#PortraitDeStartuper – SquadRunner – Brice Chapignac #Startup #Entreprenariat @squadrcorporate

#PortraitDeStartuper – SquadRunner – Brice Chapignac

Comment décririez-vous votre entreprise ?
A titre personnel, mon bébé ;-). Cette entreprise a été la source d’un changement radical dans ma vie, tant sur mes objectifs court terme que long terme, sur ma manière de considérer la pression, l’envie, la réussite comme l’échec, sur la construction de ma journée, mon heure de levée, ma nutrition… Elle a été le déclencheur, je pense vertueux, d’une réflexion profonde sur ce qui est essentiel dans une vie. Cette réflexion est arrivée à mes 33ans, elle aurait pu arriver plus tôt, elle est arrivée à ce moment là.

A titre professionnel, mon entreprise est portée par 3 valeurs, dont on pourrait dire qu’elles sont le socle de notre stratégie : technologie, fun, design (désolé pour les anglicismes). Mon entreprise a pour objectif de motiver les gens à faire des choses bénéfiques pour leur santé, grâce à des services innovants, technologiques, ludiques et design, mettant en application les théories scientifiques sur la motivation. Mon entreprise est créée fin 2014, alors que les services de sport et de santé sont nombreux et tous plus novateurs les uns que les autres. Pourtant, il y a un vide, il manque quelque chose. En effet, la science a beaucoup écrit sur la motivation, et lorsqu’on regarde les services, notamment connectés, autour du sport, de la santé, méditation yoga, on réalise que tous négligent ce qu’il y a de plus important : l’homme, avec toute sa complexité, ce qui l’anime, ce qui l’ennuie….

Le nom de mon entreprise est LiveHappier : ce nom n’est bien entendu pas anodin. Il y une vraie démarche de se réaliser à travers LiveHappier, et ainsi s’approcher du bonheur.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Nous proposons deux services :
SquadRunner est la première compétition internationale et gamifiée de course à pied en équipe. Il s’agit d’une plateforme web+mobile pour grand public. Elle est actuellement utilisée dans 83 pays.

Voici la face visible de l’iceberg. La face cachée représente plus d’un an d’analyse de papiers de recherche sur la motivation, d’analyse des services existants, d’élaboration d’une recette permettant de maximiser la motivation à se dépenser physiquement pour être en meilleure santé, de construction d’un moteur intelligent catégorisant les profils psychologiques…Les leviers motivationnels sont orchestrés autour de 2 piliers de la psychologie humaine : l’amour pour le jeu, le besoin des autres.

Pourquoi sous cette forme : nous sommes les premiers à offrir une compétition mondiale de course à pied où des équipes du Brésil affrontent virtuellement des équipes du Japon, d’Afrique du Sud, de France… Nous proposons cette compétition grâce à une plateforme concentrée de technologie car nous sommes des ingénieurs et que nous aimons l’innovation technologique.

SquadR est un service innovant d’activité physique et teambuilding en entreprise. Il s’agit d’une plateforme web+mobile proposée en marque blanche. Chaque entreprise peut offrir à ses employés un challenge de sport ludique et collaboratif.

SquadR est une adaptation de SquadRunner au monde de l’entreprise. La France a un retard certain dans la prise de conscience qu’investir sur le bien-être des salariés est nécessairement rentable. Il y a encore quelques années, il était mal vu d’aller faire un footing à la pause déjeuner au travail, alors même que cette pratique était largement encouragée aux Etats-Unis.

SquadR favorise cette prise de conscience grâce à une solution connectée, qui assure une cohésion sociale entre tous les collaborateurs de l’entreprise et encourage l’esprit d’équipe à travers un challenge de sport. L’entreprise y gagne en productivité, rentabilité, réputation et sentiment d’appartenance des collaborateurs.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
SquadRunner a un atout certain : elle est la première à faire ce qu’elle fait.

SquadRunner a un autre atout : elle innove en permanence de manière à accroître son avance technologique.

Mon ambition est que SquadRunner parvienne à concurrencer les applications « star » du marché, telles que Runtastic, Runkeeper, Nike plus et Strava. Et si la première « vraie » application de course à pied « made in France » faisait vaciller les géants (américains pour la plupart) ?

Mon objectif est de dépasser 1 millions d’utilisateurs actifs à fin 2017.

Nous sommes également approchés par des équipementiers et grandes marques, nous étudions divers rapprochements possibles.

