#PortraitDeStartuper – ParlonsPo – Maxime Peyret Lacombe @parlonspo #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – ParlonsPo – Maxime Peyret Lacombe

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Je décrirais mon entreprise comme étant un moyen d’offrir de la nouveauté. Elle est innovante puisqu’elle utilise des technologies modernes au service d’une démocratie vieillissante. ParlonsPo met l’usage de la technologie dans le but de renforcer le lien démocratique entre les citoyens et le gouvernement. Notre technologie englobe plusieurs outils digitaux comme une application mobile ou des bornes tactiles permettant d’accroître le pouvoir des citoyens sur la vie politique, ou de rendre le gouvernement plus accessible, efficient et efficace.

Pourquoi ce choix de service ?
En créant ma startup, j’ai voulu permettre aux citoyens des différentes communes de France de pouvoir plus amplement s’exprimer.

Parti du constat que le lien maire-citoyen était bien souvent inexistant, il m’a alors semblé évident qu’il fallait pallier à ce manque de transmission de l’information et offrir aux citoyens et aux communes un outil numérique pour prendre de meilleures décisions et utiliser l’intelligence collective dans la co-construction de l’espace public.

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
D’ici trois ans, j’aimerais pouvoir implanter ParlonsPo dans 1000 communes de France et en Europe. De plus, mes équipes et moi, sommes en train de développer un projet d’installation de bornes tactiles dans les villes, qui permettraient aux maires de sonder ses habitants. Ces bornes permettraient également à toute personne n’utilisant pas le numérique de pouvoir s’exprimer au même titre que les autres. Nous voulons transformer le mode de gouvernance à l’échelle locale.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk
__________________________________

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Au travail, comme dans la vie, je suis quelqu’un d’ambitieux et passionné. J’aime proposer, créer, inventer de nouvelles choses, qui permettraient à la société de s’améliorer.

Quelle est votre formation initiale ?
Ayant tout juste 18 ans, je sors du lycée avec un bac scientifique en poche. J’ai délaissé la fac pour me consacrer pleinement à l’aboutissement de mon projet pendant un an et je poursuivrai une école d’entreprenariat l’année prochaine en ayant le statut d’étudiant-entrepreneur .

Qu’est-ce qui vous passionne ?
La technologie, le monde qui évolue , les gens qui veulent transformer les choses .

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
Depuis mes 15 ans  je me sens avoir l’âme d’un entrepreneur .J’ai toujours rêvé de pouvoir créer un modèle sociétal viable . J’ai fait mes années lycée dans une section scientifique et j’ai toujours eu la soif d’apprendre, de découvrir et de faire différemment. Toutes ces qualités c’est ce qui m’a poussé à 18 ans pour me lancer dans l’entreprenariat.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
J’ai fondé ma startup en janvier 2017 j’avais 18 ans. Mais le projet est né en 2014 dans ma tête . C’est le fruit de beaucoup de réflexion et de travail pour pouvoir proposer une solution parfaite .

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Je pense que la partie la plus difficile dans la création d’une startup quelle qu’elle soit, est de trouver les banques et les investisseurs qui acceptent de financer.

Rendre son projet crédible et concret afin de gagner l’attention des investisseurs a été, selon moi, la plus grande difficulté. D’autant plus, que mon jeune âge en a dissuadé plus d’un. En effet, ces derniers partaient du principe qu’il est difficile de faire confiance à un jeune de 18 ans. Mais le temps a su prouver le contraire.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
Pour réussir dans l’entreprenariat, le plus important est de ne jamais baisser les bras. Peu importe la difficulté, les doutes font partie de l’expérience. Ils sont formateurs puisqu’ils entrainent bien souvent à des remises en question permettant l’approfondissement de certains points de son projet.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
J’ai fondé ma société seul avec mes économies, je l’ai développé pour créer de la valeur pour pouvoir faire rentrer des actionnaires ainsi que lever des fonds.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Avoir une vie saine, être soutenu par sa famille et ses amis pour ne pas craquer.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Lorsque l’on veut lancer sa startup, ce qui est important, c’est de toujours aller au bout de chaque tâche à accomplir, dans le but de la surmonter. Pour cela il ne faut pas avoir peur de la masse de travail au début mais aussi savoir s’accorder des pauses.

Site internet
http://www.parlons-po.fr

Linkedin
http://www.linkedin.com/in/maxime-peyret-lacombe-37b59a137

Twitter
https://twitter.com/parlonspo

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #98 – ParlonsPo – Maxime Peyret Lacombe par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #94 – Kokoroe – Béatrice Gherara par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #95 – Cook Angels – Charlotte Sieradzki & Joy Solal par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #96 – Le Bon Côté Des Choses – Thierry Ferrandiz par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #97 – Nap&Up – Gabrielle de Valmont & Camille Desclée de Maredsous par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire