#PortraitDeStartuper – MyCookr – Guillaume Sauvage Combat #Startup #Entreprenariat @sauvagecombat @MyCookr

#PortraitDeStartuper – MyCookr – Guillaume Sauvage Combat

Comment décririez-vous votre entreprise ?
MyCookr a l’intime conviction que l’alimentation fonde la société et peut la transformer. A l’heure de l’open-economy, du self-employment, du besoin d’authenticité, et de l’importance du life-style, MyCookr souhaite incarner la place de l’alimentation entre particuliers.

Construit sous la forme d’un réseau social où chaque membre dispose de son profil,  MyCookr permet de :

  • Créer / participer à des événements (tables d’hôtes, ateliers de cuisine)
  • Acheter / vendre des plats et produits faits-maison
  • Formuler / exaucer des souhaits (« Je veux pour €16 une blanquette dans trois jours pour 2 personnes »)
  • Les finalités dans l’usage sont multiples : des rencontres, des saveurs, un gain de temps pour certains et pour d’autres le partage d’une passion, de savoirs-faire, ou la création de micros-revenus…

Nous vivons dans notre temps, et l’expérience proposée par MyCookr existe depuis notre ancêtre Homo Erectus : nous utilisons simplement la technologie pour multiplier les points de contact et connecter ce qui ne l’était pas auparavant pour rapprocher un peu plus les individus autour d’un point essentiel de nos vies, tant symbolique que source de plaisirs : l’alimentation.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Avant d’être une aventure culinaire née de la frustration de jeunes étudiants ne sachant cuisiner pas grand chose à part des pâtes, MyCookr est une aventure humaine : le fruit d’une équipe de cinq aux profils et aux personnalités complémentaires. L’idée de se lancer dans l’aventure vient d’un besoin d’entreprendre avec sens.

MyCookr aussi est notre démonstration que le web, contrairement aux clichés reçus, n’est pas qu’un espace d’individualisme et d’égos. Au contraire, notre mission est de connecter ce qui ne l’était pas avant pour utiliser la technologie comme moyen à la rencontre et à l’échange.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Notre ambition est d’incarner une nouvelle manière d’échanger, de consommer et de cuisiner sur une échelle internationale. Dans le milieu du web, il n’y a généralement pas de places pour plusieurs acteurs ce qui en fait un espace hyper-concurrentiel. Nous en avons conscience et MyCookr doit être ou ne sera pas ! En voyage ou dans la vie de tous les jours, dans plusieurs années, nous espérons que vous hésiterez entre : « on se fait un resto ou un MyCookr ce soir ? J’ai vu que Marie propose une paella façon catalane »…

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je suis encore au tout début de ma vie d’entrepreneur, il me reste 99,99% à apprendre… Je me considère comme un entrepreneur passionné et engagé qui souhaite construire et développer des idées innovantes ayant un impact positif sur ce qui nous entoure.

Quelle est votre formation initiale ?
A la sortie du lycée, l’idée d’entreprendre était déjà mais il était encore tôt et j’avais besoin de me confronter à la vie, et surtout à moi-même. J’ai effectué un an dans une institution militaire en CPGE voie économique (Prytanée National Militaire), avant de m’orienter vers des études de droit international. J’y ai mis un terme avant l’obtention de mon M2 lors de la rencontre des membres de l’équipe MyCookr. Afin de ne pas commettre d’erreurs, j’ai pris un an pour suivre un master de commerce et marketing au CNAM tout en apprenant à coder à côté, année qui nous a permise outre de renforcer notre complémentarité de rencontrer, d’écouter et surtout de dessiner les contours de MyCookr.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Les personnes, comprendre ce qu’il y a autour de moi, trouver des solutions.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Reste à définir ce qui fait l’entrepreneur : l’idée, la réussite, l’équipe, la volonté ou la résilience ? Officiellement depuis mes 24 ans, date de la signature de mes premiers statuts mais il s’agit d’une évidence renforcée par la chance d’entreprendre avec plus qu’une équipe mais une famille.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
L’impatience, le décalage entre la production et les idées, la gestions des aléas et imprévus mais les difficultés sont toujours positives qu’elles se transforment en échecs, déceptions ou victoires.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
La détermination pour affronter, la résilience pour apprendre, l’abnégation pour avancer et l’imagination pour développer.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Apports personnels. Nous n’avons pas encore eu recours au financement externe pour lancer MyCookr. Cependant, pour affronter la première année, et tout simplement la vie, nous avons décidé de créer une agence digitale www.thenovastreet.fr, qui nous permet de strictement subvenir à nos besoin pour se concentrer sur l’essentiel : MyCookr. Après 4 mois de calibrage de la plateforme et l’affinement de notre message après une multitude de tests, nous savons aujourd’hui que pour aller plus loin, nous devons disposer de fonds. Nos recherches sont globales, et aucune porte ne sera fermée : notre projet à vocation à être universel à l’image de nos recherches… Nous attachons une grande importance au feeling, et surtout nous recherchons des investisseurs qui maitrisent ou disposent de connaissances sur notre écosystème.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Je suis encore jeune, mais je dirais que la gestion de la vie privée est le point essentiel. Le soutien de son entourage est primordial. Il faut se préparer à disposer de beaucoup moins de temps pour soi, et donc pour les autres. La réciproque est valable : n’oubliez jamais les gens qui comptent.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Retrousser les manches, aimer les défis, l’humilité, apprendre sans cesse, la résilience, garder son grain de folie et surtout trouver une équipe.

Compte Twitter :
https://twitter.com/sauvagecombat

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/pub/guillaume-sauvage-combat/6b/102/234/en

Blog ou sites :
www.mycookr.com
www.thenovastreet.fr

_______________________________________________

Portrait de startuper #27 – MyCookr – Guillaume Sauvage Combat par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #26 – Shortways – Toan Nguyen par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #25 – Shortways – Toan Nguyen par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #24 – Neo-Robotix – Jean-Luc Cossi – Benoît Courty par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________