Quant à SquadR, notre ambition est de devenir une marque reconnue dans le bien-être en entreprise : course à pied, vélo, teambuilding, yoga… Notre objectif est d’avoir 100000 salariés utilisant SquadR à horizon fin 2017. Notre projet est viable, notre stratégie écrite, nous déroulons désormais.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je ne suis pas le plus compétent techniquement, loin de là ;-). Je ne suis pas le plus curieux qui soit.

En revanche, je comprends bien l’homme, j’ai un sens aigu du design, et une plume « correcte ».

Comme je suis ingénieur de formation, je parviens à faire le pont entre du marketing, du technique et du graphisme.

A part cela, de nature anxieuse, je prône la bonne humeur et le fun, et je travaille beaucoup mieux avec les gens qui s’éclatent et positivent en tout circonstance.

J’entreprends avec les mêmes yeux qu’un bébé qui fait son premier château de sable, la différence étant qu’il y a des contraintes plus lourdes dans mon château de sable, le tout est de les connaître et les appréhender le mieux possible.

Quelle est votre formation initiale ?
Je suis passé par Math Supérieures (PCSI) et Math Spéciales (PC*) au lycée Massena à Nice, puis une école d’ingénieur : Supélec.

Comme j’étais issu d’une famille très modeste et n’avais pas les moyens d’étudier, manger et me loger en même temps, j’ai eu la chance d’être sélectionné comme lauréat de la fondation George Besse. Leur soutien financier a été déterminant.

A noter qu’à ce jour, l’essentiel de ma carrière s’est fait dans l’univers bancaire entre 2005 et 2014, notamment en Risk Management sur les produits dérivés d’une banque d’investissement.

Qu’est-ce qui vous passionne ?
C’est une question plus difficile qui n’y paraît. J’ai eu plusieurs activités prenantes dans ma vie. Je répondrai plus facilement à une question de type « Qu’est-ce qui vous a passionné au cours de votre vie ? ».

Je ne peux imaginer ma vie sans musique, sport, ni méditation. Mais je ne peux pas dire que ce soient des passions, ce sont plutôt des besoins sous-jacents à ma vie.

On définit la passion comme un sentiment vif et exclusif envers quelqu’un ou quelque chose. Je peux donc vous répondre que :
– de 12ans à 17ans j’étais passionné par le kayak slalom
– de 2002 à 2012 j’étais passionné par la peinture, je suis d’ailleurs plasticien sous le nom Brice Thevenot, et j’ai exposé dans plusieurs galeries et suis attaché à la galerie Maubert
– début 2016, je suis passionné par le projet de terminer l’ironman France, premier triathlon pour ma part
– depuis 2014, SquadRunner occupe quasiment tout mon esprit

J’ai également un sentiment vif et exclusif envers mon chien, une passion donc ;-).

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur depuis toujours. J’ai déposé les statuts de LiveHappier (commercialisant SquadRunner et SquadR) à 33 ans.

J’ai entrepris depuis très tôt :
A 12 ans, je commence le kayak et j’entreprends d’être dans les meilleurs français, je termine 4e aux championnats de France 1996.

En 2002, je découvre un besoin de peindre, et j’entreprends une démarche artistique qui me conduira à ne prendre que peu de  vacances pendant plusieurs années pour peindre, à faire de belles rencontres, à apprendre sur moi, et à exposer dans 3 galeries (Paris et Eze), ainsi que dans un château des pays de la Loire pendant 3 mois.

En 2007, j’entreprends avec un ami d’acheter une maison à Courbevoie, de la raser et d’y faire construire une maison originale. Avec du recul, ce fut une vraie entreprise.

En 2014, débute SquadRunner, qui est l’entreprise la plus audacieuse de ma vie à ce jour.

Quelles difficultés avez-vous rencontré dans cette aventure ?
Tout d’abord il faut se décider à se lancer. Il n’y a pas une personne que je ne connaisse qui n’a pas une idée géniale d’entreprise. Mais l’idée n’a aucune valeur. Absolument aucune à mes yeux. Pour deux raisons : tout d’abord parce que la vraie valeur ajoutée est le travail pour faire que cette idée ne s’évanouisse pas. Enfin, parce qu’il est fort probable (euphémisme) que le produit fini diverge fortement de l’idée de base.

Une fois avoir décidé de se lancer, j’ai souvent eu des périodes de doutes avec des questions de type « ai-je bien fait? » « dans quoi je me suis embarqué? ». Le charme de la vie !

Etonnamment, notre première levée de fonds a été très facile.

