#PortraitDeStartuper – Zelip – France Hureaux #Startup #Entreprenariat @FRH9 @zelip_com

#PortraitDeStartuper – Zelip – France Hureaux

Comment décririez-vous votre entreprise ?
ZELIP est la première plateforme digitale facilitant la mise en relation avec les artisans d’art en France pour la réalisation de tout projet sur-mesure de décoration ou de rénovation. Nous référençons 150 artisans de 40 métiers différents sélectionnés sur leur expérience, leur bienveillance, leur réactivité et leurs tarifs raisonnés.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Il existe en France (et ailleurs) un fossé énorme entre les professions « modernes » (freelances, cadres sup,…) et les artisans d’art. Ce fossé s’explique à la fois par la géographie (peu d’artisans ont leur atelier à Défense, si je peux caricaturer) et par les parcours éducatifs qui se séparent très jeunes et ne se retrouvent jamais. De fait, les gens à la recherche d’une prestation un peu pointue, nécessitant un savoir-faire (ébéniste, ferronnier, tapissier, doreur,…) sont un peu perdus et ne savent pas à qui s’adresser et encore moins combien cela va coûter. Notre plateforme s’adapte aux nouveaux outils de cette nouvelle génération de clients en facilitant la communication digitale (photos, emails, revues,…) des 38 000 artisans d’art en France !

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Notre ambition est de devenir l’agent de référence des architectes, décorateurs, designers mais aussi particuliers auprès des artisans. Notre ambition est multiplier par 2 le chiffre d’affaire de nos artisans grâce à ce nouveau canal d’acquisition puissant qu’est le web.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Ma rigueur et mon sens de l’organisation héritées de mes années de conseil complètent bien mon intuition et mon optimisme à tout épreuve qui sont des caractéristiques naturelles de ma personnalité. Je suis une entrepreneuse visionnaire et pressée. Heureusement mes associés sont là pour me rappeler de ne pas mettre la charrue avant les boeufs…et de patienter !

Quelle est votre formation initiale ?
Je suis entrepreneur Supelec et j’ai également un Master de l’université de Geogia Tech. A l’époque, dans ces écoles, on ne parlait jamais de start-ups !

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis passionnée par la montagne. Je pratique l’alpinisme, l’escalade, le trail, le trek, le ski de rando. La beauté des paysages mais également le défi personnel m’attirent énormément dans ces disciplines.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis un peu moins de 2 ans. Le temps passe très vite et je dois sans cesse regarder le chemin parcouru pour me rassurer. Cependant à l’échelle d’une vie, 2 ans, c’est peu.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Passer du statut de salarié à celui d’entrepreneur nécessite de mettre les mains dans le cambouis… administratif : fiches de paie, devis, négo, factures, …on est un peu protégé à l’intérieur des entreprises. On a tout le temps nécessaire pour se consacrer à son projet. Quand on est entrepreneur on passe beaucoup de temps à ces contraintes. C’est frustrant ! Il faut du temps pour accepter que ce n’est pas du temps perdu.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Une bonne idée et de la résilience. Etre capable de continuer à avancer, à se réinventer. Les grands succès d’aujourd’hui existent depuis au moins 5 ans ! Même Airbnb a eu des démarrages très difficiles.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Financement personnel. Nous avons également obtenu la bourse Frenchtech de la BPI qui nous a beaucoup aidé à financer locaux, stagiaires et déplacements.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Etre certains d’avoir les compétences dans l’équipe pour relever le défi. Bien connaître son marché. Avoir le soutien familial  nécessaire… il faut pouvoir se loger et se nourrir tous les jours ! On ne vit pas d’amour et d’eau fraîche quand on entreprend.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Je lui dirais de bien préparer son projet : idée, marché, business model (renoncer au « on fait tout gratuit, on acquière 20 M d’utilisateurs et on monétisera plus tard »…pas très efficace en France !). Je lui dirais de rencontrer ses premiers clients et de compléter son équipe si besoin. J’ai mis 8 mois à trouver un développeur mais je ne le regrette pas aujourd’hui ! A la fin, je lui dirais que si son idée l’empêche de dormir la nuit… alors il est sans doute temps de se lancer, en acceptant qu’on ne peut pas tout savoir!

Compte Twitter :
https://twitter.com/FRH9

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/pub/france-hureaux/1/12b/288

Blog ou sites :
http://zelip.co

_______________________________________________

Portrait de startuper #16 – Zelip – France Hureaux par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #15 – Jobbers – Jean Benedetti par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #14 – BRAINEET – Jonathan Livescault par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #13 – TellMePlus – Jean-Michel Cambot par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire