[100 #PortraitDeStartuper] Extrait – Laurent Batsch – Université Paris Dauphine

100 #PortraitDeStartuper – Extrait – Laurent Batsch – Université Paris Dauphine

Prolonger les résultats de la recherche par des innovations, et valoriser les innovations par la création d’entreprise : cette chaîne de création de valeur rapproche les mondes de la recherche et de l’entreprise. Des chercheurs se découvrent une vocation d’entrepreneur, et revendiquent pour eux-mêmes une part du bénéfice économique des résultats de leur travail.

En outre, les générations montantes, à l’aube de carrières professionnelles longues, privilégient la diversité et la richesse des expériences professionnelles tout au long de la vie. La création d’entreprise mobilise leur passion et leur créativité. Elle exige beaucoup d’investissement personnel mais elle laisse espérer un retour à la hauteur des efforts fournis. Elle préserve l’intérêt attaché à la polyvalence des fonctions exercées, et protège des lourdeurs hiérarchiques propres aux grandes structures.

Paris-Dauphine a toujours compté beaucoup d’entrepreneurs parmi ses diplômés. Mais il lui fallait intégrer l’entrepreneuriat aux parcours d’études et accompagner les projets des étudiants sans attendre leur sortie, en construisant une chaîne entrepreneuriale.

Pour les start-upers dont le projet est mûr, notre incubateur est disponible dans les locaux mêmes de Paris-Dauphine. Depuis la création de « D-Incubator », en 2012, une trentaine de start-ups ont grandi à Paris-Dauphine, dont certaines sont devenues leaders sur leur marché (Click & Boat, Le Closet, Teezily…).

Aux étudiants plus jeunes, qui ont besoin de tester leur idée de création d’entreprise, nous proposons un dispositif de pré-incubation « D-Start ». De ce « bac à sable », sont déjà sorties de belles réalisations : Youshould (réservation dans les bars), Never Eat Alone (pour ne jamais déjeuner seul en entreprise) ou encore Avekapeti (permettre à des salariés ne disposant pas de restauration collective de déguster des plats mitonnés par des habitants) sont quelques résultats de l’activité de D-Start.

Encore plus en amont, les très jeunes entrepreneurs, candidats à Paris-Dauphine après le bac, bénéficient désormais d’un aménagement de leur cursus dès les deux premières années de la Licence. Ils sont regroupés dans la même promotion que des jeunes artistes et sportifs semi-professionnels.

Mais il ne suffit pas d’avoir un bon projet d’entreprise, il faut pouvoir le financer. Les entrepreneurs peinent encore à trouver des financements sans mise de fonds initiale. C’est pourquoi, Paris-Dauphine et sa Fondation ont mis en place, avec le soutien actif de la CDC, un fonds de prêt d’honneur qui finance les startups de dauphinois à hauteur de 40 000 euros par projet.

L’entrepreneuriat est un état d’esprit, que l’université Paris-Dauphine cultive en innovant. Ainsi, en novembre 2015, Cyril Benzaquen, un étudiant en Master Entrepreneuriat de Paris-Dauphine, et champion du monde de boxe thaï nous a convaincu d’organiser, en première mondiale, un championnat du monde de kickboxing dans le grand amphithéâtre de l’université. A l’occasion de cette manifestation, Cyril a lancé son entreprise d’événements sportifs.

Prendre des risques, c’est la première qualité des entrepreneurs. C’est aussi l’exemple que doit donner un établissement qui a l’ambition de les former, comme Paris-Dauphine.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk      
__________________________________

Ancien élève de l’ENS Cachan, docteur en sciences de gestion de l’Université Paris-Dauphine, Laurent Batsch est professeur des universités. Il est président de Paris-Dauphine depuis mai 2007.

Il enseigne l’analyse financière, l’évaluation d’entreprise, l’ingénierie financière et la finance immobilière. Son principal thème de recherche a porté sur le recentrage stratégique et la « financiarisation » des stratégies des groupes.

Sous sa présidence, Paris-Dauphine a conduit des projets tels que la création de la Fondation partenariale Dauphine en 2008, l’installation de l’Institut Tunis Dauphine en 2009, l’accréditation EQUIS en 2009, l’ouverture des Masters de grand établissement en 2010, la sélection de « Paris Sciences et Lettres – research university » comme Initiative d’excellence en 2011, l’alliance avec Singapore Management University (SMU) en 2013, ainsi que le lancement du Global Bachelor Dauphine à Londres en 2014 et à Madrid en 2016. Les priorités stratégiques de Laurent Batsch portent sur l’internationalisation de Paris-Dauphine, la diversification des ressources, l’amélioration continue de la qualité des services à tous les publics, et la transformation numérique et urbaine du campus de Paris. 

Laurent Batsch est membre de l’Association française de finance (AFFI), de la Société française des analystes financiers (SFAF) et de la Société française de management (SFM). Il est président de l’Institut d’Epargne immobilière et Foncière (IEIF).

Il a publié notamment :

Paris-Dauphine, Quand l’Université fait école, éditions PUF, janvier 2014.

Le Capitalisme financier, éditions La Découverte, Repères, 2002.

Temps et sciences de gestion, éditions Economica, 2002.

Finance et stratégie, éditions Economica, 1999.

Laurent Batsch est Chevalier de la Légion d’honneur

Site internet : http://www.dauphine.fr/fr/index.html
LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/laurent-batsch-9b116b5

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribdlogo-youscribe logo-wobook 
_____________________________________________________________________________

Laisser un commentaire