#PortraitDeStartuper – Teeps – Fabrice Berger-Duquene & Sonia Zarowsky @TeepsCo #Startup #FrenchTech

#PortraitDeStartuper – Teeps – Fabrice Berger-Duquene & Sonia Zarowsky

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Notre start-up cherche à réinventer le commerce grâce à l’association de l’humain et de la technologie.

Teeps crée des forces de ventes digitale pour les marques en recrutant, formant, outillant et animant des ambassadeurs. Ces ambassadeurs sont des particuliers passionnés et experts d’un univers (exemple : la mode, la décoration, l’automobile, les voyages, …) et/ou d’une marque.

Nous avons de gros savoir-faire dans la création et l’animation de communautés ainsi que dans la vente, sur le digital, mais aussi en physique.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Nous sommes convaincus que la recommandation humaine est le nouveau marketing qui va permettre aux marques de trouver de nouveaux relais de croissance et à l’e-commerce de se renouveler. Revenir aux fondements du commerce, l’échange entre 2 personnes.

Nous souhaitons remettre de l’humain dans l’e-commerce à l’heure du rejet par les consommateurs des publicités intrusives en display et des algorithmes. Les consommateurs sont en quête de conseils, d’authenticité, de relations de confiance et seul l’humain peut y répondre, en particulier quand il prend la forme d’ambassadeurs qui sont des particuliers passionnés et non-salariés des marques.

__________________________________
Sponsors du blog

Paris&Co      julie desk      hush
__________________________________

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nous avons pour ambition de construire la plus grosse force de vente digitale basée sur des particuliers-ambassadeurs.

Notre vision est internationale. Nous déployons déjà notre solution et savoir-faire dans 7 pays d’ici la fin de l’année.

Notre solution est aussi agnostique en termes de secteurs. Nous avons pour ambition de la déployer chez les plus gros acteurs tous secteurs confondus à partir du moment où il y a une problématique de vente et que l’expérience vécue et/ou la passion ont un rôle à jouer : la mode, décoration, l’univers de l’enfant mais aussi le voyage, l’automobile, l’high-tech, le secteur animalier, le vin….

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Fabrice Berger-Duquene : Humain 😉 Je pense être rassurant, impliqué auprès des équipes, adorant le contact clients et la réflexion long-terme.

Sonia Zarowsky : Sereine avec le bon niveau de stress, lucidité et recul pour aller de l’avant avec confiance grâce à un associé et une équipe en or 😉

Quelle est votre formation initiale ?
Fabrice : Ecole de commerce (ESSEC).

Sonia : J’ai eu un parcours classique en école de commerce, à HEC sans spécialisation particulière. J’ai appris les métiers du digital en travaillant.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Fabrice : dans le travail, ce sont les rencontres, le travail en équipe et chercher l’idée qui va apporter un regard neuf sur les choses, pour tout. A titre personnel, le vin, la course à pieds et ma famille.

Sonia : L’Humain ! C’est pour cela que monter Teeps qui est basé sur de l’humain me motive, m’enthousiasme autant. Il y a l’objet de l’entreprise qui est l’humain mais aussi le chemin à parcourir pour y parvenir :  recruter de nouveaux collaborateurs, rencontrer des ambassadeurs mais aussi de nouveaux partenaires, des investisseurs et tous les faire adhérer à notre projet. J’aime comprendre le moteur des gens pour les engager et impliquer dans un projet. J’adore le management par exemple et même si cela est chronophage, j’aime prendre le temps pour accompagner les équipes. A titre personnel : le théâtre et les voyages lointains 😉

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
Fabrice : J’ai monté ou participé au montage de plusieurs sociétés au sein du groupe PPR (intrapreneuriat) avant d’entreprendre de manière plus « classique » avec Webedia. L’aventure Webedia a été incroyable, levées de fonds, acquisitions, développement international, hyper-croissance, vente de l’entreprise, …et donné envie de recommencer avec Teeps !

Sonia : Teeps est la 1ère entreprise que je monte from scratch. Mais en 2007 j’ai participé au lancement d’une régie publicitaire digitale, filiale d’un groupe allemand. Nous avons lancé la filiale à 2 avec le confort d’un cadre juridique et une structure déjà existants. Cela m’a donné un avant-goût de la liberté et l’adrénaline que procure entrepreneuriat.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Fabrice : J’ai participé au lancement de ma première société en 1997 au sein du groupe PPR (Made In Sport), mais en indépendant c’est vraiment avec Webedia à partir de 2008 que je me suis senti entrepreneur …

Sonia : Véritablement depuis Mai 2015 quand je me suis lancée dans l’aventure Teeps mais j’ai toujours travaillé en start-ups dans des environnements très entrepreneuriaux.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Nous avons fait face à 2 types de difficultés :

  • Difficulté Technique : Teeps est un projet ambitieux et lourd techniquement avec l’intégration d’une place de marché, le développement d’algorithmes de matching entre ambassadeurs et clients, d’une solution de chat avec recommandation de produits, big data, chatbots …Cela nous a pris plus de temps que prévu de sortir la 1ère version de notre application.
  • Education du marché : notre nouvelle forme de vente doit être expliquée aux marques et retailers et cela prend du temps de faire comprendre notre valeur ajoutée sur un produit aussi nouveau et innovant que le nôtre. Du coup le cycle de vente a été long au début. C’est assez classique quand une solution est innovante.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepranariat ?
Il faut savoir s’entourer des bonnes personnes, à commencer par son/(ses) associé(s) puis des bonnes personnes pour les postes et compétences clés afin d’assurer une exécution parfaite.

Il faut savoir également accepter de se tromper, de préférence vite pour vite comprendre, apprendre et rectifier la direction prise voire pivoter avant qu’il ne soit trop tard.

Enfin nous pensons qu’on peut concilier travail, pression, enjeux et formidable aventure humaine, passion, fun au quotidien !

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons eu la chance de pouvoir nous lancer sur fonds propres et de pouvoir compter sur un excellent réseau pour lever auprès de Business Angels quand nous en avons eu besoin. Nous avons également obtenu un prêt auprès de la BPI. Lever de l’argent n’est pas une fin en soi …

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Le cash 😉

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Pensez à bien vous entourer en interne. L’exécution fait 90% de la réussite d’une entreprise.

Et n’hésitez pas à parler de votre projet à un maximum de personnes autour de vous, à networker pour recueillir des partages d’expériences et best practices qui vous feront gagner du temps.

Ne passez pas trop de temps à peaufiner tous les détails de votre produit au démarrage, ce sont les retours réels du marché qui vous permettront de le perfectionner, pas la réflexion « en chambre ». Et le temps gagné a une valeur énorme au démarrage d’un projet.

Site internet
https://www.teeps.co/

Linkedin
https://www.linkedin.com/in/bergerduquene/
https://www.linkedin.com/in/sonia-zarowsky-175a603/

Twitter
https://twitter.com/TeepsCo

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous : logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook  _____________________________________________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #1 – Teeps – Fabrice Berger-Duquene & Sonia Zarowsky par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Laisser un commentaire