#PortraitDeStartuper – Openflow – Simon de Charentenay @SCharentenay @openflow_legal #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – Openflow – Simon de Charentenay

Comment décririez-vous votre entreprise ?
C’est une double disruption :
Une innovation économique : Openflow est la première plateforme qui permet d’interconnecter les archives (actifs immatériels) des professionnels du droit. Sous forme de marketplace, nous permettons aux entreprises, collectivités, avocats et autres juristes, de valoriser leurs archives dormantes, alors qu’elles pourraient être très utiles pour d’autres. Il s’agit bien des documents qui ont été vendus en prestation juridique une première fois. C’est l’économie du partage appliquée au droit.

L’innovation technologique : La pertinence d’Openflow est d’avoir établi un canal de vente juridiquement sécurisé qui respecte la déontologie, les droits d’auteurs, l’anonymisation des données, et qui propose des conditions générales de vente protectrices. La force d’Openflow est de miser sur la Blockchain pour son développement. Ainsi nous ambitionnons de doubler toutes les transactions sur la Blockchain, pour rapidement proposer une sécurité des transactions et un moyen de règlement des conflits qui soit plus efficace que les ordres juridiques classiques, surtout au plan international.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
L’économie du droit est vieillissante et dépassée. Les richesses sont mal réparties entre les forces vives du milieu juridique. La vague numérique est en train de débuter dans la sphère juridique et les opportunités sont immenses. Le monde juridique va être profondément bouleversé dans les 15 prochaines années. Il faut saisir la balle au bond pour rééquilibrer les rapports humains. En effet, chaque professionnel du droit dispose d’une solide formation, connait bien son domaine, et devrait être épanoui dans sa vie. Or c’est un monde difficile, rugueux et inégalitaire. L’aridité de l’accès au savoir juridique et la hiérarchie très pyramidale des carrières freine l’épanouissement individuel.

C’est pourquoi Openflow permet à chacun de valoriser son travail en se passant d’intermédiaire. On rend à chacun la maîtrise de sa production juridique.

De plus, on décloisonne l’accès à la connaissance puisque chacun peut devenir son propre éditeur juridique et faire profiter les autres, à moindre prix, de son savoir-faire. C’est l’économie du partage de la connaissance appliquée au droit : l’Openflow !

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Openflow souhaite libérer le travail des juristes et ouvrir la connaissance du droit pour tous. Au niveau international.

Nous savons que nous touchons à quelque chose de disruptif qui va intéresser beaucoup de monde à l’avenir. Il y aura donc des concurrents qui vont débarquer, certainement plus forts et plus gros. Donc plus que le simple succès économique, nous souhaitons et aimons être des pionniers. Openflow a une ambition d’éclaireur. C’est comme ça que nous pensons être vraiment en phase avec l’humanité.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk
__________________________________

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Créatif, opiniâtre, habité, pragmatique. Fragile aussi.

Quelle est votre formation initiale ?
PhD Philosophie du droit.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Les rapports humains. L’innovation technologique (Blockchain, Intelligence artificielle). La pratique et la réflexion juridique. L’esprit de conquête. Bâtir des choses. Le savoir humain. La philosophie et la politique.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
J’avais une carrière d’universitaire classique (maître de conférence en droit), mais il me manquait l’aventure entrepreneuriale. Je suis devenu avocat, me suis rapidement penché sur la révolution numérique qui va nous submerger et me suis rendu compte qu’il y avait une carte à jouer. Ce qui m’a poussé à disrupter ma carrière pro est l’envie de faire partie de l’histoire et pas simplement la regarder passer. L’avenir se joue dans l’innovation et les startups plus qu’ailleurs. Les révolutionnaires du XXIème siècle sont là. C’est le nouveau lieu « politique » au sens grec du terme.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Mentalement depuis toujours, professionnellement depuis 2 ans

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
La compréhension du nouvel écosystème. Ses codes, des rites, ses usages. Les process de financement sont bien sûr le nerf de la guerre.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
La détermination. La créativité. L’ouverture d’esprit. Il faut savoir compter aussi.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Aide publique, apport perso, love money, BA, fonds… tous en fait !

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Connaître sa capacité de résistance face à l’adversité. Une fois que vous la connaissez-vous pouvez tout organiser solidement autour.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Go !

Site internet
http://openflow.legal

Linkedin
http://www.linkedin.com/in/simon-de-charentenay-47a018123

Twitter
https://twitter.com/SCharentenay

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #88 – Openflow – Simon de Charentenay par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #84 – Siècle Digital – Valentin Blanchot par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #85 – Alcméon – Bertrand Stephann par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #86 – Eventiko – Anne-Marie Randriamanandraitsiory par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #87 – Shapr – Vincent Bobin par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire