#PortraitDeStartuper – CityMeo – David Keribin @DavidKeribin @CityMeo #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – CityMeo – David Keribin

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Nous fournissons à nos clients la solution la plus simple au monde pour gérer leur communication sur des parcs d’écrans. Pour faire simple, nous mettons à leur disposition un boitier qu’ils connectent derrière chacun de leurs écrans de TV et une plateforme web pour gérer à distance le contenu affiché sur tous ces écrans.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Nous sommes 4 associés à nous être lancés dans la création de cette société et nous avions tous une forte appétence pour l’informatique mais aussi pour la vidéo. Ce domaine (l’affichage dynamique) est un parfait mix entre les deux !

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk
__________________________________

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nous souhaitons devenir très rapidement les leaders Européens pour la gestion des écrans professionnels. Notre objectif à terme est de devenir la plateforme de référence pour la gestion des écrans B2B.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
J’aime la simplicité, que ce soit dans les relations humaines, commerciales ou en termes de produit. Je suis donc direct (certains diront « No Bullshit ») et j’aime que les choses soient faites vite et bien, je suis donc assez speed !

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai effectué un double cursus :

Je suis ingénieur en Informatique et en Mathématiques Appliquées de l’ENSEEIHT (une école faisant partie de l’Institut National Polytechnique de Toulouse). J’ai également un Master en Management et Administration des Entreprises (MAE) que j’ai effectué à l’IAE de Toulouse.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Je suis passionné par le monde de la high tech et de la vidéo.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
Mon parcours est assez simple et court en réalité ! En novembre 2012, fraichement diplômé de l’ENSEEIHT, nous avons immatriculé la société avec mes associés et cela fait désormais plus de 4 ans que celle-ci est lancée. Nous sommes passé durant cette période, de 4 à 14 collaborateurs et avons nos bureaux à Toulouse.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Officiellement depuis novembre 2012 même si je pense que ma « fibre entrepreneuriale » est en réalité plus ancienne.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Je pense que la principale difficulté pour un ingénieur se lançant dans le grand bain de l’entrepreneuriat est d’éviter le fameux syndrome du produit « pas encore parfait ». En effet, en tant qu’ingénieur on a tendance à être très (trop) perfectionniste, mais la réalité est que notre produit ne sera jamais fini et qu’il ne pourra pas évoluer s’il n’est pas au contact du marché ! Il faut donc lancer le plus tôt possible et ensuite itérer et faire coller au maximum le produit au marché.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entreprenariat ?
La persévérance est à mon avis le minimum vital car tout va toujours trop lentement ! Ensuite le plus important est l’équipe et sa cohésion. C’est fondamental d’arriver à fédérer une équipe qui croit au projet et qui sera donc en mesure de le faire évoluer.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Le financement est un problème quand on sort d’étude car d’un côté nous n’avons pas de droits au chômage et n’avons souvent pas vraiment les comptes remplis, mais en plus en tant que « jeune entrepreneur », il est difficile de convaincre des investisseurs.

Nous avons pour notre part réalisé un petit emprunt en nom propre que nous avons injecté dans la boite. Durant la première année et demi, nous avons également réalisé quelques prestations à côté de notre startup afin d’en financer le développement.

Au bout de 2 ans nous avons convaincus des investisseurs privés de nous suivre et avons levé 125 000 € qui nous ont suffi jusqu’à présent.

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Je pense que le plus fondamental est l’alignement entre le produit et le marché. La question à se poser en permanence est de savoir qui sont les personnes qui vont être en contact de notre produit (les utilisateurs mais aussi les prescripteurs et les acheteurs) et s’assurer que notre produit est aligné avec les besoins de ces personnes !

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Avant de se lancer dans le grand bain il est important de prendre le temps de regarder l’écosystème de la ville ou de la région dans laquelle on souhaite monter sa startup. Il y a très probablement des lieux, des personnes ou des associations qui pourront aider au développement. Il faut s’avoir s’entourer pour aller plus vite et être accompagné. Nous avons bénéficié pour notre part d’une aide précieuse de la part de l’IOT Valley et du Connected Camp dont nous sommes fiers de faire partie aujourd’hui !

Site internet
https://citymeo.fr

Linkedin
http://www.linkedin.com/in/davidkeribin

Twitter
https://twitter.com/DavidKeribin

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #59 – CityMeo – David Keribin par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #55 – Whoomies – Alexandre Assal & Lauren Dannay par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #56 – Billee – Ghislain Rouëssé & Jan de Lobkowicz & Fernand Couto par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #57 – Alan – Jean-Charles Samulian par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #58 – Baludik – Nicolas Vanderlynden par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Laisser un commentaire