#PortraitDeStartuper – Compte Epargne CO2 – Jean-Luc Baradat #Startup #Entreprenariat @jlbaradat @CompteCO2

#PortraitDeStartuper – Compte Epargne CO2 – Jean-Luc Baradat

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Mise en circulation d’une monnaie climatique permettant de lutter contre le changement climatique.

450 est une jeune entreprise innovante immatriculée au RCS de Brest qui a inventé le produit nommé « Compte épargne CO2® ».

La vision et la volonté de 450 est d’encourager et d’inciter positivement les citoyens à réduire leurs émissions de CO2 en récompensant les baisses d’émissions. 450 a reçu l’agrément de l’Etat pour distribuer ses « kgs de CO2 Kyoto » aux entreprises et aux ménages qui réduisent leurs émissions. 450 a choisi de s’appuyer sur le Protocole de Kyoto, actuellement en cours de renégociation, car il est un instrument juridique international puissant qui permet d’agir concrètement contre le changement climatique dès aujourd’hui.

Les fondateurs de l’entreprise et un groupe d’actionnaires privés partagent une vision optimiste et constructive d’un avenir sobre en CO2.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Pour concilier augmentation du pouvoir d’achat, croissance économique, et baisse d’émissions de CO2.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Le problème climatique étant mondial, la monnaie climatique l’est aussi. Dans le monde, toutes les entreprises, tous les ménages peuvent donc ouvrir des comptes CO2…

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Plutôt créatif.

Quelle est votre formation initiale ?
Ingénieur et MBA (Chicago boy).

Qu’est-ce qui vous passionne ?
La voile, la mer, l’économie et la musique baroque.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Première société créé en 1999, pour lancer une rupture technologique dans les implants dentaires, avec la réalisation d’un essai clinique qui était une première mondiale. Création d’une société de biotechnologie en Corée du Sud pour l’institut Pasteur Korea afin de valoriser les travaux de recherche de l’institut, et puis 450, la société qui opère les comptes CO2.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Un ancien Président de la République avait coutume de dire que « les merdes volent toujours en escadrille ». L’adage est bien vrai ! Heureusement que les bonnes nouvelles volent aussi en escadrille.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Un mélange d’opiniâtreté/pugnacité, mais la frontière avec l’entêtement est tenue, et de flexibilité/agilité intellectuelle pour adapter son business model en fonction des résultats obtenus.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?Augmentation de capital principalement. et de très rares petites subventions locales.

 

Compte Twitter :
https://twitter.com/jlbarada

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/pub/jean-luc-baradat/11/3a6/27b

Blog ou sites :
https://www.compteepargneco2.com/
http://mag.compteepargneco2.com/

_______________________________________________

Portrait de startuper #28 – Compte Epargne CO2 – Jean-Luc Baradat par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #27 – MyCookr – Guillaume Sauvage Combat par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #26 – Shortways – Toan Nguyen par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #25 – Shortways – Toan Nguyen par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________