#PortraitDeStartuper – ROFIM – David Bensoussan @rofim_doctor @davidbensoussa9 #Startup #FrenchTech

#PortraitDeStartuper – Rofim – David Bensoussan

Ce portrait est réalisé en partenariat avec ZEBOX l’incubateur & l’accélérateur international de startups innovantes dirigé par Matthieu Somekh et fondé à l’initiative de Rodolphe Saadé, président directeur général de CMA CGM. Soutenu par des partenaires maîtres dans leurs domaines (Accenture, BNP Paribas, EY, Centrimex, etc.), ZEBOX se concentre sur deux domaines sectoriels : le transport, les mobilités, la logistique et l’industrie X.0 avec au cœur de chaque projet, des technologies de pointe comme l’IA, la blockchain, l’IoT, la robotics, la cybersécurité et la réalité virtuelle ou augmentée. ZEBOX propose aux startups deux programmes d’accompagnement sur mesure, adaptés selon l’état d’avancement de leur projet.

Comment décririez-vous votre entreprise ?
ROFIM est une plateforme d’échanges sécurisés entre professionnels de santé multifonctionnelle. Fondée sur trois piliers que sont le partage, l’expertise et la sécurité, ROFIM a pour vocation de faciliter le quotidien des professionnels de santé, améliorer la prise en charge des patients tout en optimisant les dépenses de l’assurance maladie. Il s’agit d’une startup agile, à l’écoute des besoins de ses clients, et dont les collaborateurs sont qualifiés et passionnés.

La technologie de ROFIM permet le transfert de fichiers médicaux y compris les fichiers DICOM lourds (IRM, scanner, radio). Ainsi un médecin peut aisément solliciter l’avis spécialisé d’un confrère concernant un cas clinique grâce au partage rapide de ces supports visuels. ROFIM rend possible la téléconsultation assistée par un professionnel de santé, notamment pour les résidents en EHPAD, les patients hospitalisés à domicile. ROFIM, c’est également un outil de gestion de Réunion de Concertation Pluridisciplinaire : grâce à ROFIM, ces réunions peuvent se dérouler dans des chambres virtuelles sécurisées en visioconférence.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
En qualité de chirurgien, il était vital à mon sens de créer une entreprise qui tend à améliorer la prise en charge des patients et faciliter le quotidien des professionnels de santé. J’ai fondé ROFIM après avoir dressé plusieurs constats. Je souhaitais avant tout lutter contre l’utilisation d’outils informels et non sécurisés (Facebook, WhatsApp, WeTransfer) pour échanger entre confrères, puisqu’en tant que médecins nous devons être les premiers gardiens du secret médical. J’ai souvent été sollicité par mes confrères pour délivrer des avis spécialisés concernant un cas patient et avait moi-même besoin en parallèle d’avis, mais il s’avère malheureusement que ces échanges n’étaient ni traçables et ni sécurisés. C’est ainsi qu’est né ROFIM. Je me sens investi à mon échelle, je participe à l’amélioration de la situation de toutes les personnes de mon écosystème (aussi bien que patients et confrères), et désormais, nos échanges sont tracés, sécurisés, et accompagnés de supports visuels de qualité (au format DICOM – IRM, scanner, radio) pour faciliter nos diagnostics.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
À terme, je souhaite que ROFIM s’inscrive en tant que premier réseau français puis international d’échanges entre professionnels de santé. Je suis certain que ROFIM détient le potentiel nécessaire afin de devenir l’outil de référence en téléexpertise pour lutter contre l’errance diagnostique pour les patients atteints de maladies rares (nous recensons 30 millions de cas en Europe).

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Après avoir échangé sur le sujet avec mes collaborateurs, les mots clés qui en sont ressortis sont une personne déterminée et réactive ainsi que très résiliente.

Quelle est votre formation initiale ?
Je suis diplômé en chirurgie vasculaire (faculté de médecine).

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Mon métier de chirurgien me passionne, et le domaine de la santé en général, ainsi que résoudre des problèmes, y apporter des solutions.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
Mon parcours d’entrepreneur est quelque peu atypique puisque je continue d’opérer à mi-temps en parallèle de mes fonctions chez ROFIM. Bien qu’heurté à quelques difficultés, j’ai su m’entourer des bonnes personnes au bon moment. Être entrepreneur demande beaucoup d’énergie, c’est aussi synonyme de remise en question. Je n’ai cependant jamais baissé les bras. Je suis convaincu du bienfondé de ma solution et je pense que c’est ce qui me permet de surmonter les différentes épreuves. Hier j’étais seul, aujourd’hui nous sommes une dizaine, et voir ma société et mon équipe se développer est un moteur au quotidien.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis octobre 2018.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
J’ai rencontré beaucoup de personnes « parasites » qui m’ont fait perdre du temps. Aussi, j’ai observé un manque de crédibilité lorsque l’on crée une entreprise dans un domaine qui n’est pas en lien direct avec notre formation, on fait face alors à une difficulté pour faire valoir sa stratégie de « go to market ».

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Il est plus avantageux de créer une entreprise au sein d’un écosystème que l’on connaît ou que l’on a bien appréhendé. Aussi, il est nécessaire d’avoir un produit opérationnel, d’être persévérant, proche des utilisateurs et surtout à l’écoute de leurs besoins.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons eu recours à la love money, la soft money et la dette.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
S’associer avec une personne complémentaire est indispensable, autant dans la personnalité que dans les ressources à apporter au projet.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Soyez convaincu de votre produit, étudiez bien le marché dans lequel vous souhaitez vous établir, soyez préparé, optimiste et persévérant.

Twitter
https://twitter.com/rofim_doctor
https://twitter.com/davidbensoussa9

Linkedin
https://www.linkedin.com/in/david-bensoussan-10315175/

Sites
www.rofim.fr

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #47 – ROFIM – David Bensoussan par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #46 – LUDO-VIC – Jacques-Olivier Amberg par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #45 – Helenor Communication – Carine Nagot par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #44 – Betterway – Denis Saada par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #43 – Sublim – Charles-Noel van den Broek par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________