#PortraitDeStartuper – LaDevanture – Pierre-Luc Passy & David Sainteff & Raphaël Tocquet @PierreLucPassy @DavidSainteff @ladevanture #Startup #Entreprenariat

#PortraitDeStartuper – LaDevanture – Pierre-Luc Passy & David Sainteff & Raphaël Tocquet

Ce portrait rentre dans une mini série réalisée en partenariat avec D-Incubator l’incubateur de la Fondation Paris-Dauphine qui a pour mission d’accompagner les projets de startups innovantes portés par des diplômés de Dauphine et PSL. Un grand merci à Estelle Basquin Responsable du programme d’incubation D-Incubator de m’avoir mis en relations avec avec les startupers que vous découvrirez dans cette galerie.

Comment décririez-vous votre entreprise ?
La Devanture est le premier service de location d’espace commercial sans frais pour les locataires. Nous permettons aux professionnels comme aux particuliers de louer une boutique ou un showroom pour une courte période. Nous connectons les propriétaires de lieux à tous ceux qui recherchent un espace inspirant pour vendre leurs produits, tester un nouveau concept ou organiser un showroom.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Nous avions des personnes dans notre entourage qui travaillaient dans l’événementiel ou lançaient de nouvelles marques de mode et toutes nous ont dit que la recherche de boutique pour organiser un pop-up store ou la présentation d’une nouvelle collection était longue, difficile et très coûteuse. On s’est alors rendu compte qu’il y avait un besoin identifié. Il était alors possible d’apporter un réel service. Surtout, les difficultés financières et administratives font que de plus en plus d’entreprises ne veulent plus posséder leurs boutiques, mais plutôt en louer, à des moments précis de l’année.

__________________________________
Sponsors du blog
Paris&Co      julie desk
__________________________________

Quels sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
Nous espérons rapidement doubler le nombre d’espaces que nous proposons à Paris et réussir à offrir notre service dans le reste de la France, puis, dans un second temps, à l’international (particulièrement Londres, Berlin ou Milan).

Nous aspirons en quelque sorte à devenir le airbnb des espaces commerciaux, et ainsi devenir une référence.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Des entrepreneurs persévérants. En effet, après avoir connu un premier écueil quelques années plus tôt avec une autre startup, nous avons néanmoins persévéré.

Aujourd’hui, nous avons l’impression de mieux comprendre, grâce à cet échec, la réalité du milieu entrepreneurial et sommes conscients des nombreux obstacles qui peuvent encore se dresser sur notre route. Surtout, nous avons la volonté et la conviction de pouvoir réussir ensemble.

Quelle est votre formation initiale ?
Pierre-Luc Passy, CEO
Je suis normalien, agrégé en économie et gestion. J’ai eu la chance d’effectuer une partie de mon cursus à Paris-Dauphine (Licence et Maîtrise en Sciences de Gestion) et j’ai rencontré Raphaël lors du mon Master 2 en Finance, effectué à la London School of Economics. Je suis également titulaire d’une Licence en Philosophie de la Sorbonne.

Après des stages en Private Equity et fusions-acquisition, j’ai débuté ma carrière en tant que consultant en stratégie au sein du Boston Consulting Group avant de tenter une première aventure entrepreneuriale. Par ailleurs, je suis doctorant à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où j’ai également donné des cours de stratégie d’entreprise en Master 1 Gestion.

David Sainteff, COO
Je suis diplômé de l’Université Paris-Dauphine. J’ai également un master Recherche de l’Ecole des Mines. Après une première expérience dans le conseil j’ai travaillé chez Deezer où j’ai découvert le digital. J’ai ensuite rejoint Rocket Internet où j’ai exercé différents postes au cours des deux dernières années (Sales, Products, Growth)

Raphaël Tocquet, CFO
Diplômé d’un Master de Finance et de Comptabilité de la London School of Economics et d’une Licence de Gestion de l’Université Paris Dauphine, j’ai débuté ma carrière au sein du département de fusions et acquisitions de la banque d’affaires J.P. Morgan à Londres en 2013. J’ai ensuite rejoint en 2015 l’équipe de Private Equity de GIC, le fonds souverain de Singapour. Après quelques « side projects » entrepreneuriaux infructueux, j’ai lancé avec deux amis La Devanture en 2016.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Pierre-Luc Passy, CEO
J’aimerais réussir à créer une entreprise pérenne, qui permette de créer des emplois et qui fournisse un service de qualité, qui soit utile. Sinon, beaucoup d’autres domaines me passionnent, notamment la littérature et le sport.

