#PortraitDeStartuper – jestocke.com – Laure Courty #Startup #Entreprenariat @jestocke

#PortraitDeStartuper – jestocke.com – Laure Courty

Deuxième portrait de startuper d’une série que j’espère longue.

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Jestocke.com est une jeune startup positionnée sur le secteur du stockage : premier service de réservation et de location de garde meuble entre particuliers. Nous avons récemment bouclé une levée de fonds ce qui nous permet d’accélérer le développement et de renforcer notre équipe.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Jestocke.com est un acteur de l’économie collaborative. Internet conjugué aux problématiques environnementales et économiques ont motivé un changement de comportement des consommateurs et une réflexion sur l’usage vs la propriété. A mon sens, ce n’est pas un phénomène de mode mais une tendance de fond qui bouleverse de plus en plus de secteurs.

6,3 milliards d’individus vivront en ville d’ici 2050, il me semble urgent de repenser l’espace et de trouver des solutions pour mutualiser et partager les m2. Jestocke.com en est une.

D’abord positionnés sur le CtoC, nous avons progressivement développé le produit pour répondre aux besoins de stockage des entreprises : archivage, stockage de marchandises, de matériel, d’outils…

Plus de 200 000 m3 de stockage sont déjà disponibles partout en France que les utilisateurs (particuliers et professionnels) peuvent réserver directement via le site.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Jestocke.com est un service simple, pratique et convivial qui offre une véritable innovation dans un secteur encore très traditionnel : celui du déménagement et du stockage. Mon objectif est de continuer à développer un produit répondant aux attentes de nos utilisateurs particuliers et professionnels. Evidemment le marché européen est très ouvert et j’ai déjà ciblé un certain nombre de pays dans lesquels il serait opportun de lancer le service.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je sais simplement que je me sens définitivement entrepreneur.

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai une formation littéraire qui m’a amenée à travailler pendant plus d’une dizaine d’années dans le secteur de l’édition à Paris. J’ai toujours privilégié les petites maisons d’édition parce que j’aime les challenges et les perspectives d’évolution offertes par ce type structures.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Ce que je fais aujourd’hui me passionne : mettre des idées en oeuvre, constituer une équipe, trouver des partenaires pertinents et investis, travailler dans un secteur en constante ébullition, construire des business models innovants…

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je me suis lancée en 2013. L’idée de Jestocke.com a, j’imagine, progressivement germé au fil des années. J’ai beaucoup déménagé et toujours vécu dans de grandes métropoles. A chaque fois, la question du garde-meuble ou du manque de place s’est posée. Il y a sans doute eu le déménagement « de trop ». En 2012, je suis arrivée à Bordeaux et j’ai cherché sur Internet un garde-meuble pour entreposer des affaires. J’ai trouvé des centres de selfstockage situés en périphérie de la ville proposant des box de stockage à des tarifs exorbitants. Je ne pouvais pas réserver directement en ligne et le prix des garde-meubles n’était pas affiché sur les sites que j’ai consultés. J’ai réfléchis à un service susceptible de faire sauter ces barrières et je l’ai créé.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Il y en a tous les jours ! Je pense que sur un modèle de startup avec un produit innovant, c’est assez classique de rencontrer des difficultés parce que nous faisons bouger les lignes. Alors je les prends une par une et surtout je ne considère jamais qu’elles sont bloquantes. Pour vous en citer quelque-unes : trouver un partenaire pour développer un produit d’assurance sur mesure pour le service, lever des fonds, recruter d’excellents développeurs…

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Il me semble que cela dépend du type d’entreprise que l’on crée. Je connais à ce jour un modèle : celui de la startup. Et dans ce cas, il faut être agile et déterminé, focus sur son produit et surtout sur ses utilisateurs, prendre le risque de tester et donc de faire des erreurs.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Pour lancer Jestocke.com et valider le produit, j’ai fait un emprunt bancaire et bénéficié d’un prêt du Réseau entreprendre. Puis, j’ai levé des fonds pour pouvoir développer.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Sans doute être le plus focus possible sur ce qui compte vraiment en définissant une métrique clé pour votre service.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Si c’est une première expérience, je pense qu’il faut se faire accompagner (incubateur, accélérateur…) et trouver un écosystème de startups dans lequel s’inscrire.

Compte Twitter :
https://twitter.com/jestocke

Compte Linkedin :
https://www.linkedin.com/pub/laure-courty/78/66/94

Blog ou sites :
https://www.jestocke.com
https://www.jestocke.com/pro
http://blog.jestocke.com

_______________________________________________

Portrait de startuper #2 – jestocke.com – Laure Courty par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________
Portrait # 1 – Datawix – Jean-Jacques Ridel – Philippe Le Hérissé par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire