#PortraitDeStartuper – Céquoia – Christophe Chéron @CequoiaHR @christophcheron cc @LeLabRH #Startup #FrenchTech

#PortraitDeStartuper – Céquoia – Christophe Chéron

Ce portrait rentre dans une série réalisée en partenariat avec le Lab RH, association 1901, qui a pour ambition et pour souhait de devenir le pôle mondial privé de compétitivité pour l’innovation RH et l’intelligence collective. Un grand merci à Alexandre Delmas de m’avoir facilité les contacts avec les startupers que vous découvrirez dans les prochaines semaines.

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Céquoia permet aux entreprises et aux collaborateurs de développer le meilleur d’eux-mêmes, ainsi à l’image des séquoias géants, d’atteindre des sommets. Céquoia continue son développement à travers une croissance mesurée et sécurisée. Le dernier exercice a permis le doublement du CA. Le plan de recrutement est en cours, deux nouveaux talents viennent de nous rejoindre, quatre autres le feront prochainement.

_______________________
Sponsors du blog

Paris&Co
_______________________

Pourquoi ce choix de produit / service ?
De toutes les variables de succès d’une entreprise, le facteur humain est le moins fiable. Absentéisme, turn-over subi, tensions internes, contentieux… sont quelques-unes de ses conséquences néfastes. En outre la qualité de vie au travail se détériore. Pourtant, depuis que des hommes travaillent avec d’autres hommes, la question de la fiabilité de la performance se pose. La qualité de son pronostic impacte le recrutement, la mobilité interne, la gestion de carrière, la constitution et le management d’équipes… Au final, c’est un enjeu majeur de réussite de l’entreprise.

Les méthodes traditionnelles ne parviennent pas à fiabiliser ce pronostic. Pourtant, par l’innovation, nous y apportons une réponse probante. En effet, le salarié performant et satisfait, possède des spécificités que ne possède pas le contre performant. Il peut s’agir de données intrinsèques à la personne : compétences techniques, parcours initial, traits de personnalité… Cela peut aussi être des éléments extrinsèques, tels que le stress de l’organisation, les possibilités d’évolution, le mode de management, la culture d’entreprise… qui vont l’impacter.

Toutes ces informations sont captées par le déploiement de nos solutions digitales, dont les process sont nécessaires à la gestion des ressources humaines. A elles seules, elles sont déjà une importante source d’optimisation. Mais c’est le traitement de cette information qui va permettre à l’entreprise de mieux comprendre et donc de mieux piloter ses ressources humaines. D’y apporter de l’intelligence ! Toujours en partant de la performance, nous dégageons les facteurs de succès dans le métier et l’organisation concernés. Il peut s’agir du parcours initial, du niveau d’étude, de compétences techniques, de traits de personnalité, du mode de management…

Ainsi, en mesurant les spécificités des performants vs contre performants, nous aidons continuellement les DRH à développer la performance et les résultats de leur entreprise. Nous permettons également l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Nos bases de données sont riches de plus de 300 000 salariés. Population pour laquelle ont été mesurés les liens entre performance et compétences et également satisfaction professionnelle.

Au final, ce n’est pas seulement la performance de l’organisation qui croît, c’est également tout le potentiel de ses collaborateurs qui se révèle.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Aujourd’hui Céquoia se développe en France et quelques opportunités à l’international sont en cours de réalisation. C’est évidement dans cette voie que Céquoia place son ambition : devenir le leader des systèmes d’information RH par l’intelligence du traitement de la donnée.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
A l’image de mon parcours je suis un aventurier pragmatique. Toujours à la recherche de nouvelles expériences, de nouveaux mondes à découvrir, je le fais avec abnégation et réalisme, toujours en confrontant à la réalité ma volonté d’innovation et de disruption.

Quelle est votre formation initiale ?
A 14 ans je fus orienté dans « une voie de garage » – dans tous les sens du terme – en CAP mécanique auto ! C’est une rencontre avec un psychologue qui fût déterminante. Contre toute attente, je décidai de devenir également psychologue. Quelques années plus tard, je sortis major de promo du DEA de psychologie du travail.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
J’ai été marqué par le travail de Fernand Braudel et de son école. L’histoire à long terme ouvre la voie de la compréhension des phénomènes psychosociaux au-delà des silos des spécialités universitaires. Dans les entreprises où j’ai exercé, j’ai souvent appliqué ces méthodologies de traitement de la donnée aux multiples origines. Elles m’ont permis de comprendre et d’améliorer des fondamentaux tels que l’absentéisme, le turn over, le climat social, les accidents du travail. C’est bien dans cette voie que Céquoia a trouvé son inspiration pour l’appliquer aux ressources humaines. En effet, à l’instar de cette ‘’nouvelle histoire’’ il s’agit de capter de l’information, pour comprendre les phénomènes et prédire les comportements. Il s’agit là d’inventer ‘’une nouvelle RH’’, nimbée de performance et d’épanouissement.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
Pendant plus de vingt ans j’ai exercé les ressources humaines – toujours habité par la volonté de développer les talents – ce fut principalement à des fonctions de recrutement, de gestion des carrières et de développement RH ; dans de nombreuses PME et au sein d’un groupe industriel international de premier plan.

Ce n’est qu’à 45 ans que je décidai de franchir le cap.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je crois avoir toujours été entrepreneur dans l’âme, par nature. L’envie d’innover, de faire bouger les lignes, de partager une vision m’ont animé très tôt. A plusieurs reprises et dès 20 ans, j’ai voulu créer une entreprise. Mais des opportunités que je ne pouvais refuser, se sont présentées. Au final, à 45 ans, je me suis dit que si ce n’est pas maintenant ce ne sera jamais. Contre l’avis conjugal et parental – oui oui, même à cet âge j’ai sondé ma maman – je décidai de quitter un grand groupe international pour créer une startup !!!

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Les difficultés ont été et sont toujours très présentes. Néanmoins, elles sont emportées par les vents encourageants du dépassement de soi, de la volonté de toujours trouver les solutions et surtout la satisfaction de nos clients.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Persévérance, persévérance, persévérance… sans pour autant tomber dans l’acharnement. Pour ce faire, il faut continuellement se questionner sur la pertinence du produit, son adaptation au marché pour persévérer, l’adapter ou arrêter.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Les premières années, principalement consacrées à la R&D, ont été financées par les deux fondateurs de Céquoia, Jean Rémi Malzieu et moi-même. Dès la troisième année la rentabilité a permis de financer notre développement.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Son empathie, en d’autres termes être capable de se mettre à la place de l’autre pour vendre ce qu’on a à vendre : de la passion à des associés, du rêve à des financeurs, un produit à des clients, de la sécurité à des collaborateurs…

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Y aller, se lancer… quoi qu’il arrive ensuite cela fait grandir. Et ‘’celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui a perdu ses passions’’.

Site internet
http://www.cequoiahr.com/

Linkedin
https://www.linkedin.com/in/christophe-ch%C3%A9ron-a0858532/

Twitter
https://twitter.com/christophcheron


_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous : logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook  _____________________________________________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #1 – Céquoia – Christophe Chéron par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________