#PortraitDeStartuper – Neodemia – Laurent Boinot #Startup #Entreprenariat @laurentboinot @Neodemia

#PortraitDeStartuper – Neodemia – Laurent Boinot

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Neodemia est la première plateforme européenne de MOOC d’entreprise. Nous accompagnons nos clients dans la conception, la réalisation, l’animation et l’hébergement de cours en ligne ouvert à tous. Nous proposons donc à tous les internautes des cours gratuits de qualité.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
En septembre 2011, alors que je menais une mission à Alger, j’ai suivi le tout premier MOOC (Massive Open Online Course) : « Introduction to Artificial Intelligence » de l’université de Stanford.

L’explosion qui a suivi dans l’offre de cours en ligne gratuits et ouverts à tous, m’a convaincu de rapidement adapter le concept au monde de l’entreprise.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Je viens de vendre Neodemia au groupe Gutenberg Technology.

Le positionnement très particulier de Neodemia sur le recrutement et la communication via des communautés d’apprentissage a de beaux jours devant lui.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Curieux et travailleur, comme dans la vie.

Quelle est votre formation initiale ?
Double cursus en école de commerce en France et en Angleterre.

J’ai ensuite passé mon diplôme d’expertise comptable au Royaume Uni.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Apprendre.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
J’ai travaillé 9 ans dans le conseil à Londres, Hong Kong et Paris avant de ressentir la vocation entrepreneuriale.

Je me suis lancé il y a deux ans.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Un désaccord stratégique avec mon associé CTO a bien failli tout mettre par terre !

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Un certaine résistance au stress et un goût pour l’incertitude.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
À la création de la société, mon associé et moi-même avions réuni 20 000 euros. Nous avons très vite eu du chiffre d’affaire.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Il faut faire preuve de lucidité.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Éviter de se lancer sur un sujet à la mode.

Compte Twitter :
https://twitter.com/laurentboinot

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/pub/laurent-boinot/72/995/5a3

Blog ou sites :
https://www.neodemia.com
http://blog.educpros.fr/laurent-boinot/

_______________________________________________

Portrait de startuper #66 – Neodemia – Laurent Boinot – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #64 – Ferpection – Thibault Geenen – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #63 – Dashlane – Alexis Fogel – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #62 – FindBroke – Guillaume Rovère – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________