#PortraitDeStartuper – Enerfip – Léo Lemordant #Startup #Entreprenariat @leolemordant @EnerFip

#PortraitDeStartuper – Enerfip – Léo Lemordant

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Enerfip est une plateforme de financement participatif (ou crowdfunding) en prêt rémunéré dédiée à la Transition Energétique. Sur Enerfip, les citoyens peuvent investir à partir de 100 € dans des projets d’énergie renouvelable, pour des taux d’intérêt compris entre 3 et 8%.

Enerfip est agréé Conseiller en Investissements Participatifs par l’Autorité des Marchés Financiers depuis avril 2015.

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Enerfip répond à deux problématiques auxquelles je suis sensible :

  • les citoyens peuvent enfin devenir acteurs de la transition énergétique et orienter leur épargne en toute transparence vers l’économie réelle.
  • les porteurs de projet ont accès à une nouvelle source de financement, complémentaire des solutions usuelles.

En tant que citoyen, je suis en effet concerné par l’opacité des produits bancaires classiques telle l’assurance vie. A quoi sert mon épargne ? Quels sont les projets financés par mon épargne ? Sont-ils vertueux pour l’environnement ? Quant à la performance des produits financiers, il faut sacrifier le rendement de son épargne (livret A à 0.75%, fonds euros <2% nets de frais) ou prendre le risque d’une volatilité peu supportable des placements plus rémunérateurs comme en bourse.

Donner accès au grand public à un produit financier peu risqué (car adossé à des projets qui vendent l’électricité à EDF par contrat sur 20 ans), performant (premiers projets rémunérés à 5% sur enerfip.fr), et surtout transparent et vertueux pour l’environnement, c’est l’offre unique d’Enerfip.

En tant qu’ancien développeurs de projets d’énergie renouvelable (solaire, biomasse et hydraulique), mes associés et moi sommes bien au fait des problématiques de financement de projet spécifiques à ce secteur. Avec Enerfip, nous résolvons une partie des problèmes de nos confrères.

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
J’ai de grandes ambitions pour mon entreprise, car je suis persuadé que son positionnement est à la fois unique et le mieux adapté du marché à tous les niveaux. Je suis aussi convaincu que le marché du crowdfunding, limité aujourd’hui à quelques centaines de millions d’euros, va continuer de croître de manière exponentielle et se diffuser jusqu’à devenir quelque chose de banal pour le grand public.

Concrètement, je veux faire d’Enerfip un moyen courant de placer son épargne en France, et à plus long terme en Europe.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je prends un grand plaisir à travailler sur l’analyse du marché, à établir la stratégie de la société puis aux moyens de la mettre en œuvre. En résumé, j’entreprends avec des méthodes similaires à celles que j’applique pour aborder un problème scientifique. Je suis plus sur la réflexion que sur l’action – mais je me soigne :). Mes associés, heureusement, compensent ce défaut, pour former ensemble une équipe très performante sur tous les aspects.

Quelle est votre formation initiale ?
Je suis ingénieur centralien avec une spécialité en Génie Civil et Environnement. J’ai commencé ma carrière comme ingénieur de projets hydroélectriques.

Je suis aussi titulaire d’une licence d’économie de Paris XI réalisée en formation à distance alors que j’étais salarié. Je termine actuellement un PhD en climatologie à Columbia University (New York).

Qu’est-ce qui vous passionne ?
Beaucoup de sujets me passionnent : les sciences et la technologie bien sûr. Mais aussi la vie de la cité, l’économie, la politique. A bien y réfléchir, Enerfip est à l’intersection de tous ces sujets.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Je suis entrepreneur un peu par hasard, ou devrais-je dire par opportunisme. Mon parcours et mes expériences m’ont conduit à avoir début 2014 ce que j’estime être une excellente idée d’affaire de surcroît utile à la société. Mes rencontres professionnelles m’ont apporté un réseau et des associés qui donnent à ce projet une vraie chance de réussite.

Je dois aussi dire que le bouillonnant contexte de New York m’a probablement poussé à me lancer dans le grand bain. A force de rencontrer des gens qui sont en train de monter, je cite, « le prochain Facebook » !…

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Convaincre de notre sérieux l’Autorité des Marchés Financiers afin d’obtenir le droit d’exercer n’a pas été chose aisée, mais je crois que la plus grande difficulté est à venir : mériter et gagner la confiance du public. Nous venons de mettre en ligne les deux premiers projets, et il s’agit maintenant de prouver que nous avons été dans le vrai.

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
Pour moi, il ne peut pas y avoir de succès sans une connaissance approfondie du marché, de ses spécificités, de ses acteurs, et bien sûr de ses débouchés. Sans cela, même la meilleure idée serait un échec, car elle serait mal commercialisée.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
Nous avons d’abord choisi de vider nos livrets A pour financer le lancement de la société :). Nous finalisons à présent un tour de table qui verra l’entrée à notre capital d’un partenaire stratégique, ce qui nous permettra d’accélérer et de financer notre croissance.

S’il n’y en avait qu’un, quels serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Garder son équilibre, personnel et financier.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
C’est une tarte à la crème, mais tellement vraie : croire en son projet, se donner les moyens et garder le cap. Sans cela, impossible de convaincre vos partenaires.

Cela ne veut pas non plus dire qu’il ne faut pas écouter les conseils, même désagréables.

Compte Twitter :
https://twitter.com/leolemordant

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/in/leolemordant

Blog ou sites :
http://www.enerfip.fr
http://enerfip.blogspot.com/

_______________________________________________

Portrait de startuper #42 – Enerfip – Léo Lemordant par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #41 – Fitle – Charles Nouboué par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #40 – DraftQuest – David Meulemans par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #39 – Speecheo – Morgan Rosemberg par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Website Comments

Laisser un commentaire