Les entreprises n’ont pas été ubérisées. Les emplois oui. #TransformationDigitale via @bduperrin

shutterstock_146404835

Les entreprises n’ont pas été ubérisées. Les emplois oui. #TransformationDigitale via @bduperrin

Maurice Levy, le patron de Publicis, a trouvé la formule qui fait mouche. Tout le monde a peur se se faire Ubériser, nous dit il. L’image est forte et parlante : on imagine bien une horde de barbares assiégeant un marché, rentrant en force et délogeant les seigneurs installés. Un jour on se réveille et on se rend compte qu’on n’est plus le roi du château et que les pillards ont volé meubles et vaisselle pour aller s’installer plus loin, soutenus qui plus est par les vassaux et habitants d’hier.

http://goo.gl/Cyp19l

___________________________________
Rappel mon Article sur Le Cercle Les Echos : L’inévitable transformation digitale des entreprises
___________________________________

___________________________________
Rappel mon Article sur Le Cercle Les Echos : Ces entreprises du secteur public qui ont le vent du digital en poupe
___________________________________

___________________________________
Rappel mon Article sur Le Cercle Les Echos : Transformation digitale et transformation agile sont indissociables
___________________________________

___________________________________
Rappel mon Article sur L’Obs Le Plus : DSI vs. Marketing : Le bras de fer du digital !
___________________________________

Website Comments

  1. schallum
    Répondre

    Uber est l’une des manifestations de l’économie du peer-to-peer (P2P). Il existe actuellement des services de banques de particulier-à-particulier ou pair-à-pair (Prosper, Zopa, Fygo), de logements de pair-à-pair (Airbnb), de livres de pair-à-pair (Booxup), etc. Je crois que c’est un phénomène qui se répand comme une trainée de poudre à l’échelle non seulement des emplois mais aussi des entreprises. Il s’agit de savoir la place qu’une vision politique est appelée à jouer dans la nouvelle conformation de l’économie. Helsinki en est un bel exemple. La création de Kutsuplus, un service de minibus à la croisée du taxi et du bus permet de contrer intelligemment Uber. Grâce à une application mobile, l’utilisateur peut commander le service. Le minibus peut faire des détours et conduire une dizaine de passagers. Kutsuplus se développe dans un objectif urbain bien précis : devenir une ville sans voiture d’ici 2025. On voit qu’il est impératif d’avoir une vison politique, laquelle peut être à l’origine de belles innovations. Même si le marché est ouvert, une idée politique empreinte d’écoresponsabilité et ayant l’adhésion populaire est capable de triompher.

Laisser un commentaire