#PortraitDeStartuper – Drag’n Survey – Florian Stec #Startup #Entreprenariat @florianstec @DragnSurvey

#PortraitDeStartuper – Drag’n Survey – Florian Stec

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Drag’n Survey est une jeune Startup de la French Tech. Nous proposons à nos utilisateurs une solution innovante et intuitive pour créer, diffuser et analyser les résultats de questionnaires en ligne. Constamment à la recherche d’innovations pour aller plus loin dans notre offre et nous démarquer toujours plus de la concurrence, nous sommes particulièrement à l’écoute du marché et sensibles aux attentes de nos clients.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Lors d’une expérience en entreprise, nous avons pu constater que trois services distincts (marketing, ressources humaines, commerce), utilisaient trois solutions différentes de questionnaire en ligne.
Nous avons compris qu’il y avait une carte à jouer, un marché à prendre en proposant une solution qui corresponde au plus grand nombre par sa complétude, son efficacité et surtout une ergonomie fluide et simple.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
En quelques mois, nous nous sommes imposés comme l’un des acteurs majeurs du questionnaire en ligne sur le marché français où nous comptons plusieurs milliers d’utilisateurs. Le marché international nous tend les bras, forts de cette dynamique, nous avons l’ambition d’y exporter notre modèle et rencontrer le même engouement.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
C’est avec un capital quasi nul que tout à commencé. Il a donc fallu que nous nous posions les bonnes questions et trouver des solutions en adéquation avec notre maigre budget. Cette problématique a nécessité d’être particulièrement à l’affut des nouvelles tendances peu coûteuses et à créer de nombreux partenariats. Je suis donc un entrepreneur ouvert, prêt à créer des synergies avec tous types de structures dans une logique de productivité, d’émulations positives et bien sûr de succès.
Mon projet est en partage avec de nombreux acteurs.

Quelle est votre formation initiale ?
Diplômé d’un MBA en Ingénierie et Gestion de Patrimoine, j’ai travaillé quelques temps sur une plateforme financière puis j’ai rejoint des éditeurs de logiciels dans la finance et l’immobilier.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Les voyages sont pour moi une grande passion. L’Amérique Latine m’a beaucoup plu, la diversité des paysages m’a séduit. J’ai vu aussi l’Afrique, l’Asie et l’Océanie et projette prochainement un parcours en Transsibérien. Je pratique le saut en parachute, et suis séduit par l’aventure et les sensations fortes.
Pour conclure, j’aime le challenge, c’est la raison pour laquelle je me suis lancé dans l’aventure Drag’n Survey.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Cela fait maintenant deux ans que je vis quotidiennement ce challenge grisant de l’entreprenariat. J’avais néanmoins tenté de lancer d’autres projets qui n’ont pas aboutis, mais qui en revanche m’ont apportés les connaissances et le recul nécessaire à la réussite de Drag’n Survey. Cela tant dans les erreurs à ne pas commettre, que les actions à mener.

Tout d’abord vient l’idée, on la tient, certains qu’elle est bonne. Mais il faut la tester, avec une étude de marché ainsi qu’un business plan.
Une fois validée, il faut créer le produit, ce qui est parfois long. On est persuadé de révolutionner le marché, mais il faut garder en tête que celui-ci évolue constamment et vite. Ce qui amène à se retrouver avec une innovation qui n’en est plus une, donc il faut travailler sans relâche à l’amélioration de son produit.

Puis il y a l’excitation du lancement. On s’attend à ce que son produit atteigne rapidement des sommets. La réalité est souvent tout autre. Il faut savoir prendre du recul, faire preuve de patience et prendre le temps de travailler sa notoriété. En outre, ne pas se précipiter.

Mais viendra le temps des premiers succès, avec tout le sentiment de satisfaction que cela peut procurer.

Toutes ces étapes m’ont permis d’être un entrepreneur obstiné, passionné et confiant en son projet, mais capable de se remettre en question et de peser, penser chaque action menée.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Les difficultés que j’ai pu rencontrer sont innombrables. Je reconnais avoir été pris au dépourvu tant elles étaient importantes, notamment celles liées à la création même de l’entreprise. C’est notamment pour cela qu’il est plus qu’utile de se faire accompagner par une couveuse d’entreprises pour éviter un maximum de déconvenues.

Lorsqu’on est une startup, il n’est pas évident d’être bien accompagné, d’être sûr des contacts et partenariats que l’on noue. Aussi je recommande vivement de bien lire les contrats que l’on vous propose et de ne pas hésiter à les soumettre à un avocat pour s’assurer de leur bonne compréhension.
Cette vigilance m’a permis d’éviter la signature de contrats qui auraient pu mettre ma société en péril.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreneuriat ?
Pour réussir, il ne suffit pas d’avoir une bonne idée. Selon moi, il faut être pugnace et très attentif à sa stratégie commerciale et à la façon dont on va communiquer.
J’ajouterai qu’il faut faire preuve de créativité, d’adaptabilité et avoir une vision à long terme.
Ces différents comportements et stratégies permettront d’asseoir sa légitimité et de générer du chiffre d’affaires.

Enfin, la clé du succès est la persévérance. Les occasions de baisser les bras peuvent être nombreuses, mais à chaque problème il existe une solution. Il faut se donner les moyens de surmonter les déconvenues et ainsi gagner en performance et en professionnalisme.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons obtenus de nombreuses aides en passant par les banques, et notamment la BPI.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Lorsqu’on obtient des aides, le montant collecté peut parfois être relativement important. Je recommande aux créateurs de startup de faire attention à leur trésorerie. On peut très rapidement se retrouver en manque de liquidité.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Etre tenace et ne pas avoir peur de briser les codes.
Il faut garder à l’esprit que les marchés évoluent en permanence, et qu’il est indispensable d’avoir « le petit truc en plus ». Il ne s’agit pas de révolutionner entièrement les façons de faire, mais de se démarquer des autres acteurs du marché, par de forts partis pris, des actions commerciales et marketing innovantes, une façon de communiquer différente et bien sûr en proposant régulièrement des évolutions de son produit.

Site internet :
https://www.dragnsurvey.com

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/florian-stec-72017342/en

Twitter :
https://twitter.com/florianstec

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #64 – Drag’n Survey – Florian Stec – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :
_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #63 – SEAir – Richard Forest – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #62 – M-Cador – Rodolph Vogt – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #61 – BeeShary – Clara Baglione & Houda Behidji – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________