#PortraitDeStartuper – Scientibox – Sharon Sofer – Sophie Gaume #Startup #Entreprenariat @SharonSofer @Scientibox

#PortraitDeStartuper – Scientibox – Sharon Sofer – Sophie Gaume

Comment décririez-vous votre entreprise ?
Scientibox, le premier projet de NeverTooGeek a pour vocation de donner aux enfants le goût de la science  à travers une approche ludique et expérimentale car comme le disait Einstein « La connaissance ne s’acquiert que par l’expérimentation, tout le reste n’est que de l’information »

Pourquoi ce choix de produit / service ?
Comme souvent, l’idée est née d’un besoin personnel : je cherchais des activités scientifiques pour ma fille Lila qui avait dix ans à l’époque. Très vite j’ai été confrontée à 2 problématiques : je voulais des activités régulières mais sur des thématiques variées et son emploi du temps était déjà bien rempli et je n’étais pas convaincue qu’ajouter une activité en plus était bien judicieux. C’est comme cela que l’idée a germé 🙂

Quelles sont vos ambitions, vos objectifs pour votre entreprise ?
NeverTooGeek a pour ambition de devenir à 5 ans le leader de la pédagogie par une approche ludique. Notre souhait est de développer une vraie culture autour des sujets abordés, une curiosité et une envie d’aller plus loin !

Avec Scientibox, nous souhaitons créer une marque leader autour des sciences et du développement durable en Europe avec pour objectif d’être présents sur l’ensemble des supports familiers aux enfants et d’inventer de nouvelles façons d’apprendre et de découvrir.

Comment vous décririez-vous en tant qu’entrepreneur ?
Je suis une entrepreneure leader. J’insuffle des idées, la stratégie …

Sophie, mon associée et Directrice Générale est elle une vraie manager, structurée, organisée.

Comme elle aime le raconter si nous étions dans une mine, je serais celle qui creuse à toute vitesse et elle me suit en posant les étais le plus rapidement possible pour consolider la structure 🙂

Quelle est votre formation initiale ? Qu’est-ce qui vous passionne ?
J’ai fait une école de marketing, j’ai toujours travaillé dans la high-tech par passion. J’aime l’innovation, le changement, rendre simple ce qui peut sembler compliqué, imaginer nos vies de demain …

Sophie quant à elle a toujours travaillé dans la finance.

Quel a été votre parcours d’entrepreneur ? Depuis quand êtes-vous entrepreneur ?
Après mon dernier poste, je n’ai pas eu envie de chercher tout de suite un nouveau poste. J’ai eu la chance d’être contactée par plusieurs personnes de mon réseau pour faire des missions de conseil. J’ai saisi l’opportunité pour prendre le temps de réfléchir à ce que je voulais faire … Je savais que je voulais créer une entreprise autour d’un produit mais je n’avais pas d’idée en tête.

Sophie elle, après une expérience de plus de 20 ans dans de grands groupes financiers avait envie d’entreprendre. Elle savait que je cherchais un associé pour mon projet, les choses se sont faites assez simplement car nos compétences sont très complémentaires.

Je pense que j’ai toujours été entrepreneure 🙂

Quand j’étais salariée, je me suis toujours sentie aussi impliquée que si c’était ma propre entreprise …

Mais j’ai démarré l’aventure il y a environ 2 ans. Sophie m’a rejoint il y a maintenant 9 mois.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans cette aventure ?
Holala 😀 c’est une drôle de question… il n’y a que des difficultés !

Quand on démarre, on dessine un schéma de ce qu’on imagine qu’il va se passer puis on passe son temps à travailler à garder un cap.

Et comme si cela n’était pas assez complexe, il faut aussi garder en tête que le cap lui même peut changer :D. Il faut donc arbitrer sur quoi on va se battre, ce à quoi on va renoncer, ce que l’on va faire autrement…

D’après vous quels sont les facteurs clés de succès pour réussir dans l’entrepreunariat ?
L’ouverture : parler, échanger, écouter,
La réactivité : l’entrepreneur passe sont temps à décider – il faut savoir décider vite avec les éléments que l’on a en main et parfois accepter qi’on n’a pas toute l’information et qu’il faut quand même
La persévérance : on va passer notre temps à échouer,
La résilience : une mauvaise nouvelle ne peut pas nous abattre,
La chance : malheureusement, c’est assez peu contrôlable, mais savoir la saisir quand elle se présente et passez à autre chose quand elle nous abandonne,
Le réseau : participer à des évènements, parler avec d’autres startupers, parler, parler, parler !!!

Je pense qu’il y a énormément de facteurs, il faut essayer d’en aligner un maximum.

Quel mode de financement avez-vous retenu pour lancer votre société ?
J’ai mixé : love money, prêt bancaire, aide de BPI …

Il y a énormément d’aides et de supports aux entrepreneurs en France et surtout à Paris. Je suis maintenant dans un incubateur, cher Paris Pionnières, et vraiment, je pense qu’être entourée et accompagnée est une grande force.

S’il n’y en avait qu’un, quel serait le point d’attention à surveiller en priorité lorsqu’on se lance dans l’aventure startup ?
Se connaître ! Chacun a des besoins, des angoisses, des ressources très différentes. Il faut donc bien savoir en démarrant quels sont nos moteurs et ses limites.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait lancer sa propre startup ?
Si vous en avez envie, foncez, c’est un bonheur permanent !!!

Compte Twitter :
https://twitter.com/Scientibox

Compte Linkedin :
https://fr.linkedin.com/in/sharonsofer
https://www.linkedin.com/pub/sophie-macrez-gaume/49/51b/524/en

Blog ou sites :
http://www.scientibox.fr

_______________________________________________

Portrait de startuper #6 – Scientibox – Sharon Sofer – Sophie Gaume par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

Précédents portraits de la série :
_______________________________________________

Portrait de startuper #5 – 1000mercis – Yseulys Costes par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #4 – Monkey tie – Jérémy Lamri par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________

_______________________________________________

Portrait de startuper #3 – Blue DME – Julien Cabot par Sébastien Bourguignon
_______________________________________________