J’ai dû apprendre plusieurs métiers en même temps : un entrepreneur au départ est à la fois graphiste, comptable, VRP, financier, développeur…

Une difficulté notable a été ma séparation avec mon principal associé. Etant amis, nous avions prévu le départ de l’un de nous, mais pas de manière aussi poussée que nous aurions dû. Heureusement, il y avait consensus sur le fait que la priorité était l’entreprise, nous avons donc pu nous séparer de manière intelligente.

Ma plus grande difficulté, de très très loin, et je l’ai toujours : réussir à déconnecter. En un an, les jours calendaires où je n’ai pas travaillé se comptent sur les doigts d’une main. C’est un vrai souci, il est essentiel de prendre du recul, de décrocher pour ne pas être submergé par les tâches. Les tâches sont inépuisables, donc il ne sert à rien de vouloir toutes les faire, il faut juste décider de ne pas toutes les faires. Je le sais, mais je n’y parviens toujours pas.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Il y a plusieurs facteurs nécessaires (non suffisants) :
– une capacité hors du commun à rebondir ou pivoter dans les moments difficiles. La qualité première d’un entrepreneur est la résilience.
– ne pas être un « rêveur » : un entrepreneur est avant tout un « faiseur ».
– comprendre son client : l’empathie est absolument nécessaire.
– une bonne estime de soi, surtout dans les moments difficiles.
– être capable de prendre plusieurs décisions par jours et accepter que certaines soient mauvaises.
– une capacité à fédérer : on n’arrive à rien seul.
– Ne pas négliger l’aspect RH : vos collaborateurs et associés sont la richesse de votre entreprise.
– Accepter de faire des choses qui ne vous plaisent pas. Un entrepreneur qui ne fait que ce qui lui plait est voué à l’échec.
– Garder à l’esprit que l’entreprenariat reste du professionnel, essayer de préserver du mieux possible votre vie privée.

Encore une fois, l’idée pour moi n’est pas un facteur clé de succès. Si vous arrivez sur un secteur porteur sans véritable idée et grâce à de l’opportunisme et du travail, vous vous différencierez habilement de la concurrence et vous pourrez faire de belles choses.

Il y a un facteur essentiel, indépendant de chacun de nous : la chance. Ceci dit il n’est pas tout à fait indépendant dans la mesure où la chance se provoque.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons réalisé une première levée de fonds, de type love money, dès la création de l’entreprise.

Nous avons également obtenu des subventions de la BPI et région Ile de France.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
L’association au début de l’aventure, et tout à long de l’aventure. La majorité des échecs d’entreprise sont dus à des conflits entre associés. On a coutume de dire « Quand on aime, on ne compte pas ». Pour un entrepreneur, c’est tout le contraire.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Le conseil le plus important : Ne pas avoir peur d’en parler autour de soi, et même de « divulger » son idée, sa stratégie… La probabilité que quelqu’un vous vole votre idée et crée son entreprise est epsilonesque. En revanche, la probabilité que vous preniez la mauvaise direction à vouloir tout garder pour vous est, elle, très grande.

Le deuxième conseil le plus important : certains diront de prendre son temps pour bien appréhender le potentiel du projet, moi je dirais de foncer car le monde d’aujourd’hui va très vite.

Le troisième conseil ; toujours agir avec bienveillance. La bienveillance est vertueuse dans la vie privé et la vie professionnelle, car elle est source de bonheur pour l’homme. Entreprendre avec bienveillance, c’est comme courir avec de bonnes chaussures : Vous n’irez pas nécessairement plus vite, mais vous éviterez davantage les blessures, donc vous irez plus loin.

Site internet :
https://www.squadrunner.co/app/fr/home

LinkedIn :
https://fr.linkedin.com/in/brice-chapignac-5962a49a/en

Twitter :
https://twitter.com/squadrcorporate

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #18 – SquadRunner – Brice Chapignac – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Rappel des précédents portraits :
_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #17 – Vit1job – Yannivk Vinay – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #16 – Mooky Skills – Sarah Nafaa – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

#PortraitDeStartuper #15 – Umanlife – Alexandre Plé – par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

___________________________________

Rappel Livre Blanc : 80 #PortraitDeStartuper
___________________________________

_____________________________________________________________________________
Vous pouvez retrouver ce livre blanc en téléchargement gratuit sur l’ensemble des plateformes ci-dessous :
logo-slideshare logo-calaméo logo-scribd logo-les-livres-blancs logo-youscribe logo-monbestseller logo-wobook logo-microsoft-docs
_____________________________________________________________________________