#PortraitDeStartuper – Oorikas – Julien Tabore @oorikas @julientabore cc @BA06_ #Startup #FrenchTech

#PortraitDeStartuper – Oorikas – Julien Tabore

Ce portrait a été réalisé en partenariat avec BA06, Business Accélérateur de la Côte d’Azur, qui existe depuis 8 ans. Il a accompagné plus de 300 startups avec 100 millions d’Euros de chiffre d’affaires générés et plus de 2 000 emplois créés. BA06, convaincu de la richesse des jeunes « pépites innovantes » à un fort potentiel de croissance sur la région PACA, met toute son énergie à soutenir l’économie et l’emploi du territoire. Grâce à l’accompagnement de BA06, passez du statut de créateur innovant à celui d’entrepreneur avisé.

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Une entreprise dynamique et en en pleine expansion sur un marché porteur. Notre première étape a été de développer notre socle de base, une plateforme e-learning innovante et pratique.  L’objectif premier était de proposer une plateforme en marque blanche, personnalisable et clé en main. ORPI, le 1er réseau d’agences immobilières nous a fait confiance.  Notre seconde étape nous a conduit à proposer le contenu e-learning à insérer dans notre plateforme, nous avons pour cela développé une gamme de services de contenu e-learning adaptée selon les budgets et besoin des entreprises : vidéo 3D, after motion, vidéo ITW, face to face, vidéo style BD ; Terrade le 1er groupe d’école esthétique en France nous a fait confiance sur cette étape-là. Enfin, notre innovation constante nous a conduit à proposer le 1er chatbot professeur virtuel, accessible 24h/24 / 7j/7, nous l’avons testé sur une plateforme immobilière cela cartonne.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Parce que c’est le service le plus adapté aux besoins des clients (PME-grands groupes). Lorsque vous êtes un groupe, une institution qui a plusieurs entités géographiques, le e-learning est l’outil indispensable pour former rapidement et en masse. La plateforme est accessible 7j/7, 24h/24, on ne tient plus compte des fuseaux horaires et les clients n’ont pas à mobiliser des ressources. Nous avons divisé les coûts par 30 par rapport au présentiel. C’est un gain financier énorme pour les entreprises. Le e-learning permet aussi aux entreprises de conquérir de nouveaux marchés et de sortir de ces zones géographiques de confort.

__________________________________
Sponsors du blog

Paris&Co      julie desk      hush     naviaddress
__________________________________

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Notre ambition est de produire 10 nouvelles plateformes pour l’année prochaine, de réaliser 10000 heures de contenu e-learning dans les secteurs de l’immobilier, éducation, santé. Nous sommes en pleine croissance dans un marché en pleine croissance. Nous essayons de maximiser au mieux nos délais de production pour satisfaire les besoins du client. Nous ouvrons un bureau à Rennes, nous avons déjà notre siège à Cannes, et nous avons un bureau disponible à Paris à la Station F grâce au programme fellowship de la région PACA. Mais notre objectif premier et d’innover et de répondre au besoin actuel du client.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Réactif, travailleur. Ayant vécu aux États-Unis, j’ai appris la réactivité, « go fast ». Nous sommes dans un monde concurrentiel qui évolue très vite, une action doit conduire à une réaction. Je suis très pragmatique. Enfin, j’adore travailler, je ne compte pas mes heures et j’essaie d’avoir une bonne hygiène de vie, debout à 6h30, un peu de sport, de méditation et coucher pas trop tard. J’essaie de respecter au mieux mon équilibre. Je crois que c’est très important pour tenir sur la durée.

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai obtenu un Master I en Administration des Affaires mention Finance-Fiscalité, j’ai ensuite étudié un an le droit à Londres. Entre temps, j’ai été sélectionné pour un voyage d’étude 100 jeunes entrepreneurs français en Chine et j’ai terminé ma scolarité par une bourse d’étude, à Hofstra University, à New-York en Droit.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis passionné de géopolitique et de tout ce qui concerne les sciences humaines de manière générale.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
J’ai été formateur et enseignant, à l’écoute des clients j’ai senti que le marché évoluait. J’ai donc décidé de lancer ma société et de ne pas louper cette opportunité. Cela a été dur au départ mais j’ai tenu bon et j’ai commencé à avoir un premier puis un deuxième client etc… les délais de commercialisation se sont ainsi réduits. J’ai participé à de nombreux salons comme BA06 event qui a été un tremplin local unique pour trouver mon premier client, un Laboratoire de renom. La deuxième marche a été notre sélection à la Station F, le plus grand incubateur de start-up au monde.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Depuis que je suis né, chacun d’entre nous à une âme d’entrepreneur suffit de cultiver son jardin.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Elles sont deux de plusieurs ordres, c’est difficile d’avoir une information claire et précise, on se perd dans toutes ces mesures, administration, c’est très long parfois et coûteux en énergie. Enfin, il faut avoir un mental d’acier pour surmonter toutes ces épreuves. J’espère un jour pouvoir appliquer nos méthodes digitales à certaines institutions, là, la boucle aura été bouclée.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Persévérer et écouter ses clients. Beaucoup de personnes sont négatives, il ne faut pas les écouter, mais rechercher plutôt le positif dans chacun d’entre eux. Être à l’écoute de ses clients est important, cela ne sert à rien d’inventer un nouveau service ou produit si personne n’en a besoin. Une entreprise est là pour faire de la croissance.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
L’auto financement, c’était la solution la moins risquée ; pari relevé.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Je crois que le point le plus important c’est savoir vendre. Les clients ont besoin d’être rassurés et de savoir où ils vont. Nous avons mis en place une méthodologie de relation client.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Persévérer et bien faire attention aux arcanes administratifs, se concentrer sur les rentrées d’argent. Quand on se lance on croit que tout est possible mais non, on doit être patient et bien analyser les facteurs environnementaux qui nous entourent. J’ai commis des erreurs et j’en commettrai et j’en suis content car celui qui commet des erreurs n’en ressort que plus grandi. Par contre, chacun doit avoir une vision pragmatique de sa société, une société est là pour faire du chiffre d’affaires et du bénéfice.

Site internet
http://oorikas.com/

Linkedin
https://www.linkedin.com/in/julien-tabore-301959103/

Twitter
https://twitter.com/julientabore


_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous : logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook  _____________________________________________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #21 – Oorikas – Julien Tabore par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


Rappel des derniers portraits

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #17 – Expat – Julien Faliu  par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #18 – BusinessWidg – Quentin Elhaik  par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #19 – Fretlink – Paul Guillemin  par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #20 – TutoBrain – Sébastien Aucher par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________


Website Comments

  1. Polka
    Répondre

    Z nasim prav tako 4-letnikom pozirava prakticno vse predlagane knjige z bloga, pozor, bere mu jih tudi ati, ki prej nikoli ni bil ljubitelj knjig. Reees iskrena hvala za vse predloge, prav vsi, tudi tisti za mami, so zakon -tako pac preprosto vem, da tudi ta ne bo izjema.

Post a comment