[#Cryptomonnaie] Vous ne passerez pas à travers les mailles du #Fisc ! via @blogbitcoinfr

Cryptomonnaie, vous ne passerez pas à travers les mailles du fisc !

J’entends depuis des mois des avis tout à fait contradictoires sur le sujet de la fiscalité des cryptomonnaies. En effet, entre ceux qui ont compris qu’ils n’avaient rien à déclarer et qu’il suffisait de convertir ses bitcoins en euros et les rapatrier sur leur compte en banque et ceux qui pensent, comme moi, qu’il paraît difficile de gagner beaucoup d’argent en France sans n’avoir à déclarer cela officiellement, il peut parfois être difficile de trouver le bon chemin concernant sa situation propre et personnelle.  Nous sommes début 2018 et la plupart de ceux qui ont acheté un peu de bitcoins ou certaines cryptomonnaies à fort potentiel comme Ripple, Ether ou Litecoin se retrouvent normalement sans effort particulier avec des plus-values latentes importantes. Eh bien mauvaise nouvelle pour ceux qui pensaient encore pouvoir faire sans le Trésor, vous ne passerez pas à travers les mailles du fisc.

Rappelez-vous bien cela, même Al Capone est tombé pour ça à l’époque, alors ne croyez pouvoir vous en sortir avec des pirouettes techniques qui vous semblent inaccessibles aux impôts. Dès lors la question est de savoir sous quelles conditions allez-vous devoir déclarer ces gains. Un lecteur de Bitcoin.fr a fait une demande de clarification pour son cas particulier mais duquel on peut tirer tous les enseignements nécessaires pour savoir comme déclarer « officiellement » ses gains au fisc. Alors si vous avez encore des difficultés à comprendre ce qu’il faut faire, cet article devrait vous permettre de mieux dormir, ou pas, après sa lecture 🙂

__________________________________
Sponsors du blog

Paris&Co      julie desk      hush
__________________________________

Un lecteur de bitcoin.fr possédant des litecoins et souhaitant les vendre, a adressé en septembre dernier une demande de rescrit fiscal à la Direction Départementale des Finances Publique de la Loire afin de connaitre son taux d’imposition. Résultat : dans sa situation particulière et si la doctrine fiscale ne change pas, il pourrait bien avoir à payer au final plus de 50% d’impôts sur la plus-value réalisée : 45% d’impôt sur les revenus supérieurs à 153 783 €, et 15,5% de prélèvement sociaux. [Texte modifié le 29.12 sur les conseils d’Alexis Toulet]

Pour la part d’impôt sur le revenu il faudra bien sûr choisir le barème qui correspond à la situation de chacun (45% sur les revenus supérieurs à 153 783 € dans le cas de ce contribuable s’il décide au final d’effectuer cette vente plutôt que de l’étaler sur plusieurs années) :

– Jusqu’à 9 807 € : 0%
– De 9 807 à 27 086 € : 14%
– De 27 086 à 72 617 € : 30%
– De 72 617 à 153 783 € : 41%
– Au-delà de 153 783 € : 45%

https://goo.gl/jqedkU

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook 
_____________________________________________________________________________

___________________________________
Rappel mon Article sur Les Echos Solutions : Ethereum et les smart contracts
___________________________________
___________________________________
Rappel support utilisé lors de la conférence Cloud Expo Europe : ICO comme nouveau modèle de levée de fonds grâce à la #Blockchain
___________________________________
___________________________________
Rappel mon article sur Siècle Digital : « Hush, la néobanque européenne crypto compatible« 
___________________________________

Laisser un commentaire