#TransformationAgile à large échelle, la méthode Formule 1 #agilité #agile #dsi #management

Red-Bull-RB7-Formula-1-car-wallpaper_8038 (1)

En 2001, 17 experts du développement logiciel formalisaient valeurs et principes de l’agilité via ce qu’on appelle encore aujourd’hui le manifeste agile.

Forts de ces recommandations, des méthodes ont émergé avec leurs lots d’outils et de techniques. Plus ou moins abordables, pouvant parfois paraître ésotériques ou mystérieuses, elles ont pu décourager les non initiés et les DSI.

Mais depuis maintenant 13 ans, ces méthodes n’ont cessé de se faire une place de plus en plus importante au sein des DSI et des directions métiers. Pour autant, la plupart du temps ces initiatives sont très localisées, sur un projet ou une équipe qui a souhaité, souvent sous la contrainte du time-to-market, trouver une solution plus rapide que les méthodes waterfall traditionnelles.

Cependant, il reste une marche importante entre la pratique locale de l’agilité et la démarche globale au niveau de toute l’entreprise. Cette transition ne peut pas se faire avec une simple volonté opérationnelle. Elle doit être accompagnée d’un sponsoring fort du management et a minima du DSI.

Pour réaliser ce type d’évolution des pratiques, on parlera de transformation agile à large échelle. Ces démarches totales se démocratisent et sont proposées par des cabinets de conseils réputés, elles sont de plus en plus efficaces.

Convaincu depuis plusieurs années de ce que peuvent apporter les méthodes agiles à la gestion de projets et au management, j’ai voulu répondre à un besoin latent au sein de ma DSI quant l’introduction de plus d’agilité dans les projets. Pour sortir de l’incantatoire et accompagné les équipes, il m’a paru évident qu’il fallait passer à la vitesse supérieure pour aligner l’ensemble de l’entreprise sur une méthode commune et partagée.

Pourquoi cette volonté d’uniformiser la démarche, tout simplement pour éviter l’effet «  farwest » ou « grand n’importe quoi » comme on l’appel aussi. En effet, lorsque la démarche agile n’est pas formalisée ni uniformisée, cela finit par devenir une bonne alternative aux chefs de projets pour sortir du waterfall institutionnalisé avec son lot de contraintes, de processus et de livrables et finalement revenir à l’âge de pierre de la gestion de projet sous couvert d’agilité.

J’ai porté depuis plusieurs mois un dossier auprès de mon DSI pour vendre la nécessité et l’urgence du déploiement d’une méthode projet agile pour l’entreprise. Et vous l’aurez compris, mon objectif n’a pas été de lancé une initiative localisée mais bien globalisée via une transformation agile à large échelle. La partie la plus compliquée pour lancer une initiative de ce type commence par le fait de réussir à obtenir les moyens nécessaires pour se faire accompagner.

J’ai donc décidé de partager mon retour d’expérience dans cette présentation :

Laisser un commentaire