[#Startup] 4 raisons de choisir la #SAS ou la #SASU pour votre entreprise via @Legalvision_fr

4 raisons de choisir la SAS ou la SASU pour votre entreprise

Lorsque vous créez une société, il faut choisir entre plusieurs formes sociales, entre la SAS (SASU lorsqu’il y a un seul associé) et la SARL notamment. Ce sont deux types de sociétés très populaires chez les entrepreneurs français. Ces dernières années, la SAS a connu un engouement encore plus fort, au détriment de la SARL. En effet, les avantages sont nombreux et les startups ne s’y trompent pas. C’est le type de société le plus prisé par ces dernières. Pour vous aider à y voir plus clair et à choisir la forme juridique la plus adaptée à votre activité, voici 4 raisons de choisir cette forme sociale.

Limiter la responsabilité de l’associé avec la SASU

La SAS peut être créée par une seule personne, il s’agit alors d’une SASU (SAS unipersonnelle). Pour un entrepreneur lançant son activité seul, débuter son activité ainsi permet d’éviter les inconvénients de l’entreprise individuelle. En créant une société, l’associé d’une SASU ne sera responsable qu’à hauteur de l’apport qu’il fait à la société. S’il ne crée pas de société, l’entrepreneur exerce en son nom propre et est généralement responsable des pertes sur la totalité de son patrimoine. Par exemple, les créanciers professionnels pourront se payer aussi bien sur les biens personnels que sur les biens professionnels de l’entrepreneur. La SASU constitue donc un avantage sérieux puisqu’elle permet de limiter sa responsabilité.

Les associés peuvent rédiger librement leurs statuts

L’un des principaux avantages de la SAS et de la SASU est la liberté laissée aux associés dans la rédaction des statuts. La SARL, quant à elle, est largement réglementée par la loi. En pratique, cela signifie que les associés ne peuvent rédiger les statuts comme ils l’entendent. Les associés en sont empêchés. C’est une forme sociale très souple, c’est donc le choix de la liberté. Les associés peuvent choisir s’ils veulent des directeurs généraux ou des directeurs généraux délégués. Ils organisent et créent comme ils le souhaitent les organes de la société.

__________________________________
Sponsors du blog

Paris&Co      julie desk      hush
__________________________________

Le meilleur statut juridique pour attirer des investisseurs

La SAS est une société par actions, c’est donc un type de société qui permet d’accueillir de manière assez simple des associés (appelés actionnaires ici). Les investisseurs apprécient cette forme sociale, raison pour laquelle les levées de fonds sont plus courantes en SAS qu’en SARL. Comme les associés rédigent librement les statuts, ils peuvent prévoir des conditions faciles à respecter pour permettre d’accueillir aisément ces nouveaux associés.

Les avantages sociaux pour le dirigeant

Dans de nombreux cas, le président de la SAS/SASU exerce ses fonctions à titre gratuit. Il ne perçoit donc pas de rémunération mais des dividendes, c’est-à-dire des bénéfices distribuables. Dans le cas où il est rémunéré, la rémunération est en général fixée dans un acte séparé des statuts. En cas de changement dans la rémunération, une modification des statuts n’est alors pas nécessaire. Le président de la SAS ou de la SASU et les éventuels directeurs généraux de SAS sont assimilés salariés sur le plan social. Ils sont par conséquent assujettis au régime général de la sécurité sociale et non au RSI. Cependant, ils ne bénéficient pas de l’assurance chômage.

Maxime Ballester

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook 
_____________________________________________________________________________

___________________________________
Support de présentation de la conférence WeReso : « ICO – Un nouveau modèle de financement des startups« 
___________________________________
___________________________________
Rappel mon article sur Siècle Digital : « 9 prédictions sur la blockchain et les cryptomonnaies pour 2018 !« 
___________________________________
___________________________________
Rappel mon interview sur Le Journal Des Entreprises : « Les levées de fonds en monnaie virtuelle donnent le vertige« 
___________________________________

Laisser un commentaire