David Sainteff, COO
Depuis toujours j’aime l’énergie des projets et la force des idées. Je suis plus à l’aise dans le travail en équipe. A mon sens, entreprendre ce n’est pas seulement répondre à un besoin ou révolutionner un marché. C’est aussi et surtout une aventure humaine. C’est ce qui me passionne en tant qu’entrepreneur. Plus concrètement et comme COO je me concentre sur les sujets de Product Management, de Stratégie, de Marketing et de Growth. Sinon j’aime le sport (Foot / Run), la pêche et l’art.

Raphaël Tocquet, CFO
Aider les entrepreneurs à accomplir leurs rêves à la fois au travers de La Devanture et du Private Equity.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ?
Pierre-Luc Passy, CEO
J’ai participé à un précédent projet avec David et Raphaël, dans le tourisme. La Devanture est mon deuxième projet.

David Sainteff, COO
J’ai eu l’occasion de participer à plusieurs projets de start-ups (e-commerce, tourisme). La Devanture est mon troisième projet.

Raphaël Tocquet, CFO
J’ai participé à un précédent projet avec David et Pierre-Luc, dans le tourisme. La Devanture est mon deuxième projet.

Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Pierre-Luc Passy, CEO
Ma première création d’entreprise remonte à 2015. Je suis encore un bébé entrepreneur !

David Sainteff, COO
Ma première création d’entreprise remonte à 2015 donc depuis 2 ans.

Raphaël Tocquet, CFO
Ma première creation remonte également à 2015.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Les difficultés sont nombreuses, mais rien d’insurmontable pour le moment. Nous avons lancé notre site internet www.ladevanture.com à l’été et sommes surtout ravis d’être passés en quelques mois de 4 à plus de 100 espaces commerciaux sur Paris !

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Il faut être assez courageux, rigoureux et avoir une vision, car sinon les différents obstacles rencontrés auront aussitôt fait de pousser à l’abandon. De même, il faut être conscient qu’avoir un bon parcours universitaire n’assure pas le succès et que bien d’autres variables entrent en compte, avec bien entendu une part de chance.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Pour l’instant nous ne nous sommes financés que via nos apports personnels, mais nous espérons bientôt pouvoir bénéficier d’une subvention PIA (Paris Innovation Amorçage) et probablement réaliser un premier tour d’amorçage de 300 à 500k euros d’ici fin 2017/début 2018 pour pouvoir encore accélérer notre développement et mieux structurer notre offre et notre équipe.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Le plus important c’est l’équipe. Il ne faut pas se lancer seul, tout d’abord car il faut avoir l’humilité de reconnaître qu’une seule personne n’a pas l’éventail de compétences nécessaires au succès d’une startup, mais aussi parce que les baisses de motivation sont fréquentes et dans ces périodes il est nécessaire de pouvoir se soutenir entre associés. De plus, il faut former une équipe complémentaire et donc ne pas nécessairement se limiter à son cercle d’amis.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Il faut arriver très rapidement à avoir un prototype permettant de tester le marché.

Car les premiers retours permettront d’adapter son produit, de voir si l’on s’est trompé et de corriger le tir le cas échéant. Si l’on prend trop de temps à vouloir avoir une offre parfaite dès le lancement, on n’efface pas pour autant le risque d’être à côté de la plaque, et parfois l’on se berce simplement d’illusions. Le vrai juge de paix, c’est le marché et il faut s’y confronter le plus rapidement possible.

Site internet
http://www.ladevanture.com

Linkedin
http://www.linkedin.com/in/pierre-luc-passy-b4a23b20
http://www.linkedin.com/in/sainteff
http://www.linkedin.com/in/raphael-tocquet-52a0a922

Twitter
https://twitter.com/PierreLucPassy
https://twitter.com/DavidSainteff

___________________________________

Découvrez le livre : Portraits de startupers – édition 2017
___________________________________
portraits de startupers
Vous pouvez vous procurer ce livre sur ces plateformes

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #51 – LaDevanture – Pierre-Luc Passy & David Sainteff & Raphaël Tocquet – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #47 – Réputation VIP – Nicolas Nguyen – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #48 – Welp – Marie Treppoz – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #49 – Balibart – Adrien Salamon – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #50 – Kibitoh – Anthony Cochonneau – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Laisser un commentaire