’exister et de nous affirmer.

Avant notre arrivée le secteur du BTP était installé dans une certaine routine que nous avons brisée en répondant, pourtant, à des besoins basiques puisqu’il s’agit d’évacuer les déchets de chantier.

Pour gérer ces déchets, nous apportons à nos clients la meilleure solution, à la fois économique et logistique.

Aussi, quand cela est possible, nous leur proposons de valoriser certains de leurs déchets. Une démarche qui a le double avantage de faire faire des économies à nos clients et de pousser les acteurs du BTP à envisager des processus d’activité plus durables.

Aujourd’hui, les déchets du BTP sont 5 fois supérieurs aux déchets ménagers. La question de la gestion doit selon nous se poser en amont et c’est ce que nous essayons de faire, par exemple avec le Grand Paris.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Parce-que je suis persuadé de deux choses : la première c’est que le service est l’alpha et l’oméga d’une entreprise ; la seconde c’est qu’en tant qu’entrepreneur il vaut mieux se lancer dans un domaine qui a trait avec son propre savoir-faire.

Aujourd’hui, tout le monde a envie de créer sa start-up et cherche l’« idée du siècle », mais peu sont ceux qui essayent de tirer profit de ce qu’il savent faire pour innover dans leur secteur. C’est ce que nous avons essayé de faire, notre idée n’est pas révolutionnaire mais elle répond à un réel besoin. Nous innovons dans son application et son évolution.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Devenir le leader européen des places de marché du BTP.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Entreprenant ! Je dis toujours « La prochaine idée sera la meilleure ». C’est bien de solidifier ses acquis mais il ne faut pas se reposer dessus.

Quelle est votre formation initiale ?
Msc Environmental Sciences au Trinity College de Dublin

Qu’est-ce qui vous passionne ?
L’équipe. La particularité de la mienne c’est qu’elle est en majeure partie composée de femmes. Je pense que c’est un atout, dans un milieu très masculin comme celui du BTP, elles apportent un regard différent. C’est très enrichissant.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis tombé dedans quand j’étais petit ! Mes parents sont entrepreneurs. Mon père est à la tête d’une société d’expertise comptable qui emploie 150 personnes, ce qui m’a appris à avoir une vision entrepreneuriale ; ma mère, gère un vignoble dans le bordelais, ce qui m’a appris à chercher, une, voire plusieurs, bonnes raisons de trinquer !

J’ai lancé Hesus en 2008 et depuis je n’ai jamais regretté d’avoir levé mon verre à cette occasion. Merci maman…

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Comme tout le monde : la peur, le doute.

Il y a aussi ce que j’appelle « la tentation de la PME », vous savez c’est le petit diable perché sur votre épaule, qui vous dit d’arrêter d’investir, de surveiller votre trésorerie, de limiter l’audace et qui vous détourne doucement de votre idée de départ. C’est aussi en quelque sorte un dérivé du doute.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Le travail, la chance, la passion, le doute… Ne pas bruler les étapes et paradoxalement aller vite. Vous ne savez pas combien de temps vous réussirez à garder votre avantage concurrentiel. C’est là-dessus que nous travaillons en permanence. Il faut être présents là où on ne nous attend pas.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Fonds propres. Une cagnotte de 1000 euros.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Le next step : où je serai demain ? Il ne faut pas se mentir, aujourd’hui peu de start-ups peuvent se vanter de durer, je pense, en effet, qu’il existe une obsolescence programmée qu’il faut arriver à conjurer.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Chercher l’idée en soi et pas en dehors de soi ; miser sur son propre savoir-faire. Le meilleur conseil que je peux donner c’est bien entendu de se lancer, même si ça tout s’arrête demain, vous aurez vécu une superbe expérience !

Compte Twitter :
https://twitter.com/EmmanuelCazeneu

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/in/emmanuel-cazeneuve-baab8632/en

Blog ou sites :
http://www.hesus.eu

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #1 – Hesus – Emmanuel Cazeneuve – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________
Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________