#PortraitDeStartuper – Yoobo – Marie-Laure Desorme #Startup #Entreprenariat @marielaureD @Yooboteam

#PortraitDeStartuper – Yoobo – Marie-Laure Desorme

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Yoobo est une start’up née de l’association d’une passionnée du monde de la beauté et d’un entrepreneur. Pour faciliter et aussi optimiser les services de beauté à domicile, nous avons créé Yoobo,1ère plateforme de réservation de soins de beauté à domicile avec paiement en ligne. Nous sommes deux associés Thomas Morel et moi.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Yoobo c’est avant tout l’histoire d’un besoin non satisfait, à la recherche d’une maquilleuse à domicile pour un mariage, je n’ai pas pu en réserver une alors qu’internet regorge de ces professionnels ! J’ai décidé donc de créer cette plateforme afin de permettre la mise en relations des pros de la beauté à domicile compétentes et évaluées par les utilisateurs et leurs futurs clients.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Pour l’instant nos services ne sont disponibles que dans l’île de France, nous aimerions développer Yoobo en France entière. D’autres concurrents se sont lancés en 2015, il s’agit de faire de Yoobo le site le plus complet possible et qui répond aux besoin de nos clients.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je suis une entrepreneuse dans l’âme, j’ai toujours voulue fonder ma boîte et si ce n’était pas dans ce domaine je l’aurais fait dans autre chose. Je suis aussi très tenace et je ne lâche jamais rien.

Quelle est votre formation initiale ?
Diplôme de l’EFAP (Ecole Française des Attachés de Presse et des métiers de la communication) et Master 2 ECS ( Europeen Communication School)  Relations publiques et Relations presse.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis passionnée par le domaine de la beauté et toutes les innovations qui lui sont liées, il me tarde de voir la mutation de ce secteur vers le numérique.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis novembre 2014, date de la création de Yoobo. D’abord salariée, j’ai pu obtenir une rupture conventionnelle de la part de mon ancien employeur afin de me lancer dans l’aventure entreprenariale.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Des difficultés d’ordre financières, de plus ni moi ni mon associé n’avons de compétences dans le codage donc le site est un gros poste de dépense pour nous. Etre chef d’entreprise aussi c’est l’apprentissage d’un nouveau métier mais c’est tellement enrichissant !

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Pour bien réussir, il faut s’entourer des meilleurs. Un bon entrepreneur c’est celui qui fait appel à meilleur que lui pour bosser avec dans l’entreprise. L’idée n’est pas tout c’est l’exécution qui compte.

Il faut aussi avoir une bonne vision de ce que l’on souhaite pour son entreprise, ce que l’on veut apporter avec ce nouveau service. Pas seulement ce que l’on souhaite vendre mais ce que l’on souhaite apporter comme expérience à nos clients.

Et le dernier facteur est « tout ce qui est gratuit est de nos prix », au début il faut essayer de réduire tous les coûts donc ce que nous pouvons faire seul il faut le faire même si nous n’en avions pas la compétence au départ.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons mis nos fonds propres et fait appel aussi aux prêts d’honneur notamment grâce à Réseau Entreprendre dont nous sommes lauréats. Nous avons aussi la Bourse French Tech avec la BPI. Nous en sommes très fiers, car cela signifie que nos institutions croient en notre projet.

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Le point crucial à surveiller ce sont les finances, vous devez être certain de pouvoir vivre et de conserver un minimum de loisir pendant la phase de création de votre entreprise. Il ne s’agit pas de se couper du monde pendant 2 ans mais en revanche vous devez être prêt à faire des sacrifices, votre vie ne sera plus jamais la même donc si vous n’êtes pas prêts à changer votre mode de vie complètement la vie d’entrepreneur n’est pas faite pour vous.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Si j’avais un conseil à donner à quelqu’un qui veut se lancer c’est d’y aller, de se lancer mais surtout de parler de son projet autour de lui même les meilleures idées peuvent êtres améliorées.

Compte Twitter :
https://twitter.com/marielaureD

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/pub/desorme-marie-laure/40/996/885/en

Blog ou sites :
https://www.yoobo.fr

_______________________________________________

Portrait de startuper #35 – Yoobo – Marie-Laure Desorme par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #34 – Lucky Cart – Cyril Marchal par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #33 – monkeyevent – Gilles Marec – Jennifer Emery – Sandy Blanchet par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #32 – Legalib – Arthur Soria par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire