#PortraitDeStartuper – LesBonsProfs – Julien Tartaglia #Startup #Entreprenariat @julientartaglia @LesBonsProfs

#PortraitDeStartuper – LesBonsProfs – Julien Tartaglia

Comment décririez-vous votre entreprise ?
LesBonsProfs est un service de soutien scolaire 100% en ligne. Nous publions des centaines de rappel de cours en vidéo pour le collège et le lycée. Ces vidéos sont disponibles gratuitement sur le site lesbonsprofs.com et sur notre chaîne Youtube (https://www.youtube.com/lesbonsprofs).

Pour les élèves qui ont besoin d’un accompagnement supplémentaire, nous proposons des solutions par abonnement.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Avec le numérique, nous avons la possibilité de proposer un service de soutien scolaire de qualité à tous et à un prix accessible. Beaucoup d’élèves n’ont pas accès au cours particuliers en raison des coûts ou de l’éloignement géographiques.

Le service LesBonsProfs est une vraie alternative aux cours particuliers tout en étant plus simple, plus flexible et moins intrusif pour l’enfant.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nous travaillons pour mettre en place un service capable d’aider tous les élèves qui ont besoin d’aide pendant leurs devoirs ou leurs révisions. Que ce soit avec les vidéos ou avec les services d’assistance, tous les élèves de collège et de lycée (séries générales et technologiques) doivent trouver un soutien avec LesBonsProfs.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
J’aurais beaucoup de mal à dire ce que doit être un entrepreneur. Pour ma part, j’ai pratiquement toujours fonctionné de la façon suivante : on réfléchit, on trouve une idée, on l’affine, on pense que c’est la meilleure idée du monde, on la met en place, ça ne marche pas, on comprend pourquoi, on a appris de nouvelles choses, on réfléchit, on trouve une idée, etc.

Je suis plutôt enthousiaste, curieux et surtout jamais découragé ni effrayé.

Quelle est votre formation initiale ?
Ecole de commerce.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis fasciné par l’histoire de l’Amérique. En particulier, je suis émerveillé par la conquête d’un continent alors inconnu, à une époque où tout paraissait possible à partir du moment où on l’avait décidé malgré les nombreux obstacles qui se dressent sur son chemin. C’est une aventure que je retrouve en partie dans l’entreprenariat (même si je risque moins mon scalp aujourd’hui).

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
A ma sortie d’école, j’ai eu la chance de connaître l’aventure de la startup grâce à un entrepreneur dans le domaine de l’éducation et du numérique (déjà !). Nous avons travaillé ensemble pendant 7 ans avant queje crée LesBonsProfs. Pendant ces années, j’ai développé une façon de penser et d’agir propre, je pense, à la startup. A tel point que je ne sais pas si je pourrais aujourd’hui me fondre dans l’organisation d’un grand groupe.

Tout a commencé, il y a 10 ans au cours de ma première expérience où même si je n’étais pas l’entrepreneur, j’ai été confronté à la réflexion stratégique, au(x) développement(s) du produit et au positionnement de l’entreprise. J’ai en parallèle développé avec des amis une startup dans le domaine de l’événementiel (que nous avons mis en sommeil au bout de 5 ans quand nous nous sommes aperçus que l’on ne pouvait pas faire plusieurs choses à 100%).

L’entreprise LesBonsProfs date d’il y a maintenant plus de 4 ans (Juin 2011).

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Le plus dur reste de savoir si son idée est la bonne malgré les résultats qui tardent à venir. Autrement dit, quand faut-il persévérer ? Et quand faut-il passer à autre chose ? On passe son temps à prendre des paris.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
De l’enthousiasme. Votre idée est bonne, vous en êtes persuadés, cela se voit sur votre visage et dans tout ce que vous faites. L’enthousiasme se communique et est nécessaire pour convaincre les sceptiques. Il faut également beaucoup de chance : arriver au bon moment, rencontrer les bonnes personnes, cela se joue parfois à peu de chances. Mais bien entendu, tout ceci se provoque.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons la chance de bénéficier d’un financement en interne. Nous n’avons pas lancé de campagne de financement.

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Il est important de se poser la question du délai de mise en place d’un produit ou d’une idée. Une idée, même si elle nous parait excellente, peut ne jamais prendre. Il ne faut donc pas y avoir passé trop de temps avant de la lancer. Si possible, il faut commencer avec un prototype, voire même avec une landing page qui explique le principe et qui invite les utilisateurs intéressés à laisser leur email pour en savoir plus. C’est déjà un premier indicateur de la pertinence du projet.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Un conseil que je ne m’applique pas suffisamment à moi-même : rencontrer le plus de personnes possibles. Dans son secteur d’activités mais aussi dans d’autres, des entrepreneurs qui ont réussi du premier coup, d’autres qui ont eu moins de chance. Ecoutez le maximum, il y a beaucoup d’idées et de recommandations qui sont bonnes à prendre tout de suite. Il ne faut pas nécessairement chercher l’approbation sur son propre projet (c’est très difficile pour quelqu’un qui en est extérieur de saisir la complexité du produit ou du marché en question), mais bien plutôt recueillir des témoignages et de l’expérience. Et en plus, cela permet de faire grossir son carnet d’adresses !

Compte Twitter :
https://twitter.com/julientartaglia

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/in/julientartaglia

Chaîne Youtube :
https://www.youtube.com/lesbonsprofs

Blog ou sites :
https://www.lesbonsprofs.com

_______________________________________________

Portrait de startuper #77 – LesBonsProfs – Julien Tartaglia – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #76 – Yoobiquity – David Dussange – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #75 – Inspeer – Louis de Broglie – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #74 – Hxperience – Claude Favreau – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________