#PortraitDeStartuper – Speecheo – Morgan Rosemberg #Startup #Entreprenariat @Speecheo

#PortraitDeStartuper – Speecheo – Morgan Rosemberg

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Speecheo est un nouvel outil de productivité qui améliore toute présentation pour l’apprenant et le “speaker”, en présentiel et online. L’idée principale est de connecter les contenus de l’apprenant à ceux du speaker. On nous compare parfois à un « powerpoint intéractif », un « slideshare ++ » ou encore un « google analytics pour speakers ».

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Nous avons pensé Speecheo d’abord à partir d’un problème tout simple, lorsqu’on assiste à un cours, une conférence ou autre échange de savoir… c’est toujours pareil, on a l’impression de comprendre pleins de choses sur le moment, de faire des connexions dans tous les sens avec ce qu’on sait déjà … Et pourtant 1 semaine après, même pas… si on nous demande, alors t’as retenu quoi ? en général c’est pas terrible… le pire est qu’on n’en est même pas conscient la plupart du temps… pourquoi ? c’est tout simple… on ne se souvient pas de ce qu’on a oublié 🙂

Alors, on s’imagine simplement la quantité de savoir qui se perd lors de toutes ces sessions… si on prend la présentation classique qui donne souvent lieu à une tentative de véhiculer de l’information… il y a parait-il plus de 30 Millions de présentations Powerpoint chaque jour… on s’est donc dit qu’on allait relever le défi et tenter d’optimiser tout ça 🙂

Notre piste dès le départ est qu’on a la possibilité aujourd’hui d’avoir tout un tas de contenus mais qu’on perd souvent un temps fou à retrouver les points clés lorsque la recherche nous motive assez.. problème, lorsqu’on voit la tâche à accomplir, on laisse souvent tomber avant d’avoir commencé… d’où l’idée de créer un outil qui donne envie de revenir sur les contenus du cours ou de la conférence en question…

Et puis aujourd’hui, de nouvelles tendances d’apprentissage extrêmement intéressantes se développent comme le “peer learning”, “l’école inversée” ou encore le “savoir ouvert”.

Pour finir, nous nous sommes rendus comptes qu’il y avait un autre besoin important en face, côté « speakers » en discutant avec des professionnels du secteur de l’enseignement, de l’évènementiel et de la formation pro… ils avaient finalement peu de feedbacks pertinents pour donner un sens clair au suivi de chaque session…

On s’est donc mis à faire le lien entre les deux et par chance, ils sont en réalité très liés 🙂

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
L’idée est véritablement de redessiner une expérience d’apprentissage pertinente, optimiser le temps et l’efficacité des révisions et des collaborations entre les apprenants et leurs « speakers » à travers le monde.

Idéalement, nous préférerions nous focaliser sur une approche produit dans un premier temps avec une orientation B2C. Mais les business models associés à ce type de solution sont limités sur du court terme et nous avons le sentiment qu’en France, nous aurions plus de difficulté en faisant ce pari.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Curieux, persévérant, créatif, en constant apprentissage… j’ai constamment en tête l’idée et l’envie d’améliorer le monde in fine mais je n’ai toujours pas l’impression d’avoir réellement commencé.

Quelle est votre formation initiale ?
Histoire de l’Art et du Cinéma, design, Management des médias et entrepreneuriat.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Créer, jouer, innover, trouver des solutions.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?

Mes idées viennent souvent de mes problèmes 🙂 Après deux années passées à travailler au Japon comme designer, l’une de ces idées persistait, je décidais donc de la tester pour de bon. Au début, je n’avais pas d’ambition particulière autre que de créer le produit et les rencontres que cela allait permettre. C’était une sorte d’agence de voyage entre particuliers dans la veine d’un Airbnb.

Avec un ami, je commence ainsi à travailler sur ce projet, en parallèle de mes stages de fin d’études.

Je comprends rapidement qu’il est important de rejoindre un écosystème et d’échanger sur tout ce que je découvre, ce que je fais avec le Founder Institute entre autres et de nombreux « hackathons ». Le premier projet s’essouffle un peu et au cours de l’un de ces évènements, je viens présenter une idée que je traîne depuis un moment, je rencontre mes futurs coéquipiers, avec lesquels je décide de lancer ce nouveau projet, Speecheo !

Nous participons à l’accélérateur de Microsoft, au Lisbon Challenge (qui concentre un écosytème portugais très dynamique !), nous remportons un prix important à Las Vegas et nous venons d’être accepté au Welcome City Lab, incubateur de la Ville de Paris.

Nous rencontrons un bel écho au sein de l’évènementiel, l’enseignement supérieur et la formation et continuons de tester et améliorer le produit pour un lancement très proche.

Suite au départ prévu de l’un de mes collaborateurs, nous cherchons d’ailleurs un associé technique supplémentaire pour faire face aux nombreuses demandes et reprendre en main le lead technique (node.js et Backbone.js pour l’instant).

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
La paperasse… non sérieusement, accepter de donner tant de temps au début à ne pas être exclusivement sur de l’opérationnel.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Savoir s’entourer, savoir « écouter » et s’adapter…

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Classique : d’abord les fonds propres dont nous disposons (déjà épuisé :/ … puis financements publiques (long et pas si simple… à Paris surtout paraît-il …) et enfin investissements privés. Les revenus on le sait demeurent le meilleur financement mais pour la plupart des startups, ça ne suffit pas forcément au début.

Et très franchement, nous aurions idéalement préféré ne pas avoir à nous soucier des revenus dans un premier temps… afin de se concentrer sur la qualité du produit que nous mettons en place en concordance avec notre vision long terme souvent en décalage avec la nécessité de vendre tout de suite… C’est surement l’idéal de n’importe quel entrepreneur orienté product/market fit dans le B2C…

Bon bien sûr c’est important de garder quelques orteils sur Terre … pas tous évidemment 🙂 On sait que par la suite, un outil comme Speecheo génère une quantité de datas reliés à des domaines essentiels tels que le recrutement, l’indexation et la circulation des savoirs, les diplômes, etc… les business models sont assez faciles à imaginer. Evidemment pour cela, il faut lever beaucoup d’argent assez vite, mais sans avoir déjà du CA c’est assez compliqué en France… ce qui nous prive en quelque sorte d’une partie importante de produits de masse… Malheureusement, le scope des financements en France qui financent « l’amorçage B2C » (donc souvent sans revenu) n’est pas forcément celui qui permet de créer les outils que nous utilisons tous. Est-ce que la BPI (Oséo à l’époque) et autres fonds d’amorçage (sans parler des banques bien entendu…) auraient pu financer les débuts de Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, Evernote, Airbnb, Uber, etc… ? C’est un débat classique évidemment 🙂 mais toujours d’actualité.

Bon et pour montrer que je ne suis pas fou non plus J , j’ai vu passer ça, c’est drôle ! : « A million guys walk into a Sillicon Valley bar, no one buys anything… Bar declared massive success »

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
L’équipe.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Je dirais comme tout le monde… tester le plus vite possible… on l’a fait au début, moins après :/ il va falloir redevienne lean !

Compte Twitter :
https://twitter.com/speecheo

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/in/morganrosemberg/en

Blog ou sites :
http://speecheo.com

_______________________________________________

Portrait de startuper #39 – Speecheo – Morgan Rosemberg par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :

_______________________________________________

Portrait de startuper #38 – Babel-voyages – Laetitia Santos par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #37 – Mantiq – Thomas Gerbaud par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #36 – AlloMarcel – Solenne Xavier par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire